Les risques de la route

La sécurité hors de la voiture

image_pdfimage_print

risques-routeLa prévention routière auprès des automobilistes est essentielle. Mais en dehors de la voiture également. Être piéton, cycliste, motocycliste, en skate, en rollers, en trottinette… sont autant de situations où les accidents de la route peuvent survenir aussi. D’autant qu’il n’y a aucune carrosserie pour amortir le choc !

A pied

Quand on est jeune piéton, on est particulièrement vulnérable dans la rue. Chaque année, une quarantaine de jeunes piétons de moins de 15 ans est tuée, et plus de 2000 sont plus ou moins grièvement blessés.
Le risque piéton apparaît dès l’âge de 3 ans et devient de plus en plus grand au fur et à mesure que l’enfant grandit. C’est à 11/12 ans que le plus de risque d’accidents est le plus élevé, au moment de l’entrée au collège car on est entre amis en train de discuter, de plaisanter, l’adulte n’est plus là pour nous canaliser, on est (enfin !) seuls. L’attention et la vigilance s’en trouvent diminuées. D’ailleurs, la majorité des accidents piétons surviennent pendant le trajet domicile-école entre 16h et 19h, sur le trajet du retour.
Comment être de jeunes piétons responsables ? L’apprentissage de la circulation doit se faire le plus tôt possible, dans la rue, au quotidien, par l’observation, l’explication et avec l’aide des parents. On doit sentir que l’adulte nous fait confiance, ça nous permet ainsi de prendre confiance en nous-mêmes.

En rollers, skate et trottinette

En plus du respect du code de la route (feu tricolore, passage piéton etc.…), il faut penser à se munir de protections aux coudes, genoux et poignets. Le casque est bien-sûr essentiel. Même si on peut considérer ces modes de transports comme des jouets, ce sont des moyens de se déplacer que tu utiliseras en ville, au milieu d’autres véhicules et personnes donc avant de t’élancer dans la rue, le mieux est de t’entraîner dans un endroit sûr (parc, jardin, terrain protégé…).

A vélo

Articles similaires

Savoir faire du vélo c’est maîtriser complètement son deux-roues et découvrir la circulation. Cela s’apprend.
A vélo on est particulièrement vulnérable entre 10 et 14 ans, lorsqu’on commence à utiliser son vélo seul, dans la circulation (pour aller à l’école, voir des copains…). Le MP3 vissé dans les oreilles, le goût de la vitesse, l’impatience d’arriver, la « frime » devant les autres contribuent à provoquer des accidents.
Pour optimiser la sécurité, tout vélo doit être muni de freins avant et arrière, équipé d’un éclairage (lumière jaune ou blanche à l’avant, rouge à l’arrière), de dispositifs réfléchissants (blanc à l’avant, rouge à l’arrière, orange sur les côtés et sur les pédales) et d’une sonnette.
Un cycliste doit avoir compris les règles de circulation et les respecter. De même, anticiper les potentiels dangers comme la voiture qui déboîte ou une portière qui s’ouvre sans prévenir est essentiel.

En scooter, en mobylette

L’accident de scooter est la première cause de mortalité chez les 15 – 24 ans (avec un pic à 16-18 ans) avec près de 110 tués et 5500 blessés par an. L’accès au scooter est synonyme d’entrée dans la circulation, de découverte de la vitesse… et d’occasion d’exercer son goût du risque. C’est un peu le début de la liberté !
Les deux-roues motorisés de 50cm3 peuvent être conduits à partir de 14 ans. Ils sont en général limités à 40km/h. Aujourd’hui, toute personne née après le 31 décembre 1987 et qui souhaite conduire un cyclomoteur doit être titulaire du Brevet de Sécurité Routière (BSR) ou d’un permis de conduire. A scooter ou à mobylette, on circule parmi les voitures, on peut donc être percuté par un véhicule roulant jusqu’à 2 fois plus vite que nous !

La nuit

Enfin, se déplacer la nuit peut également présenter des risques car cette fois c’est l’environnement qui change et qui a une influence sur nos perceptions et nos réflexes. Quand on se déplace la nuit il est important de voir mais aussi d’être vu. Pour voir, les phares sont essentiels. Pour être vu, c’est le port du gilet jaune et des bandes réfléchissantes sur votre véhicule qui permettront aux autres de vous voir de loin.

Enfin, la nuit, on n’est jamais à l’abri de croiser des personnes ayant un comportement dangereux dû à l’alcool, à la fatigue etc.…Tout déplacement mérite donc qu’on y fasse attention. Quelques règles de vigilance, de responsabilité pour soi et pour les autres et…en avant toute !


Pour plus d’infos :

Site de la Prévention Routière : www.preventionroutiere.asso.fr

Site de la Sécurité Routière : www.securite-routiere.gouv.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page