L'alimentation au quotidien

Chocolatier : un métier artistique

image_pdfimage_print

Dans la vie de tous les jours, on a tendance à consommer le chocolat plutôt en tablettes ou en barres chocolatées vendues en grandes surfaces. Dans ce cas, ce sont des usines qui le fabriquent, sans avoir recours à des artisans chocolatiers.

Mais à Noël, à Pâques ou pour une occasion spéciale on peut préférer acheter du chocolat en pâtisserie. Dans ces boutiques spécialisées, les chocolats proposés sont l’œuvre de professionnels chocolatiers-confiseurs.

Ces professionnels des métiers de bouche font partie du corps des artisans, ils ont suivi une formation spécifique et rigoureuse : il faut tout d’abord obtenir un CAP pâtissier (qui se prépare en 2 ans) puis obtenir un CAP chocolatier-confiseur (qui se prépare en 1 an). Plus rarement, il est possible de faire directement un CAP chocolatier-confiseur en 2 ans.

https://www.youtube.com/watch?v=HnXjxQMh8L0

Pour aller plus loin et envisager d’ouvrir sa propre boutique, il est possible de préparer un BTM (Brevet Technique des Métiers) chocolatier-confiseur qui se prépare en 2 ans et permet de se présenter au concours du meilleur ouvrier de France. Au total, ce sont 5 années de formation !

Ces formations peuvent se suivre en apprentissage.

Articles similaires

Les chocolatiers expliquent qu’en fonction des périodes, la demande en chocolat change. A Noël ce sont plutôt des ganaches et à Pâques plutôt des moulages. Le reste de l’année, c’est comme on veut :-). Qu’on soit fille ou garçon, bon élève ou en difficultés, en ville ou à la campagne, le métier d’artisan chocolatier est ouvert à tous du moment qu’on est passionné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page