Vivre avec un handicap

De l’isolement à la dépression

image_pdfimage_print

Quand la souffrance est trop forte

Lorsqu’on n’en peut plus de souffrir physiquement,

Lorsqu’on n’en peut plus de souffrir psychiquement,

Lorsqu’on est fatigué de toujours devoir s’adapter aux contraintes de la vie,

De la vie des autres, celle des gens « normaux »


Lorsqu’on en a marre de se sentir différent

Articles similaires

Lorsqu’on en a marre que les autres nous voient différent

Lorsqu’on aimerait ne plus être soi, un handicapé

Lorsqu’on a déjà essayé de se justifier, d’expliquer, de dire son handicap et ses réalités

Qu’on s’est senti incompris, blessé, humilié…

On peut avoir envie de devenir petit, invisible… de disparaître aux yeux du monde

On se replie sur soi, on se recroqueville, on se réfugie dans le silence, loin de ce monde

Plutôt que d’être rejeté, c’est parfois plus facile de s’exclure tout seul.

S’isoler, c’est vrai, c’est peut-être un bon moyen d’éviter de souffrir encore plus.

En se protégeant des regards, des moqueries, des autres… on souffle un peu.

On est tranquille au moins.

Être seul, c’est ça la solution ?

NON !

Parce que « être tranquille » n’est pas un fin en soi

Parce que dans « les autres », il y a ceux qui blessent, jugent et rejettent…

Mais il y a aussi ceux qui aident, soutiennent, comprennent et aiment !

Parce que dans le mot « seul », il y a « solitude »…

Parce qu’à deux, à plusieurs, le fardeau est plus facile à porter.

On peut croire que s’isoler, c’est la facilité

On peut croire que dire « Je ne vais pas bien », cela ne va servir à rien…

Pourtant, c’est déjà partager en partie sa souffrance que de la confier à quelqu’un

Et ensuite lui permettre de nous tendre la main.

Un ami, un parent, un cousin…

Il y aussi les professionnels de santé, les médecins, les psychologues (au 0800 235 236 par exemple)

Pour sortir de l’isolement qui enferme, et commencer à aller mieux.

2 commentaires

  1. cher jeune je suis handicapée depuis petite je suis atteinte du syndrome d’asperger une forme d’autisme et je me sent seule quand j’été a l’école primaire j’ai été victime de maltraitance émotionnelle ( dévalorisation, humiliation …) et physique (on me prenais ma capuche de mon manteau et on me tirais la tête en arrière…) , exposition au danger et négligence psychologique …. et avant ma renter en 6ème j’avait faillit commettre l’irréparable j’avait faillit cassée le nez de ma petite sœur autiste sévère et non verbal aussi victime de maltraitance a la maternelle a coté de mon école primaire en 6ème je me sentait seule et n’avait pas d’amie j’été amie avec que des garçons mais j’ai pas envie d’êtres avec des filles et au début du 2ème trimestre j’ai souffert de dépression et j’ai été hospitaliser non en hôpital psychiatrique mais au urgence normal j’avait manquer les cours depuis 21 jours et à ma rentrer au collège j’avait l’emploi du temps aménager au début c’était du repos mais après je me sentait mal puis il y avait le confinement et ma dépression c’était aggraver vers l’été et j’avait fait une tentative de suicide et je me mutiler pour me punir mais personne refuse de voir mes souffrances puis en 5ème je me sentait bien j’ai des amie encore avec des garçons et je suis déléguer suppléante avec un titulaire bienveillant et gentil et je sent que son empathie avec moi je ne l’oublierais jamais et je doute de mon bonheur et j’aime pas trop les filles sans raison complète je doute encore.

    c’est la fin de mon témoignage donc prenez soin de vous et des autre bye :bye: :heart:

    1. Bonjour,
      Merci pour ton témoignage. Si tu souhaites échanger avec un professionnel de l’équipe Fil Santé Jeunes, tu peux nous joindre dans notre espace : « Pose tes questions », ou pour une réponse immédiate nous appeler au 0800 235 236 ou nous contacter sur le chat’. Notre dispositif est anonyme et gratuit et nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (22h pour le chat’). N’hésite pas, nous sommes là pour toi !
      Tu peux également témoigner et avoir le soutien d’autres jeunes dans nos Forums.

      L’équipe Fil Santé Jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page