Deuil

Le deuil, une expérience qui fait grandir ?

image_pdfimage_print

Vivre un deuil, change beaucoup de choses en nous : on peut se sentir triste, seul, en colère, et on sait que ce ne sera plus comme avant. Mais on ne sait pas ce qui va changer pour nous, par quoi on va passer. Et si cette expérience pouvait aussi nous faire grandir ?

Passer dans le monde des grands

Pour un petit enfant, mourir c’est un peu comme dormir, ça ne s’inscrit pas de le temps. Quand on grandit, on comprend alors que si la personne meure, on sera désormais séparée d’elle. Cela peut être douloureux, angoissant d’en prendre conscience. Mais en même temps comprendre ce qu’il se passe, ça te permet d’avoir une place parmi les « grands » et d’aborder la vie différemment.

Mieux comprendre la vie

Avoir une première expérience de la mort, c’est aussi comprendre que la vie a une fin. Et savoir qu’il y a une fin à la vie, ça la rend précieuse. Paradoxalement avoir peur de la mort, c’est ce qui peut te faire aimer et apprécier la vie.

Certains disent qu’il faut « vivre chaque jour comme s’il était le dernier ». Ça ne veut pas forcément dire faire tout ce qu’on veut sans limite ! Mais noter les bons moments, essayer de faire en sorte de trouver le bonheur, profiter des gens qu’on aime…ça compte aussi ! La mort a une dimension  philosophique et spirituelle : quel est le sens de la vie ? Qu’est-ce qui se passe après la mort ? Vivre un deuil t’oblige donc bien souvent à tout mettre en perspective.

Se sentir décalé.e

Vivre un deuil, c’est une expérience qui est unique : tu es le seul à  le vivre de cette manière-là. Alors tu peux te sentir en décalage par rapport aux autres, et surtout par rapport aux copains. Tu trouves qu’ils n’ont rien compris, qu’ils ont l’air insouciants. Ils se marrent pour un rien sans prendre conscience de la gravité de ce que tu vis. D’autres au contraire, pleurent avec toi tellement ils sont tristes de te voir dans la peine. Mais pas facile de se sentir soutenu par une fontaine de larmes ! En même temps c’est touchant cette marque d’amitié et d’empathie.

Et puis parfois, les copains ne savent pas trop quoi dire ou sont maladroits. Mais comme tu le sais, c’est dur de trouver les mots pour consoler un ami, d’autant plus quand un être cher est mort. Un deuil fait réfléchir à des choses spéciales, profondes, essentielles. Pour ceux qui n’ont pas encore fait cette expérience, c’est difficile à comprendre et ressentir.

Partager ses émotions

Et puis, on peut avoir des sentiments contradictoires qui se bousculent en soi. Parfois on rit et on pleure dans la même minute. On a envie de rigoler avec les copains mais on n’ose pas. On a à la fois envie de tout oublier mais plein de petits détails te rappellent la personne que tu viens de perdre. On aimerait rester seul mais on a aussi envie de sentir entouré et soutenu.

Dans ces moments là, et même si ce n’est pas toujours très clair pour toi, partager ses émotions, ça aide ! Ne garde pas tout pour toi. Parle avec tes proches, tes amis, essaye de mettre des mots avec eux sur ce que tu ressens. Et si c’est important de dire son chagrin, n’oublie pas non plus que ta vie continue : tu as le droit de rire, d’avoir des émotions positives, d’être amoureux.se…

Vivre un deuil, c’est un processus qui prend du temps. On ne peut rien y faire, c’est comme ça. Alors c’est aussi important de lâcher prise, de prendre soin de toi, te chouchouter, de te concentrer sur des choses qui te font du bien, particulièrement dans ces moments- là. Quand on vit un deuil, on peut être très triste et avoir même parfois des idées noires, puis alterner avec des moments de mieux, de rire. C’est un peu l’ascenseur émotionnel.

Si les émotions négatives s’installent, appelle nous sur Fil Santé Jeunes pour en parler ! On est là, n’hésite pas ! Tu peux aussi aller sur le forum pour partager ton expérience et avoir le soutien des autres internautes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page