Le bonheur

C’est quoi le bonheur ?

image_pdfimage_print

bonheurDéfinition du bonheur

Le bonheur vient de l’étymologie « la bonne fortune » : la « fortune », c’est « ce qui arrive de bien et de mal ».
Il s’agit d’un état durable de plénitude et de satisfaction, agréable et équilibré de l’esprit et du corps. La souffrance, l’inquiétude, le trouble sont absents.
Le bonheur est en lien avec l’image que l’on a de soi par rapport à tout ce qui nous entoure.

A chacun sa définition

Définir le bonheur est complexe parce qu’intervient notre subjectivité (ce qui appartient à nous seul).
Chacun d’entre nous en avons une conscience propre, en lien avec les événements qui ponctuent notre vie et les transformations de nos humeurs, à un moment donné.
Le bonheur n’est pas alors seulement un concept, il s’agit avant tout d’une expérience vécue, un sentiment profond de satisfaction par rapport à la vie qui prend alors tout son sens…

On pourrait dire que le bonheur, c’est l’équilibre ou l’harmonie atteinte par la satisfaction de nos besoins et la réalisation de nos désirs. La difficulté se trouve là : si nous avons, en tant qu’êtres humains, un certain nombre de besoins et désirs similaires, d’autres au contraire appartiennent à chacun personnellement.

Aujourd’hui, le bonheur est souvent devenu un objectif, un état vers lequel nous tendons tous, quitte à ne jamais vraiment l’atteindre… Peut-être parce que cette idée s’est justement transformée en idéal ?

Qu’est-ce que l’hédonisme ?

Articles similaires

Certains philosophes ont voulu faire de cette définition un idéal de vie. Cette pensée s’appelle l’hédonisme. Les courants hédonistes ont été très nombreux, il existe alors de multiples définitions. Pour tous cependant, cette pensée est fondée sur l’idée que le plaisir doit être roi et que les douleurs doivent être rejetées : la morale de vie est tournée vers la réalisation d’une vie heureuse et donc orientée vers les plaisirs de l’existence et sur tout rejet des différentes formes et causes de souffrance.

Le bonheur est une idée, un concept, mais surtout un état qui s’apparente à un ressenti, à une expérience vécue, une émotion. Il se différencie de la joie qui est une émotion plus ponctuelle en lien avec un événement particulier, du plaisir qui est rapide et parfois superficiel, et du bien-être qui est un ressenti plus organique (dans le corps).

L’adolescence est une période dans laquelle on a tendance à douter de sa capacité à être heureux. Parfois même on envie ceux qui ont « l’air » plus heureux, on peut les détester aussi. Mais finalement, c’est justement parce que c’est ce bonheur qu’on recherche aussi! Et vous, comment vous imaginez-vous heureux ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page