Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h. Clique sur le bouton ci-dessous pour chatter avec nous.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Chat' avec nous ...
Publié le , Modifié le 1 décembre 2014

Phimosis : je n’arrive pas à décalotter

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print

pénisVous êtes nombreux, les garçons, à nous écrire dans l’espace Pose tes Questions, pour nous faire part d’une difficulté à décalotter votre pénis.

En effet, il arrive parfois que le prépuce (peau qui recouvre le gland) soit trop serré et empêche de découvrir le gland. Ce problème est en général décelé dans la petite enfance lors des visites régulières chez le pédiatre, mais il arrive que ce ne soit pas le cas.

C’est alors au moment de la puberté, lorsqu’on découvre son corps et les premières masturbations, qu’une gêne s’exprime et qu’on se rend compte du problème. Ne pas pouvoir décalotter son pénis s’appelle un phimosis.

En quoi consiste le traitement ?

En première intention le médecin peut prescrire une crème à base de corticoïdes afin d’assouplir la peau du prépuce et permettre le décalottage. Si au bout d’1 mois de ce traitement il n’y a pas d’amélioration, alors il faut envisager de passer par la chirurgie.

Appelée la posthectomie, cette opération consiste à enlever le prépuce. La même opération, faite pour des raisons religieuses s’appelle la circoncision. L’intervention se fait généralement sous anesthésie générale à faible dose, elle dure une petite demi-heure. Même si passer par la chirurgie peut faire très peur, cette opération est bénigne.

Après l’intervention, des précautions sont à prendre

Quand l’anesthésie s’en va, on peut ressentir quelques douleurs normales dues à la plaie qui doit cicatriser. Pour encourager la cicatrisation il faut éviter de prendre des bains (baignoire, mer, piscine…). En revanche, pas de problème pour prendre des douches !

Il peut aussi y avoir un gonflement qui peut entraîner des érections douloureuses. Pour éviter ces douleurs, des antalgiques (anti-douleurs) peuvent être prescrits.

Il peut également y avoir quelques saignements. Ils sont sans gravité même s’ils peuvent être impressionnants. Quand ça arrive, il suffit de comprimer doucement la plaie avec une compresse, et en quelques minutes le saignement cesse.

La cicatrisation totale peut prendre de 2 à 4 semaines.

Je dois le faire mais j’ai honte et peur !

Ne pas arriver à se décalotter est une situation gênante car elle concerne son intimité, sa sexualité. En plus, on s’inquiète facilement quand un problème concerne les organes génitaux. Ce qu’on peut vous dire pour vous rassurer, c’est que quelques jours après l’intervention tout sera rentré dans l’ordre : plus de picotements en urinant et (enfin !) des érections qui découvriront le gland ! Le problème de phimosis, une fois réglé, l’est pour toujours.

Si tu t’es reconnu dans cette description, n’hésite surtout pas à aller consulter ton généraliste ou un urologue (spécialiste de l’appareil génital masculin). Cette affection est fréquente, sans aucune gravité et se traite très bien. La démarche n’est pas facile mais elle est indispensable pour avoir une sexualité épanouissante et tu feras l’économie de beaucoup d’inquiétudes !

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

9 réflexions au sujet de « Phimosis : je n’arrive pas à décalotter »

  1. Bonjour, j’ai une question à vous poser, vous pouvez me répondre svp. J’arrive à me décalotter et tout ça, et là je me suis décalotté et la peau qui était sur mon gland se retrouve en dessous du gland et sa fait comme un géant cercle en dessous du gland jsp si vous voyez, mais en gros quand je décalotte, au lieu que la peau glisse etc, elle prend encore plus de peau et créer une forme de cercle lorsque c’est décalotté, vous pouvez m’expliquer svp.

    j'aime 2
    • Bonjour,
      Dans l’espace commentaire nous ne pouvons pas te répondre de manière confidentielle et personnalisée. Pour tes questions santé nous t’invitons à nous contacter soit au 0800 235 236 (anonyme et gratuit) soit par chat’ pour une réponse en direct. Tu peux également nous envoyer un mail par l’espace “Pose tes questions”.
      N’hésite pas, nous sommes là pour ça.
      L’équipe Fil Santé Jeunes

      j'aime
  2. Bonjour à tous, je vais vous parler de mon experience un peu gênant, mais pour ceux qui ont des doutes je suis là. J’ai 14 ans et j’ai commencé a me poser des questions, et à mon ami qui a 17 ans (qui est expirementé) me parlais de ça, et au final il m’avait dit que je devais aller chez le docteur lui expliquais que je ne pouvais pas me décalotter, je ne voulais pas car c’était gênant d’en parler à ses parents etc… J’ai tout fait tout seul, j’ai commencé à me décalotter et j’y arrivais mais seulement le 1/8 du gland. Puis pendant des jours, tous les jours je me décalottais jusqu’à 2 mois où j’ai complètement réussis. Ensuite la 2e étape est de ne pas avoir mal au gland par exemple sous la douche comme je le faisais. 1 mois s’est écoulé et j’ai quasi plus mal au gland. N’ayez pas peur et vous pouvez aussi le faire tout seul sans docteur, mais le docteur parfois est nécessaire. En 3 mois j’ai fait ce qu’il fallait comme un peu vous tous qui posez ces questions, essayez et vous verrez.

    j'aime
  3. Bonjour, j’ai un peu honte, je poste ce message anonymement. Je viens de le découvrir (et accepté ce tabou depuis ci longtemps). Après une première expérience tellement douloureuse et honteuse , j’ai formé une sorte de dénie, m’empêchant de montrer mes sentiments envers certaines personne afin de ne pas re-subir cette expérience et surtout ne pas mettre mal à l’aise la personne tant désiré.
    C’est tellement difficile d’accepté cette états résultant souvent (apparemment) d’une opération médical étant petit. Étant adulte ce problème vous apparait plus comme une un malformation un peu honteuse.
    Mais je pense qu’il est vraiment important d’accepter ce fait, de passer sur la table, d’accepter ce désagrément ultime quand vous avez le gland hypersensible. Après ces 2 semaines vraiment gênantes, cette honte disparaitra petit à petit.
    Même si les femme n’ont pas connaissance de ce problème tellement gênant, une fois le tabou passé, elle seront le pansement de ce tabou qui perdure depuis ci longtemps.
    Merci à elle !!!

    j'aime

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)