Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h. Clique sur le bouton ci-dessous pour chatter avec nous.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Chat' avec nous ...
Publié le , Modifié le 16 janvier 2014

Les TOC (troubles obsessionnels compulsifs)

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print

actualite_moisOn a tous dans notre entourage quelqu’un de « maniaque » : notre tante qui range la vaisselle bleue en alternance avec la vaisselle blanche (et pas autrement), la copine de classe qui aligne très scrupuleusement ses stylos avant de commencer son interro, la voisine qui balaie 10 fois par jour devant sa porte en vous regardant de travers…

Il peut aussi nous arriver de faire une « fixette » sur quelque chose, d’être « obsédé » par une idée (“est-ce que j’ai bien fermé la porte en partant ?“), de ne pas pouvoir penser à autre chose. Ça nous obsède mais finalement ça finit par passer car on arrive à ne plus y penser. Petites phobies, obsessions ou rites pour conjurer le mauvais sort font notre quotidien. On peut être très ordonné, méticuleux, superstitieux, propre, soigné sans pour autant être « malade ». Ce ne sont que des traits de caractère.

En psychiatrie, ces fixettes et autres manies s’appellent des Troubles Obsessionnels Compulsifs (TOC). Du temps de Freud et de la découverte de la psychanalyse, on utilisait le terme de névrose obsessionnelle. Aujourd’hui on parle plutôt de troubles anxieux, les TOC étant un type de troubles anxieux. Les personnes qui souffrent de TOC, contrairement aux exemples ci-dessus, sont complètement envahies par leurs obsessions, cela les empêche de vivre normalement en créant beaucoup d’angoisse, de souffrance et une rupture de la vie sociale.

Définition, description

Ce trouble est rare chez les enfants. Il peut apparaître et s’installer au moment de la puberté, mais c’est à l’âge à adulte que le diagnostic peut être confirmé.
Les TOC se répartissent en deux types de troubles : les idées obsédantes et les compulsions. Les idées obsédantes sont les phobies (peur d’être contaminé) et les obsessions (être persuadé qu’une catastrophe va arriver). Les compulsions sont des actes, des rites qui permettent d’apaiser les idées obsédantes (se laver les mains afin de ne pas être contaminé, compter tout et n’importe quoi sans pouvoir se retenir). Mais l’accalmie est de très courte durée car l’idée obsédante revient à la charge. Il n’y a donc pas d’issue à l’idée obsédante. Le sujet ne peut plus disposer de sa pensée car elle est envahie par les TOC, la vie privée, sociale et/ou professionnelle en est perturbée.

Symptômes et diagnostic

Les symptômes principaux sont des idées, des pensées, des impulsions, des actes récurrents et persistants. Les thèmes de ces idées obsédantes et compulsions concernent le plus souvent la peur de la saleté, de la contamination, des lavages répétitifs, des rites conjuratoires… Ces idées et compulsions

  • font intrusion dans la conscience du sujet sans aucune pression extérieure
  • sont reconnues comme étant absurdes par le sujet lui-même
  • mais il ne peut pas lutter contre sans ressentir une immense anxiété voire une angoisse invalidante
  • envahissent le quotidien en générant une perte de temps considérable

Ces quatre points permettent d’évaluer la gravité du TOC et de mettre en place une prise en charge.

Traitement et orientations

Quand le diagnostic a été posé par un psychiatre (et personne d’autre!), vient alors le temps de la recherche du traitement le plus adapté. Les idées obsédantes et les compulsions emprisonnent le sujet, il est alors nécessaire de mettre en place une prise en charge afin d‘éviter l’isolement, le repli social et l’anxiété envahissante. Dans les cas sévères, il est conseillé d’associer plusieurs types de thérapies : une thérapie d’inspiration psychanalytique, une thérapie comportementale et parfois une thérapie médicamenteuse lorsque l’anxiété est paralysante.

Si vous souhaitez partager avec d’autres vos ressentis ou vos expériences à propos des TOC, cliquez pour participer au FORUM :

tic et tocs m’empêche de vivre

toc

toc qui me pourrissent la vie

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

2 réflexions au sujet de « Les TOC (troubles obsessionnels compulsifs) »

  1. Moi tout les soirs avant de me coucher , je pose mon portable sur ma table de nuit de facon a ce qu’il soit bien droit et qu’il ne touche pas d’autres objets , je n’arrete pas de remettre mon coussin en place , je verifie que ma couverture soiit bien mise , je n’arrete pas d’allumer mon telephone pour voir si je n’ai pas eu de messages …

    j'aime 1
  2. Je souhaiterais montrer ma contribution a la guerre contre les toc en faisant connaitre mon témoignage a tous ceux qui souffre
    *******************************************

    j'aime 2

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)