Connaître son corpsLes émotionsPetite leçon de psychiatrieVivre en société

Nos 5 sens : quelle influence ?

image_pdfimage_print

Les influences non-conscientes, ça te dit quelque chose ? Nos 5 sens perçoivent des choses tout autour de nous et celles-ci peuvent automatiquement être associées dans notre mémoire, à des émotions, des pensées et même des comportements sans qu’on y ait vraiment prêté attention !

En exploitant ces mécanismes automatiques, on peut influencer directement le comportement des gens, ça fait peur non ? Des chercheurs notamment dans le domaine de la psychologie sociale ont permis de mettre en évidence ces influences. Voyons ça ensemble

Les yeux plus gros que le ventre

Si on a soif et que l’on est exposé à une liste de mots aléatoires dont certains sont liés à la satisfaction de ce besoin, comme « verre », « tasse », « limonade », « jus »… Ces mots seront mieux retenus par des personnes ayant soif, que les autres mots qui n’ont rien à voir avec le fait de boire.

Jusqu’ici pas de problème… Mais suivant ce même principe, si tu as sauté un repas en allant faire les courses au supermarché, tu rempliras probablement plus ton panier que si tu n’avais pas eu faim. Il y a même de plus forte chance de dévaliser le rayon snacks et sucreries, ce qui n’était absolument pas prévu à la base !

Au quotidien, tu peux être influencé par tes besoins physiologiques, par ce que tu perçois autour de toi, sans que cela soit voulu par qui que ce soit… Mais tu peux aussi te retrouver influencé par des « petits malins » qui savent comment exploiter ces mécanismes automatiques de ton cerveau !

Mmmm ça sent bon par ici… !

Continuons sur la nourriture… Tu as forcément remarqué à quel point l’odeur du pain et des viennoiseries t’incite à rentrer dans une boulangerie ou à quel point l’odeur du poulet rôti t’attire vers la boucherie alors que tu n’avais pas forcément prévu d’y aller. Mais après tout, il est bientôt l’heure du déjeuner, pourquoi ne pas se laisser tenter par un bon poulet rôti ? Pourtant, pas sûr que sans cette odeur diffusée, tu aurais craqué. Tu aurais peut-être été plus raisonnable 🙂

Il existe aussi des incitations à l’achat plus subtiles. As-tu déjà remarqué qu’à l’arrivée des fêtes de fin d’année, une odeur de cannelle est diffusée dans les centres commerciaux ? C’est une odeur agréable pour la plupart des gens, qui peut évoquer les pâtisseries à la cannelle bien sûr, mais pas que ! Cette odeur de cannelle évoque aussi quelque chose de chaleureux, de réconfortant, quelque chose de cohérent avec les fêtes de fin d’année. Finalement, sans que tu t’en rendes compte, tu achèteras probablement plus de choses pendant tes courses de noël que si cette odeur n’avait pas été diffusée. Et non tu n’as pas été plus généreux cette année, tu n’as peut être simplement pas acheté tes cadeaux au même endroit que l’an dernier ! :p

Au rythme de la musique… !

Tu as surement aussi remarqué que beaucoup de magasins, de vêtements notamment, diffusent de la musique pop pour inciter à percevoir leurs produits comme étant plus « cool », étant associés à la musique, mais aussi pour induire une humeur positive chez les consommateurs. En étant dans une humeur positive on exerce moins notre esprit critique et on peut finir par acheter des choses que l’on n’avait pas vraiment l’intention d’acheter, ou que l’on n’aurait pas acheté dans un autre contexte.

Toujours sur la musique… Il a été démontré que diffuser de la musique classique dans un magasin vendant des produits de luxe ou du vin par exemple, amenait les consommateurs à surestimer la valeur de ces produits et étaient prêts à les acheter plus chers que si la musique classique n’était pas diffusée. Dans le même ordre d’idée, les chercheurs ont remarqués que l’on achète plus souvent des produits français lorsqu’on entend de l’accordéon.

L’idée c’est que s’il y a un lien entre ce que perçoivent nos sens et le produit que l’on veut nous vendre, cela nous incitera à acheter ce produit. Nos représentations communes associant la musique classique à quelque chose de noble et d’ancien, le vin, dans notre exemple, parait donc plus ancien et plus noble. Il vaut donc plus cher. De même pour l’accordéon qui est associé typiquement à la France ou l’exemple de l’odeur de cannelle et des fêtes de noël précédemment.

Pour finir sur la musique : on sait aussi que la musique forte (fêtes, boîtes de nuits, festivals etc…) pousse à boire davantage. En effet, une musique très forte te rend plus vulnérable à prendre des décisions moins réfléchis sans t’en apercevoir, car une grande partie de ton attention est déjà accaparée par le volume sonore important de la musique.

Touché, coulé… !

L’influence du toucher, bien que moins courante n’est pas négligeable non plus. Les recherches dans ce domaine ont montré que lorsqu’un serveur réussi à établir un contact tactile avec ses clients, en plaçant la main sur leur avant-bras lors de la prise de commande par exemple, il obtient des pourboires plus importants !

En tous cas, lorsqu’il s’agit de te vendre des choses, tous les coups sont permis ! Donc dans ces situations reste attentif à ce que perçoivent tes sens, prend le temps de réfléchir, de te poser des questions… Bref soit conscient(e) de l’influence à laquelle tu es exposés 😉

Et si ce sont des phénomènes qui t’intéresses, n’hésite pas à te renseigner sur la psychologie sociale et plus particulièrement la psychologie du consommateur.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page