Se soignerAmitiés

Un ami vient me l’annoncer

image_pdfimage_print

proche-maladieCe matin, entre deux heures de cours ou lors d’une sortie, votre ami, que vous avez l’impression de connaître par cœur, souhaite se confier à vous… Il vous annonce qu’il est malade et que son mal ne va pas se guérir demain, qu’il faut qu’il fasse avec, qu’il ne s’en ira pas. Peut-être l’aviez-vous pressenti, mais quand même : apprendre que votre ami proche souffre, que sa vie n’est donc pas tout à fait la même que la vôtre, ça fait mal !

Si votre ami vous en parle, c’est qu’il y a une raison… En choisissant de partager son secret, il vous donne une nouvelle place dans sa vie: être ami, c’est aussi partager ce qui ne va pas. Il vous exprime aussi son besoin de se confier, il vous montre qu’il vous fait confiance, qu’il a besoin de vous pour les bons moments comme pour ceux un peu plus difficiles.

Cette annonce survient alors que vous ne l’attendiez pas… Une multitude de sentiments se bousculent alors : on peut se sentir triste: la douleur de l’autre fait souffrir quand il s’agit de quelqu’un qu’on aime. Comment ne pas ressentir une certaine angoisse aussi par rapport à l’avenir de son ami : que va-t-il devenir ? On peut se sentir parfois un peu honteux et s’en vouloir de ne pas avoir été capable de voir avant ce qu’il se passait dans sa vie. Il arrive qu’on se sente un peu gêné d’entrer soudainement dans une nouvelle intimité: on voit son ami différemment… Et puis, on ne se sent pas toujours à l’aise face à la maladie, on peut avoir un peu peur d’entendre parce qu’entendre veut dire réagir et il est souvent difficile de savoir comment faire… Vais-je être à la hauteur ?

  • L’écouter sans se sentir gêné… Vous êtes mal à l’aise par rapport à cette nouvelle qui fait intrusion dans votre amitié. Mais dîtes-vous que si l’annonce est brutale pour vous, votre ami, lui, vit avec sa maladie depuis longtemps… Il la connaît, a appris à l’intégrer peu à peu à sa vie quotidienne.

 

  • Lui poser des questions: si votre ami est venu pour vous le dire, c’est qu’il se sent prêt à en parler. Vous pouvez lui montrer votre intérêt en lui posant des questions sur sa maladie, sur son apparition, sur son traitement.

 

  • Lui dire ce que vous ressentez: on peut dire qu’on est triste, qu’on s’inquiète …

 

  • Lui demander ce qu’il attend de cette confidence : que faire maintenant ? En parler, ne pas en parler ? Changer ou pas son attitude ? Que souhaite-t-il ?

Votre ami vous a fait part d’une nouvelle importante qui va peut-être changer votre vision et vos sentiments à son égard. N’oubliez pas néanmoins qu’il reste celui que vous avez connu avant, avec qui vous avez vécu plein de belles choses… Vous partagez seulement maintenant avec lui un peu plus de son intimité, un peu plus de complicité.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page