Connaître son corps

Les cheveux et la mode

image_pdfimage_print

CheveuxUn des charmes de l’espèce humaine est sa grande variété. Variété qui s’exprime à travers les visages, les couleurs de peaux, d’yeux, les silhouettes… et encore bien d’autres choses. Les cheveux ne dérogent pas à la règles, ils font partie des attributs très sensibles à la mode. Si on s’amuse à voyager un peu dans le temps, on verra que rien qu’avec la coiffure, la coupe, le style capillaire… on peut dater un document. On essaye ?

L’Antiquité

coiffures-antiquesDu côté des femmes l’Antiquité grecque, romaine, chinoise, hébraïque…  affiche une constante : les cheveux sont longs et les coiffures recherchées et travaillées. Plus la coiffure est sophistiquée et agrémentée d’ornements, plus le statut social est élevé. Ne pas soigner sa chevelure est perçu comme un signe de maladie ou de pauvreté. Il n’était pas rare d’avoir besoin de deux ou trois personnes pour accommoder la chevelure d’une dame.

Du côté des garçons on trouve davantage de variantes. Les garçons ont souvent la tête rasée jusqu’à la puberté, ensuite ils adoptent des cheveux courts. La blondeur étaitcoiffure-empereur très prisée des Grecs car beaucoup de leurs dieux étaient représentés blonds. Ils se teignent donc les cheveux avec un mélange de fleurs jaunes de safran et de l’eau acide de potassium. Chez les Romains, la calvitie est mal vue et considérée comme un signe de diminution physique.

Le Moyen-âge

moyen-ageAu début du Moyen-âge, les hommes portent les cheveux longs. La longueur de leur chevelure détermine la hiérarchie militaire et sociale. Les cheveux sont le symbole du pouvoir et de l’autorité, d’ailleurs les prisonniers sont rasés. Au Xème siècle l’Église Catholique dicte des règles pour la chevelure : la longueur des cheveux ne doit pas dépasser la nuque chez les hommes et la chevelure (toujours tressée) doit être voilée chez les femmes mariées car elle est considérée comme érotique. Les femmes de haut rang portent diverses coiffes alors que les paysannes et les servantes se couvrent la tête avec un bonnet ou un fichu. La perruque est considérée comme l’œuvre du Diable.

Articles similaires

La Renaissance

La Renaissance est une période de révolution intellectuelle, culturelle, philosophique et religieuse. Les habitudes vestimentaires et la mode reflètent ces changements. Les femmes commencent à montrer davantage leurs cheveux et les hommes les portent plus ou moins longs selon leurs envies, agrémentés de barbes, barbichettes ou moustaches.
Louis XIV lance la mode des perruques à rouleaux. Cette mode va perdurer pendant 2 siècles, tantôt brunes, tantôt talquées de blanc, tantôt longues, tantôt courtes et ramenées en catogan.
louis_XIV                                                    louis_XV

Côté femmes, c’est aussi l’explosion des perruques. Elles sont exubérantes, de 50 à 80 cm de hauteur, colorées en rose, violet, gris, composées de rubans, plumes, bijoux, objets perruquerappelant un événement particulier, une commémoration… Elle signe aussi le rang social de chacune et peuvent coûter très cher. Les coiffeurs deviennent de vrais « artistes maquettistes ».

Sous l’Empire

josephine_de_beauharnais Après la Révolution Française, les milieux littéraires et artistiques bousculent les codes de pensée mais aussi de mode vestimentaire. Ainsi les hommes se rasent barbe et moustache et  laissent leur cheveux au vent. Les femmes, elles, reviennent à des coiffures inspirées de l’Antiquité grecque, comme le montent les portraits de l’impératrice Joséphine.

Début du XXème siècle

dandy-old-school C’est l’époque du « dandysme » pour les hommes, ils portent la moustache qu’ils travaillent avec de la cire et de l’huile afin de lui donner une forme particulière. Le port de la barbe-collier ainsi que des rouflaquettes (pattes) est aussi de rigueur. Les cheveux sont portés courts et maintenus en place par les mêmes huiles et cires que pour la moustache.

chapeau-1900 La coiffure des femmes prend la forme d’un chignon très large porté haut sur le crâne, à la « Gibson », du nom de son créateur, Charles Gibson, artiste et illustrateur américain. Le port du chapeau revient à la mode, avec un large choix de décors pour l’agrémenter.

XXème et XXIème siècles

C’est peut-être la période où les changements de mode ont été les plus nombreux. Diverses raisons à cela : révolution industrielle, guerres mondiales, inventions diverses et particulier celle de la photo et du cinéma….

coiffure-annes_20 A la veille de la 1ère guerre mondiale, les femmes en particulier s’autonomisent et décident de ne plus porter les cheveux longs. C’est la coupe « à la garçonne », cheveux lisses ou ondulés (la permanente vient d’être inventée !) agrémentée d’un chapeau cloche ou d’un bandeau mis sur le front.

rudolphvalentino Pour les hommes, la mode est au visage rasé de près et aux cheveux portés très courts, gominés vers l’arrière. C’est le look du séducteur !

Durant l’entre-deux guerres, si pour les hommes la mode reste à peu près identique, côté femme c’est le blond platine qui fait fureur. Cette mode blonde va perdurer jusqu’aux années 65-70 lorsque la mouvance hippie va prendre le dessus. Les coiffures féminines sont un peu plus longues qu’au début du siècle, toujours ondulés ou bouclés et parfaitement travaillées.maryline-monroe

hippie

C’est au lendemain de la 2de guerre mondiale que les codes vont totalement changer : il souffle comme un vent de rébellion et de liberté après ces années de privation et de terreur. Une comédie musicale appelée Hair (« cheveux » en anglais) est d’ailleurs créée pour montrer combien la coiffure peut porter ces messages d’insoumission et de révolte. Les cheveux s’allongent et se libèrent des fers à friser, des produits décolorants et des heures devant le miroir. La mode pour les femmes (et pour beaucoup d’hommes aussi !) est aux cheveux longs et lisses, séparés par une raie au milieu. C’est sans aucun doute la mode hippie qui va révolutionner le hairstyle du siècle, car elle véhicule des messages de protestation de l’ordre établi dans une société très rigide et propose pour la première fois une coiffure unisexe.

coupe-afroLes gens d’origine « afro » lancent également leur propre mode leur permettant ainsi d’imposer leur spécificité.

Suite aux années 70 et à Mai 68 les modes vont se diversifier et coexister en même temps. La mode rasta va cohabiter avec la mode hippie.

punk Puis dans les années 80 c’est la mode skin (crâne rasé) qui va cohabiter avec la mode punk (crêtes diverses sur le crâne). Les filles osent les cheveux très courts.

Dans les années 90, c’est surtout la coloration / décoloration des cheveux qui prime. On aime jouer avec les couleurs, les reflets, les mèches etc.… Et cela concerne autant les hommes que les femmes ! Sont créées également les extensions de cheveux, qui permettent de jouer avec les longueurs et les volumes.

Aujourd’hui en termes de cheveux, on peut dire que tout est permis. La tendance est aux cheveux longs et lisses pour les filles et à la coupe courte et hérissée pour les garçons ou longue, lisse et rabattue en avant, mais finalement la diversité est toujours de mise.

coupe-garcon  coupe courte          coupe-homme  coupe longue

A chacun son style !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page