Vivre avec un handicap invisible

Les moyens de compensation

image_pdfimage_print

handicap-invisibleSi tu es en situation de handicap, tu bénéficies de moyens de compensation afin que ton handicap ne t’empêche pas de travailler et d’évoluer de la façon la plus autonome possible. On peut distinguer les moyens de compensation « techniques » comme les aides humaines, les outils adaptés, l’aménagement de l’environnement et les moyens plus « perso», ceux que tu trouves à l’intérieur de toi.

Qu’est-ce qu’un moyen de compensation ?

Un moyen de compensation vise à pallier les différentes incapacités engendrées par les différents handicaps. Il peut se présenter sous la forme d’une aide humaine (une personne qui aide pour les tâches du quotidien), d’une aide technique (une synthèse vocale, pour les non voyants), d’un aménagement de l’environnement (une rampe d’accès à une salle de classe)…

Il vise à réduire au maximum les conséquences négatives du handicap sur le quotidien. Il est à mettre en place en fonction de chaque personne et de chaque handicap. Souvent, il évolue au fur et à mesure que la personne progresse, grandit… Il faut sans cesse faire preuve de souplesse et d’adaptabilité.

Les moyens de compensation « perso »

Cette expression peut te paraître mystérieuse mais elle reflète en fait la capacité qu’ont certains, en particulier les jeunes comme toi, à « dévier » la réalité pour qu’elle corresponde mieux à notre tête. On s’explique. Sans t’en rendre compte, il peut t’arriver de développer des « trucs » pour reporter l’attention et t’approprier ton handicap à ta façon. Pour commencer, les handicapés disent souvent « on » en opposition à « ils » sachant que « on » c’est nos semblables (les handicapés) et « ils » ce sont les valides. C’est un premier moyen de compenser : on se retrouve entre pairs et on se sent plus forts. Il arrive aussi que les tatouages ou les piercings, par exemple, aient un rôle qui aille au-delà de l’aspect esthétique : ils te permettent de choisir ce que tu donnes à voir. Ils transforment ainsi la différence issue du handicap en différence liée au look. Si tu adoptes un look complètement excentrique, si tu customises un de tes appareillages, tu peux être aussi dans cette démarche. Ça te permet de te réconcilier avec ton corps, avec ton image de toi.

Articles similaires

Est-ce la même chose dans les situations de handicap non visible ?

Dans les situations de handicap non visibles, les moyens de compensation peuvent revêtir d’autres aspects parfois plus dangereux. Comme tu n’es pas, à première vue, très différent des autres car ton handicap ne se voit pas, tu peux avoir tendance à nier ton handicap et à faire comme s’il n’existait pas. Quitte à te mettre en danger. C’est ce qu’on appelle le déni (faire comme s’il n’existait pas) ou l’inobservance (ne pas prendre ton traitement ou ne pas effectuer les soins nécessaires de façon rigoureuse). Heureusement, peu sont concernés par ce type de comportement et il existe des moyens de se faire aider dans ces cas-là. Bien souvent, la compensation s’inscrit dans un souhait de surmonter le handicap pour être le plus possible « comme les autres », et aussi pour vivre mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page