Articles libres

Quoi ? tu m’as parlé maman ? 

image_pdfimage_print
  • « Mon chéri, tu pourrais ranger ta chambre, ça fait 3 fois que je te le dis ! »
  • « De ? tu m’as parlé, j’ai rien entendu »
  • « … » 🤨

Cette scène te parle ? Ta mère se plaint sans cesse que tu n’écoutes rien de ce qu’elle dit et ça crée quelques tensions à la maison ? Pas de problème, on t’a trouvé un alibi imparable : si tu n’entends pas ce qu’elle dit… c’est parce que ton cerveau est programmé pour !

Soyons plus précis :

Le professeur Daniel Abrams et son équipe de l’Université de Stanford ont réalisé une expérience au cours de laquelle ils ont étudiés, par imagerie cérébrale, le cerveau d’enfants et d’adolescents pendant que ceux-ci écoutaient des voix enregistrées prononcer des mots dépourvus de sens. Au milieu de toutes ces voix d’inconnu se trouvait celle de leur mère.

Pour tout le monde, les neuroscientifiques ont observé que chaque son entendu activait différentes zones cérébrales : celles responsables du traitement des sons bien-sûr – sans quoi impossible d’entendre… – mais également celles du « réseau de récompense », qui aide à fournir la motivation nécessaire à l’action, et le « réseau de saillance » qui sélectionne, dans toutes les informations que tu perçois, celles qui lui paraisse les plus importantes.

Tu suis ?

Alors voilà les différences observées par les chercheurs : chez les enfants de 7 à 12 ans, les deux derniers systèmes cérébraux (ceux de la récompense et de la saillance) sont plus activés lorsqu’ils entendent la voix de leur mère. Autrement dit, cette voix est pour un repère important, ils y sont plus attentifs. En revanche, entre 13 et 14 ans, on observe un renversement : c’est la voix des inconnus qui prend le dessus sur celle de la mère !

D’après la psychologue Christine Cannard, du Laboratoire de psychologie et neurocognition de Grenoble, cette modification « met en valeur le processus important de séparation-individuation, qui permet à l’adolescent de se séparer psychiquement de ses parents pour s’affirmer et devenir un individu autonome ».

Si tu es donc moins attentif à la voix de ta mère, ça n’est donc pas juste de la provocation (un peu quand même, mais pas que…). C’est aussi le signe que tu grandis et que, dans quelques années, il sera temps de quitter le nid 🐣

Et si cette transition est difficile, ne reste pas seul.e : appelle-nous !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page