Les gestes pour une bonne santé

Perturbateurs endocriniens, c’est quoi ?

image_pdfimage_print

« Perturbateur » OK, tu vois à peu près, quelque chose qui perturbe. Mais « endocrinien » ? C’est simplement tout ce qui a trait aux hormones. Donc en gros : quelque chose qui perturbe les hormones. Mais alors, à part une beauté fatale ou un beau gosse qui traverse la cour de récré, qu’est-ce qui peut bien les perturber nos hormones ? Et pourquoi c’est gênant ?

Qu’est-ce qu’il se passe ?

Les hormones régulent des tas de fonctions dans notre corps car elles servent de messagers entre le cerveau et les organes du corps. Utile. Cependant, certaines molécules extérieures ressemblent beaucoup aux hormones de notre corps… à tel point que le corps s’y méprend !

Si on les ingère d’une manière ou d’une autre, elles peuvent donc interférer avec notre système hormonal et entraîner des conséquences néfastes sur le long-terme. C’est ce qu’il se passe avec les perturbateurs endocriniens. Les principaux effets auraient des conséquences sur la fertilité, le développement du nouveau-né et les pathologies cardiovasculaires.

Faites entrer les accusés

Les recherches sont récentes et encore en cours, quelques perturbateurs endocriniens dans notre environnement proche, très proche ont déjà été identifiés… Prenons les plus communs en exemple.

Articles similaires

– Le bisphénol A, présent dans bon nombre de récipients en plastiques, dans les canettes et les boîtes de conserve.
– Les phtalates, présents dans certains plastiques et dans des produits cosmétiques (de beauté et d’hygiène).
– Les parabènes, utilisés comme conservateurs dans différents types de produits alimentaires, cosmétiques et des médicaments.

Que faire ?

En France, il n’y a pas encore de réglementation concernant les perturbateurs endocriniens. En 2017 seulement, la Commission Européenne (organe du pouvoir exécutif dans l’Union Européenne) a mis ses États membres d’accord sur une définition des perturbateurs endocriniens. La réglementation, c’est l’étape suivante !

Il est cependant possible d’ores et déjà de prendre certaines mesures préventives dans ta vie de tous les jours… Ça ne coûte rien d’essayer ! D’ailleurs les fabricants ont déjà commencé à retirer ces composants de leurs produits, et ne se privent pas de l’annoncer sur les emballages.

Niveau alimentaire, privilégie les bocaux ou bouteilles ou verre, ou encore les produits frais et surgelés plutôt que les conserves et les canettes ! Évite de chauffer les plastiques dans la mesure du possible, mets tes aliments dans une assiette avant de les passer au micro-ondes et fait bouillir ton eau à la casserole plutôt que dans la bouilloire électrique qui est en plastique… A l’ancienne quoi !

Niveau hygiène et beauté, favorise les produits signalant l’absence de perturbateurs endocriniens (parabène, aluminium, parfums synthétiques…). Les écolabels peuvent permettre de faire le tri !

Pour le reste, préserve-toi autant que possible des produits chimiques quand tu fais des travaux, tu bricoles ou tu jardines. Dans tous les cas, pense à bien aérer chez toi ! Rien de mieux qu’un bon bol d’air frais… !

Ne dit-on pas « mieux vaut prévenir que guérir » 😉 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page