Les troubles des conduites alimentaires

L’obsession du manger sain : l’orthorexie

image_pdfimage_print

Manger bio, vegan, macrobiotique, local, de saison, sans gluten, sans lactose, sans sucre, sans graisses saturées, sans additifs… Pourquoi pas ! Mais y consacrer son temps, son énergie et son attention, s’éloigner de ses proches et être envahi-e d’angoisse à l’idée de manger quelque chose qui ne rentre pas dans nos critères… C’est pas un peu trop ?

« Manger correct »

Le terme orthorexie (de « orthos » correct, et « orexis » appétit), est utilisé pour qualifier des personnes obnubilées (obsédées) par le fait de bien manger, au point de tomber dans une attitude extrême qui se rapproche d’un trouble des conduites alimentaires (TCA). A la différence de l’anorexique ou du boulimique, l’orthorexique se concentre essentiellement sur des critères de qualité. Il suit un régime très strict, qui consiste à exclure certains aliments.

L’attention portée à la nourriture ingurgitée est envahissante car elle est sous-tendue par une crainte très forte de manger quelque chose de malsain. L’orthorexique trace une ligne infranchissable entre les bons et les mauvais aliments. Eviter de consommer ces derniers lui permet de lutter contre une forte angoisse, qui risquerait autrement d’être envahissante.

Néanmoins, cette préoccupation prend une très grande place dans sa vie, au risque d’entraîner un isolement : plus de déjeuner à la cantine, plus de sorties au restaurant ou au kébab du coin, plus de repas de famille… L’orthorexique s’éloigne de ses proches qui le/la trouvent trop extrême. Certains vont même jusqu’à ne fréquenter plus que des personnes qui partagent leurs contraintes.

Fais pas ci, fais pas ça

Articles similaires

Pourquoi certains aliments lui paraissent-ils plus mauvais que d’autres ? Le fait que cette pathologie de l’alimentation prenne de l’ampleur dans notre société actuelle n’est pas anodin, car nous sommes de plus en plus confrontés à des messages paradoxaux et angoissants concernant ce qu’il faut ou ne faut pas manger.

« Bannissez les graisses ! Surtout les graisses animales ! Non c’est le sucre qu’il faut bannir ! En fait les graisses sont protectrices pour le cœur ! Et certains sucres pas nocifs ! Mais par contre pas de viande ! Enfin sauf si elle est cuite correctement ! »… Difficile de s’y retrouver quand d’un jour à l’autre les media changent de coupable et de recommandations !

Le fait est qu’aujourd’hui nos connaissances en nutrition évoluent sans cesse. Parallèlement à des comportements alimentaires nouveaux, les recherches essayent de suivre mais on tire parfois trop vite des conclusions à partir de ce qui était de simples hypothèses. Face à ce méli-mélo d’informations, on comprend que certaines personnes ne sachent plus s’y retrouver et tombent dans des attitudes extrêmes du type : je ne sais plus quoi manger, tout semble dangereux, alors je vais sélectionner très soigneusement quelques aliments dont je suis sûr-e qu’ils sont bons, et ne manger que ceux-là !

Ce n’est pas un régime alimentaire

Attention, l’orthorexie n’est ni un régime amincissant, ni un régime alimentaire, c’est un trouble. Il est en ce sens à distinguer du régime des personnes qui, pour des raisons de santé ou de convictions, choisissent d’exclure certains aliments.

Par exemple, certaines personnes, plutôt des adultes, sont intolérantes au lactose, ce qui se caractérise essentiellement par des troubles digestifs, et ils doivent donc limiter leur consommation de produits laitiers. D’autres, pour des raisons de valeurs, vont choisir de ne pas manger d’animaux. Ils peuvent choisir d’assouplir leurs critères selon les contextes.

A la différence, les orthorexiques ne font preuve d’aucune flexibilité, ils sont incapables de s’adapter au contexte et font passer les contraintes qu’ils se sont imposées avant tout.

La personne orthorexique est souvent isolée et en souffrance, sans forcément chercher de l’aide. Si tu te sens concerné-e ou que cet article te fait penser à quelqu’un, n’hésite pas à nous contacter pour en parler !

Et n’oublie pas que rien ne vaut une alimentation diversifiée pour un corps en pleine santé :yahoo: !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page