La prévention santéLes gestes pour une bonne santé

Avant les vacances : les vaccins !

image_pdfimage_print
vaccinationPour cela, il faut vous en préoccuper au moins deux mois avant le départ en consultant votre médecin traitant et en vous rendant si besoin dans des centres agrées répartis en France qui pratiquent les vaccins. Certains vaccins sont obligatoires d’autres seulement conseillés mais dans les deux cas ils préservent de réels dangers.

Les recommandations de vaccination (du Conseil supérieur d’hygiène publique de France) dépendent de votre destination et de vos conditions de séjour.

En fonction du pays

 

  • Pour tout séjour dans la zone inter-tropicale d’Afrique ou d’Amérique du sud

Le vaccin contre la fièvre jaune est le seul vaccin obligatoire. La certification vous sera demandée au même titre que votre passeport à l’arrivée dans le pays.

  • Tout séjour en zone rurale et randonnées en forêt durant le printemps et en été en Europe Centrale, orientale et du nord

La vaccination contre l’encéphalite à tique peut être recommandée dans certaines conditions.

  • Séjour prolongé en zone rurale en Asie du Sud et de l’Est

La vaccination contre l’encéphalite japonaise peut être recommandée si le voyage se situe en période de circulation de cette maladie transmise par les moustiques.

Articles similaires
  • Voyage en période d’épidémie ou séjour prolongé dans une zone à risque épidémique de méningite

Le vaccin contre la méningite à méningocoques A + C

A savoir : Ce vaccin est obligatoire pour les pèlerins se rendant à La Mecque (Arabie Saoudite).

En fonction des conditions et de la durée du séjour

  • Séjour prolongé ou déplacements fréquents dans des pays où l’hépatite B est présente

N’oubliez pas le vaccin contre l’hépatite B.

  • Séjour dans des conditions d’hygiène précaires ou séjours longs dans un pays en développement

Hépatite A et Fièvre typhoïde

  • Séjour prolongé ou « aventureux » en Asie et Inde

La protection contre la Rage.
La vaccination préventive ne dispense pas d’un traitement curatif qui doit être mis en œuvre le plus tôt possible en cas d’exposition (morsure, contact avec la salive d’un animal enragé ou suspect de rage).

Attention !

Même s’il ne nécessite pas un vaccin, il ne faut pas oublier le paludisme qui sévit dans certains pays d’Asie et d’Afrique. En effet, contre le paludisme il faut se protéger doublement : d’abord limiter les piqûres éventuelles en portant des vêtements longs dès la tombée de la nuit et en utilisant des répulsifs, et surtout prendre un traitement préventif appelé la chimio prophylaxie. En plus de ce traitement préventif, il convient de partir avec un médicament curatif contre la crise paludique.

Pour plus d’informations, vous pouvez par exemple consulter le site de Site Institut Pasteur  ou le dépliant  « Je rentre au collège », qui vous dit tout à propos de la vaccination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page