Prendre une contraception

Contraception au masculin !

image_pdfimage_print

Etrange univers, que celui de la contraception : pilules contraceptives, stérilets, pilules d’urgence et autre responsabilités féminines… Les légendes racontent qu’il n’existerait pas de contraception efficace du côté des garçons, à part le préservatif. Existe-t-il un complot mondial anti-contraception masculine ? Les aliens machistes dominent-ils le monde ?

Notre envoyé spécial a mené l’enquête, et… surprise ! Il existerait (en plus du préservatif bien sûr) au moins deux types de contraception masculine efficaces, et qui plus est, auraient fait leurs preuves. Quelles sont-elles ?

CMH : Contraception Masculine Hormonale

Cette méthode consiste à administrer un dérivé de testostérone régulièrement. La testostérone, présente naturellement, indique au corps que la production de spermatozoïdes est ok. Le corps arrête donc d’en produire lorsque le taux de testostérone dans le sang est élevé. L’administration régulière de testostérone permet donc d’informer le corps pour qu’il ne produise plus de spermatozoïdes. L’OMS (organisation mondiale de la santé) a déjà validé cette méthode en injection hebdomadaire, qui provoque à peu près le même genre d’effets secondaires que la pilule pour les femmes, avec la même fréquence. Rien d’insurmontable, donc, d’après les hommes ! Mais elle n’est quasiment pas utilisée en France… Les hommes seraient-ils des chochottes ?

CMT : Contraception Masculine Thermique

Contraception masculine thermique, connue dans ses débuts sous le nom sexy de « slip chauffant ». Le principe est simple : la production de spermatozoïdes chute dès lors que la température des testicules augmente de 2°C. La méthode consiste donc à remonter les testicules pour que leur température, naturellement plus faible que celle du corps, augmente et perturbe la production de spermatozoïdes.

Aucune société pharmaceutique ne la commercialise ni ne la promeut. Dommage, quand on sait qu’il y a zéro hormone et zéro effet secondaire. Un français a d’ailleurs fait évoluer le concept en fabriquant un anneau en latex qui permet de remonter les testicules et d’induire une augmentation de leur température. Moins contraignant que le slip chauffant, il les fabrique, à petite échelle, mais toujours aucune production commerciale à grande échelle n’est prévue.

Le « cycle » des hommes

Les femmes ont un cycle de 28 jours (en moyenne), se terminant par les règles. Le cycle des hommes est quant à lui, un peu moins connu, et il est de 3 mois. Il s’agit du cycle de la spermatogenèse (production de spermatozoïdes). Toutes les contraceptions masculines ont donc en commun ce délai de 3 mois pour bloquer la production de spermatozoïdes. C’est-à-dire que les contraceptions masculines mettront 3 mois avant d’être efficace ! Pendant ce temps, il sera nécessaire d’adopter une autre contraception de façon provisoire. Les hommes aussi ont donc un cycle.

Quels obstacles à la contraception masculine ?

Les données sont assez formelles : il existe bien des méthodes contraceptives efficaces et peu coûteuses pour les hommes. On pourrait se questionner sur l’absence de communication autour de ces méthodes, en particulier la CMT, qui n’a toujours pas la renommée qu’elle mériterait. La réponse est sans doute complexe.

Il y a encore beaucoup de préjugés sur le sujet, cela pourrait être lié à une certaine résistance économique des laboratoires et des hommes en général. Pas facile de s’approprier ce sujet. Les hommes ne se sont finalement impliqués dans la contraception que depuis peu de temps, et ce n’est pas encore un franc succès… La société a encore du chemin à faire.

En attendant l’évolution sociale…

A chacun et à chacune la charge de bien faire tourner l’information pour enfin démocratiser des solutions simples pour tout le monde ! En plus, il existe d’autres méthodes de contraception masculine en cour d’expérimentation. Le choix de la contraception pourrait ne plus être uniquement porté par les femmes, mais une décision à prendre à deux. Qu’en penses-tu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page