Connaître son corps

Un organe mal connu : le rein

image_pdfimage_print

reinA l’occasion de la journée mondiale du rein, le 13 mars prochain, on vous propose de mieux connaître cet organe. Indispensable à la vie, c’est pourtant le seul organe dont on peut se passer grâce à la technique médicale. Paradoxal, non ? On vous explique…

Qu’est-ce qu’un rein ?

C’est un des organes « nobles » du corps humain, comme le sont le cœur, le cerveau etc…
Les reins sont au nombre de deux. Ce sont des organes vitaux, indispensables à la vie mais le corps peut tout de même fonctionner s’il n’y en a qu’un.
Ils sont localisés dans la partie postérieure de l’abdomen (du ventre), de part et d’autre de la colonne vertébrale, à la hauteur des dernières côtes. Chaque rein pèse environ 150 grammes. Il a la forme d’un haricot.
Le rein fait partie de l’appareil urinaire car c’est lui qui produit l’urine pour l’envoyer ensuite vers la vessie.

Rôle du rein

Chaque rein est composé d’environ 1 million d’unités appelés  « néphrons », dont le rôle est de filtrer différentes substances, réabsorber ce qui est encore utile en laissant les déchets s’éliminer par l’urine. Ils permettent donc de purifier le sang.

L’urine est fabriquée par le rein, elle transite dans l’uretère qui va l’amener dans la vessie. La composition de l’urine varie en fonction de l’alimentation. La quantité d’urine éliminée chaque jour varie de 1L à 2,5 L.

Articles similaires

Les reins ont donc le rôle de filtre. Tout en éliminant les déchets qui proviennent du fonctionnement de l’organisme, ils en maintiennent l’équilibre intérieur en régulant les entrées et sorties d’eau, de sodium, de potassium, de calcium, de chlore, de bicarbonates, d’azote apportés par l’alimentation.
Le rein permet aussi d’éliminer de multiples autres substances toxiques ou médicamenteuses par exemple.

Et si les reins ne fonctionnent pas bien ?

Si les reins ne fonctionnent pas bien ou plus, ces déchets s’accumulent et deviennent toxiques. Il faut donc mettre en place des traitements ou des solutions parallèles.
Des maladies peuvent altérer la fonction des reins : kystes, maladies héréditaires, malformations, insuffisances, cancers, etc.…
Aujourd’hui, 500 millions de personnes dans le monde, dont 3 millions en France, sont atteintes d’une maladie rénale.

Les solutions parallèles

On l’a dit, le rein est un organe vital. Cependant, les progrès de la médecine ont permis de pallier tout  dysfonctionnement grave en mettant au point l’hémodialyse et la greffe. De tous les organes nobles, le rein est le seul pour lequel ces deux techniques sont possibles.

  • L’hémodialyse (appelée couramment dialyse) consiste à purifier le sang, pour pallier l’insuffisance de fonctionnement du rein. C’est une machine qui remplace le rein. Le patient dialysé va à l’hôpital tous les 2 jours environ, et se branche à la machine. Pendant plusieurs heures, la machine va « nettoyer » son sang comme le ferait le rein. Entre chaque dialyse, le patient est contraint de respecter des règles d’hygiène alimentaire assez strictes. C’est un dispositif lourd mais qui permet à beaucoup de patients d’attendre qu’une greffe soit possible.
  • La greffe consiste à placer chez le patient qui n’a plus de rein en fonctionnement, un rein venant d’une autre personne. En France on procède à 27 greffes de rein par an et la moyenne d’attente est d’environ 2 ans. Même si le rein peut être prélevé chez un individu vivant (contrairement aux autres organes qui sont prélevés chez des individus décédés), il y a peu de donneurs.
    Une greffe implique beaucoup de contraintes : dans le cas de prélèvement chez un individu vivant, le donneur doit être convaincu que vivre avec un seul rein ne lui posera pas de problème, il faut que le greffon (rein à greffer) soit compatible avec le patient. Suite à la greffe le patient va devoir suivre un traitement très lourd pour éviter le rejet etc… C’est cependant une solution espérée et attendue pour beaucoup de patients !

Schéma de l’appareil urinaire :

rein_position

Un commentaire

  1. J’ai trop de protéines.J’ai suivie un traitement à la cortisone les protéines son revenus normale. Le traitement fini les protéines remontent .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page