Les règles

Les règles, toute une histoire !

image_pdfimage_print

règlesLes règles, on s’en plaint, on aimerait ne pas les avoir… mais finalement, elles représentent beaucoup dans la vie des femmes, et ont leur propre histoire. Entre légende et symbolique, les règles ont traversé les époques sans prendre une ride ! Pourtant, et selon les sociétés, elles sont considérées différemment.

Pouvoir et fertilité

Dans les sociétés matriarcales, où les femmes sont au centre de la famille comme chefs, les règles accentuent cette position de « force » car c’est le symbole de leur capacité à donner la vie. Les femmes donnent naissance aux futurs membres de la société. Pensez aux nombreuses statues représentant la fertilité : ces femmes au ventre et aux seins proéminents ; des mères nourricières en puissance !

De jeune fille à jeune femme…

Les règles peuvent être considérées comme un passage initiatique, une étape importante. Avoir ses règles, c’est passer du statut de jeune fille à celui de jeune femme. Même si ce n’est plus aussi évident dans notre société occidentale, être réglée, c’est pouvoir avoir des enfants et cela signifie donc l’entrée dans le monde des adultes. Cela est toujours d’actualité dans certains pays : l’arrivée des règles signifie la possibilité d’être mariée, le fait d’être mature.

Sans aller jusque-là, ce peut-être tout simplement la fierté d’être une femme, comme sa mère ou ses copines. Nombreuses sont les jeunes filles qui attendent leurs règles avec impatience… Pourtant, l’impatience va souvent de pair avec l’inquiétude. Leur arrivée peut ainsi également être teintée de crainte, voire de honte : c’est quoi ce sang qui sort du corps ? Quelle gêne de devoir gérer ce corps changeant…

Quand la nature doit cohabiter avec les croyances

A l’inverse du mouvement de vénération dont on vous parlait plus haut, certains peuples primitifs considéraient les règles comme la morsure d’un animal surnaturel, ou le signe d’un rapport sexuel avec l’esprit d’un ancêtre : c’est ainsi qu’apparaît le tabou des règles. On envisage alors le temps des règles comme un moment d’impureté. Cela touche également les femmes : pendant la période de menstruation, les rapports avec elles sont soumis à restrictions.

Encore aujourd’hui, certaines cultures mettent les femmes, pendant leur période de règles, à l’écart. Dans l’Islam par exemple, elles n’ont pas accès au culte ni aux sanctuaires, et  pendant le ramadan, elles sont dispensées de jeûne (qu’elles devront rattraper ensuite). Le Coran demande aux hommes de se séparer d’elles pendant ce temps particulier, et ainsi de n’avoir aucun rapport sexuel. En Inde, on dit que les femmes réglées sont « intouchables ».

Articles similaires

Chacune ses règles !

C’est en comprenant l’histoire et les multiples significations que les règles ont, que l’on peut mieux entendre et accepter la façon dont chacune vit ce moment singulier. Certaines seront particulièrement mal à l’aise, et souhaiteront cacher ou rendre ce moment le plus discret possible. D’autres au contraire, le vivront de manière libérée et épanouie.

Les règles, vous l’aurez compris, c’est toute une histoire. Selon les pays mais surtout selon chaque femme : c’est intime et personnel. Alors s’il y a la moindre inquiétude, des questions ou des hésitations, Fil Santé Jeunes est là pour vous répondre !

Pour en discuter sur le forum :

Un commentaire

  1. Bonjour, j’aimerais avoir une précision concernant les société matriarcales évoquées où les règles accentueraient cette position de « force » et seraient une confirmation du pouvoir féminin.. Avez vous un exemple?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page