Je m'installe

J’ai testé pour vous… emménager seul !

image_pdfimage_print

Dans la vie, il y a des étapes qui nous marquent et qui nous changent au point qu’on puisse se dire : « il y a un avant et un après ». Bien-sûr, ça dépend d’une personne à l’autre, mais on retrouve souvent les mêmes choses : la première fois qu’on tombe amoureux.se, la première fois qu’on fait l’amour, la première fois qu’on se sépare, ou encore le jour où l’on a son bac. Et puis il y a… la première fois qu’on emménage seul.e !

En tout cas, moi, ça m’a marqué. Je vous raconte tout ça.

Help me : j’angoisse !

On n’emménage pas toujours seul.e pour les mêmes raisons. Parfois, c’est un choix longuement médité : on commence à en avoir marre de vivre chez ses parents, on veut devenir autonome et on en a les moyens, donc on y va ; d’autres fois, on y est plus ou moins contraint, comme lorsqu’on part faire des études loin de chez soi.

Personnellement, j’ai été plutôt contraint d’emménager seul.e. Et très franchement, au début, ça m’a bien fait flipper ! Imagine le truc quand tu as toujours vécu sous la responsabilité de tes parents : à partir de maintenant, tu t’occupes de tout ! Electricité, internet, courses… Si tu ne le fais pas, personne ne va le faire. Autant te dire qu’il y a de quoi paniquer. Tu te retrouves à acheter tellement de trucs improbables, genre un tancarville pour pendre ton linge en sortant de la laverie, ou encore une ventouse pour déboucher tes canalisations !

Se sentir grandir, devenir adulte

Articles similaires

Mais heureusement, il y a aussi beaucoup de positif. Emménager seul.e, c’est la liberté ! Et ça, c’est quand même un kiffe. Ok, il y a des trucs relous comme l’administratif, mais sinon, tu fais ce que tu veux, comme tu le veux, quand tu le veux. Moi par exemple, je suis dans la team « flemme de faire la vaisselle après chaque repas » : et bien personne n’est là pour me faire une réflexion ! Je peux empiler des piles d’assiettes dans mon évier tant que je veux (même si j’évite quand même, au bout d’un moment ça fait un peu sale…). Truc bête, j’aime aussi ouvrir en grand mes fenêtres le matin pour aérer, hiver compris. Je trouve l’air frais du matin vivifiant, j’y peux rien… Je me souviens qu’à l’époque où je vivais avec un coloc, ça le rendait fou ! (rire)

Mine de rien, on se sent différent quand on commence à vivre seul.e. Quelque chose a changé, on s’autonomise et l’on devient adulte. Parfois, tes parents eux-mêmes le ressentent. Ils se mettent à te traiter différemment, à te prendre plus au sérieux, à te considérer comme quelqu’un de responsable.

De la solitude à l’isolement

Emménager seul.e, c’est aussi se fabriquer un espace à soi, rien qu’à soi. Un petit cocon qu’on aménage comme on veut et dans lequel on se sent bien. Le mien est une sorte de bibliothèque miniature, où les livres côtoient quelques plantes, le tout illuminé par quelques lumières chaudes et douces. C’est un lieu rassurant où je peux trouver refuge dans les moments de moins bien et y expérimenter une solitude que je choisi, celle que l’on s’accorde pour se recentrer sur soi, pour mieux se connaître et se comprendre.

Mais de la solitude à l’isolement, il n’y a qu’un pas parfois trop vite franchi. Seul.e dans son appart ou sa maison, on peut se sentir bien… seul.e justement ! Surtout quand on doit faire face à quelques galères, genre la coupure d’électricité à 20h30, pile quand l’eau de mes pates commençait à bouillir… Et c’est parti pour 15min d’attente sur le SAV de mon fournisseur d’énergie…
Et puis, il y a ce silence qui peut parfois devenir pesant. Ici, à chacun ses solutions pour y mettre fin. De mon côté, j’alterne entre ouvrir la fenêtre pour entendre le bruit de la rue ou mettre de la musique, ça dépend de mon mood.

Emménager seul.e est une expérience très riche, pleine de sentiments contradictoires entre grand moment de joie et bad bien hard, par lesquels on passe presque tous. Alors si tu veux nous parler de ton emménagement passé ou à venir, n’hésite pas à nous appeler, nous envoyer un mail ou chatter avec nous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page