Les professionnels / structures de la santé

Autres lieux que la MDA où se faire aider

image_pdfimage_print

maison des adosMaintenant les Maisons des Adolescents (MDA) n’ont plus de secrets pour vous. Mais, comme vous l’avez constaté, il peut arriver que dans votre département il n’y en ait pas, où qu’elle soit trop éloignée de chez vous ou encore qu’elle ne corresponde pas tout à fait à votre attente, demande, besoin… Alors où aller quand ça ne va pas fort, quand on a besoin de parler, d’être écouté, accompagné dans un moment difficile ?

Les autres lieux d’écoute

Les MDA sont des lieux d’écoute. Mais il en existe d’autres qui peuvent venir compléter ce que les MDA proposent. Ces lieux d’écoute se déclinent en deux grandes familles : les PAEJ Point Accueil Écoute Jeunes) et les ESJ (Espace Santé Jeunes).

Bien que les financements et les missions ne soient pas en tout point les mêmes, ces deux types de structures fonctionnent de façon assez semblable. Elles reçoivent les jeunes avec ou sans rendez-vous, de façon anonyme et gratuite. La plupart sont gérées par des associations mais certaines sont gérées par la mairie.

Si vous avez entre 12 et 25 ans, ces lieux sont faits pour vous ! Les professionnels qui y travaillent sont formés à l’écoute et aux problématiques des jeunes de votre âge.

Vous pourrez y rencontrer des professionnels du secteur médico-social comme des psychologues, des socio-esthéticiennes, des éducateurs, des infirmiers, des assistantes sociales etc.…  Tous sont tenus au secret professionnel. L’accord des parents pour les mineurs n’est pas une obligation pour venir rencontrer l’un des professionnels.

Articles similaires

En général vous êtes reçu pour un premier entretien afin de faire le point sur votre demande. Ensuite, une série de rencontres peuvent vous aider à mieux cerner votre difficulté et à envisager par la suite une prise en charge au long cours dans un autre lieu prévu à cet effet. En effet, ces lieux ne sont pas des lieux de soin, on n’y entreprend pas de psychothérapie. Ils sont parfois une première étape avant le soin.

Les PAEJ et les ESJ ont également la particularité de donner de l’information sur toutes les thématiques de santé. Certains proposent des ateliers, des groupes de parole afin que vous puissiez échanger entre vous tout en ayant un professionnel pour vous guider. Enfin, ils peuvent être également sollicités pour animer des actions de prévention au sein des établissements scolaires de votre ville.

Consultez l’annuaire des PAEJ en France.

Les lieux de soin

Passer par un PAEJ ou un ESJ peut suffire à dénouer une situation difficile. Cependant, pour certains, il faut aller au-delà car la difficulté a un ancrage plus profond et il est nécessaire de travailler cette question dans un cadre bien précis : celui de la psychothérapie.

Là aussi on trouve deux grandes familles : les CMP (Centre médico-psychologique) et les CMPP (centre médico-psycho pédagogique). A part la lettre P, quelle différence y-a-t-il entre ces deux structures ?

? Les CMP sont des centres de consultation gratuits qui dépendent d’un hôpital. Ils sont « sectorisés », un peu comme les établissements scolaires : en fonction de votre adresse, vous êtes rattaché à tel ou tel CMP. Les prises en charge sont assurées par des psychiatres, des psychologues, des infirmiers psychiatriques, des psychomotriciens… Il existe les CMP « infanto-juvéniles » qui accueillent les enfants jusqu’à 16 ans, et les CMP « adultes » qui accueillent à partir de 16 ans. Ces centres de consultations sont précieux dans notre système de soin, mais ils présentent un inconvénient majeur : le délai d’attente avant un premier rendez-vous peut aller jusqu’à 3 mois !

? Les CMPP sont des centres de consultation gratuits qui accueillent les jeunes de 3 à 20 ans pour des difficultés psychologiques mais aussi pour des troubles des apprentissages scolaires. Ils sont en général gérés par des associations. Ils ne sont pas sectorisés. Le type de thérapie proposé ressemble à celui des CMP.

Et quand ça va vraiment très mal ?

Quand le mal-être est trop important et que les psy qui suivent un jeune pensent que c’est opportun, il peut arriver qu’une hospitalisation soit décidée par le médecin généraliste ou le psychiatre. L’hospitalisation se fait en service de pédiatrie ou de pédopsychiatrie avant 16 ans, en psychiatrie adulte après 16 ans. De plus en plus d’hôpitaux aménagent des unités pouvant accueillir les jeunes jusqu’à 18 ou 20 ans, en pédopsychiatrie. Certaines MDA proposent des lits d’hospitalisation, d’autres sont reliées à un hôpital et facilitent les démarches d’hospitalisation dans cet hôpital. La durée du séjour est variable. Ces unités peuvent accueillir en urgence, au moment où ça va le plus mal, ou dans un deuxième temps lorsque la crise est passée et qu’il faut travailler à « reprendre le dessus ».

Ce qui est important à retenir, c’est qu’en cas de mal-être Fil Santé Jeunes peut vous orienter, alors n’hésitez pas à nous contacter au 0800 235 236.

Un commentaire

  1. Bonjour,

    Quelle est la différence entre ces deux structures : les Maisons des Adolescents et les Points Accueil Ecoute Jeune?

    Merci pour votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page