L'alimentation au quotidien

La cuisine indienne

image_pdfimage_print

cuisine indienneLa cuisine indienne est un art raffiné fait de traditions ancestrales, et à base de nombreuses épices. C’est un festival de couleurs, d’odeurs et de saveurs, assez fortes pour nos palais européens, mais subtilement dosées afin que chaque épice soit mise en valeur et relève le plat…

L’Inde, vaste pays-continent, est composée de 25 états et de 7 territoires : chaque région possède ses propres traditions culinaires (assaisonnement, modes de cuisson…) en fonction de son histoire, de sa religion et de son climat. La population de l’Inde est à 80% hindouiste, donc végétarienne (qui ne mange pas de viande). C’est pourquoi c’est l’une des cuisines les plus riches du monde en plats à base de légumes et de fruits secs. En Inde, on utilise ses doigts pour manger, et toujours avec la main droite, la gauche étant considérée comme impure (elle sert à s’essuyer aux toilettes).

Les traditions culinaires selon les régions

Au sud, la cuisine indienne est surtout végétarienne, avec beaucoup de légumes secs (lentilles, pois chiches, etc) et très épicée, accompagnée de riz. Au nord, on sent l’influence de la cuisine turque et mongole, avec plus de viande, comme le poulet tandoori cuit dans un four spécial, le tandoor. Les plats y sont accompagnés de pains comme les naans, rotis et parathas. Les côtes méridionales ont bien sûr des spécialités de poissons, coquillages et crustacés.

Les différentes épices

Les épices sont issues de branches ou de feuilles, de fruits ou de graines, de bulbes ou de racines. La cuisine indienne est très riche en goûts et en saveurs grâce à l’usage d’une vingtaine d’épices comme la coriandre, le curcuma, le safran, la cardamome, l’anis vert, la badiane, le cumin, la cannelle (qui est l’écorce de la plante), le piment, le poivre, le gingembre (qui est la racine de la plante), la muscade, les clous de girofle (qui sont les bourgeons de la plante), souvent associées dans des mélanges d’épices comme le garam masala ou le curry. Le terme « curry » est d’origine anglaise, et vient du mot tamoul (dialecte du sud de l’Inde) « carri » qui signifie sauce. La menthe, le sésame, l’ail, l’aneth, les graines de moutarde et d’oignons sont aussi très souvent utilisés dans la cuisine indienne.

Articles similaires

Le régime indien : des épices aux vertus médicinales

Enrichie d’herbes, d’épices et d’aromates, la cuisine indienne doit sa réputation à ses parfums et ses couleurs, mais aussi à ses propriétés médicinales : apéritives, digestives, ou tonifiantes pour l’organisme. Elles participent à l’harmonie du corps et de l’esprit. En voici quelques vertus : la cardamome favorise la digestion et atténue les ballonnements ; le gingembre est un antioxydant et un anti inflammatoire, indiqué contre la toux et la bronchite ; la cannelle est tonifiante, c’est un antiviral pour lutter contre la grippe et les rhumes ; le clou de girofle calme les inflammations dentaires, atténue la douleur et est un antiseptique ; le cumin aide à la digestion et est recommandé pour le foie et l’estomac ; le curcuma est un antioxydant et anti inflammatoire…

Boissons :
Les indiens boivent en général de l’eau au cours du repas. Les plus aisés peuvent s’offrir du vin ou de la bière indienne. En dehors des repas, ils boivent du tchaï (thé noir sucré aux épices et au lait) ou du café (sucré et au lait). Ils font aussi de délicieux jus de fruits exotiques qu’ils pressent sous vos yeux à la demande (mangue, papaye, grenade, ananas, lait de coco…), et qu’ils utilisent aussi pour aromatiser les lassis, une boisson à base de lait fermenté, et qui peut être sucrée, aux fruits, ou salée.

Recette du poulet au curry

Temps de préparation : 5 minutes / Temps de cuisson : 15 minutes

Ingrédients pour 4 personnes :

– 4 blancs de poulet
– 2 gros oignons jaunes
– 1 pot de crème fraîche allégée
– curry en poudre, cumin (1/2 cuiller à café de chaque), gingembre, piment (saupoudrer les 2 légèrement selon votre goût), sel, poivre.

Préparation de la recette :

Mettre une grande poêle à chauffer avec un peu d’huile.
Couper les oignons en petits morceaux, et les faire cuire à feu assez fort, en évitant que ça brûle. Pour cela bien remuer régulièrement, en ajoutant du curry et du cumin en poudre.
Couper les blancs de poulet en morceaux, les ajouter dans la poêle et remettre un peu d’épices ; bien mélanger.
Baisser le feu, et ajouter 2 cuillères à soupe de crème.
Après 5 min de cuisson, remettre 2 cuillères à soupe de crème et des épices si nécessaire.
Si le plat est fait à l’avance, remettre un peu de crème au moment de réchauffer car la sauce s’évapore.

Nota Bene : Le dosage des épices nécessite de goûter la préparation plusieurs fois entre les étapes. Mieux vaut en mettre pas assez et en rajouter si nécessaire, selon votre goût.

Astuce : Si vous en mettez trop, rajoutez de la crème fraiche pour adoucir le feu des épices !

Bon appétit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page