Aimer

Amour de vacances : aventure ou histoire qui dure ?

image_pdfimage_print

Coeurs-plage

Tu as rencontré quelqu’un-e il y a une semaine, sur une plage de sable fin ou dans une discothèque à mille lieues de chez toi. Vous vivez une idylle, une histoire comme au cinéma, où on se laisse entraîner par l’imprévu dans la douceur de l’été…
Et pourtant, plus le moment du départ approche et plus ton cœur se serre. « Comment l’autre va réagir à mon départ ? Va-t-il chercher à rester en contact ou vais-je tomber aux oubliettes ? Et moi, comment vont évoluer mes sentiments ? »

L’amour de vacances

En vacances, on fait plus facilement des rencontres amoureuses. Notre seule préoccupation est de prendre du bon temps les doigts de pieds en éventail, on est à l’abri des contraintes habituelles, on vit et savoure le moment présent. Si une rencontre se présente, pourquoi ne pas se laisser tenter ?

Les rencontres de vacances sont charmantes et pourtant… Est-on plus séduit par la personne en question ou par la magie de cette expérience ? Seul le retour à la réalité nous le dira, lorsque la fin des vacances arrive et que chacun-e reprend la route de son quotidien.

Passion ou désillusion ?

Articles similaires

La cloche de la rentrée sonne, deux options s’offrent à cette amour de vacances : ça passe ou ça casse.
Certains s’aimeront malgré la distance et les embûches. Le manque peut même être excitant. Ils attendront alors les prochaines vacances avec impatience pour se retrouver.
Mais ce n’est pas toujours facile de faire durer la flamme une fois les vacances finies, pour plusieurs raisons :

– Elle/il habite loin
Rencontrer quelqu’un-e en vacances, c’est faire une rencontre loin de chez soi. Et si tu es loin de chez toi, il est possible que ce soit aussi son cas !

Entretenir une relation à distance, ce n’est pas impossible, mais ce n’est pas le plus simple non plus car chacun retrouve sa petite vie de son côté et l’autre n’y a pas « naturellement » sa place. Ce n’est pas comme si c’était un-e camarade de classe, un-e partenaire de sport ou même juste un-e voisin-e. Vous avez chacun vos amis, vos études et/ou vos petits boulots qui vous prennent déjà du temps, et entretenir une relation à distance cela demande de l’énergie.
Le manque de contact physique, de câlins, de bisous voire simplement d’une présence réconfortante peut aussi se faire sentir.

– Elle/il est différent-e, finalement
Maintenant que tu ne la vois plus sauter dans la mer depuis un rocher comme si rien ne lui faisait peur, maintenant qu’il ne t’entraîne plus dans des balades à bicyclette sur la colline, maintenant que vous ne léchez plus cette fameuse glace à la pistache à l’ombre d’un arbre… Il reste quoi ?

Le retour à la vie normale peut aussi être décevant. Ses petits défauts prennent de l’ampleur et te dérangent. Qu’il soit stressé de rater le train du retour, d’accord, mais qu’il stresse tous les matins de rater son métro tu t’en fiches un peu… voire ça te tape sur le système ! Finalement elle/il n’est pas comme tu l’avais imaginé-e… Et vice-versa ? Il se peut aussi qu’il ne te donne plus signe de vie parce que dans son esprit c’est une expérience sans suite, la magie de l’instant est passée. Les vacances sont aussi parfois propices au papillonnage…

Et si on devenait ami-e ?

Si ce n’est finalement pas l’histoire idéale que tu t’étais imaginée, au final, une histoire de vacances peut aussi se transformer en belle amitié. « On a bien rigolé cet été ! Bon, finalement c’était un peu compliqué de rester en couple vu la distance et tout, mais ça me ferait plaisir de te revoir sur la plage l’année prochaine. Je te présenterai mes potes ! »

Et même si l’on perd contact, il nous restera toujours de beaux souvenirs.

Quoi qu’il en soit, que tu sois amoureux-se éperdu-e, indépendant-e dans l’âme ou dragueur-se invétéré-e, profite bien de tes vacances !

2 commentaires

Répondre à louisa Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page