Sports, arts, et loisirs

Permission de minuit

image_pdfimage_print

Ça y est le week-end arrive ! La fin des examens aussi ! On a qu’une envie : se détendre, passer du bon temps entre amis… faire la fête quoi ! Mais c’est sans compter sur l’avis des parents. Et oui, faire la fête rime souvent avec rudes négociations parentales.

Quand on arrive à l’adolescence, on est confronté à une multitude de contradictions. On se sent capable d’assumer tout un tas de responsabilités, et à la fois, aux yeux de la loi, on est encore sous la responsabilité des parents. On a envie de vivre des expériences d’adulte, mais on est bien contents qu’ils soient là en cas de problème. Alors comment faire cohabiter fêtes et parents ?

La patience

Comme le disait Jean de la Fontaine : « tout vient à point à qui sait attendre ». Tu meurs d’envie de sortir jusqu’à deux heures du matin comme certains de tes copains, mais tes parents ne te donnent que la permission de minuit. Tu es en colère, déçu-e, agacé-e, mais, en faisant preuve de patience, ton couvre-feu s’allongera de lui-même. En rentrant à minuit, comme promis la première fois, tes parents voudront peut-être te récompenser en te donnant une demi-heure de plus, la fois suivante. Et ainsi, petit à petit, ton temps de sortie peut s’allonger jusqu’aux fameuses 2h du matin.

La confiance

Tu souhaites que tes parents te fassent confiance ? Très bien, alors fais-leur confiance aussi. S’ils t’imposent une heure de retour, ça n’est pas pour t’embêter. Ils veulent te protéger tout en te laissant t’amuser quand même. C’est leur rôle et même si ça peut te déplaire, il vaut mieux essayer de les comprendre.

Articles similaires

A toi de jouer le dialogue d’essayer de comprendre leurs arguments, ce qui pourraient effrayer les parents, les rassurer. Par exemple, s’ils souhaitent savoir où tu es et avec qui, peut-être vaut-il mieux leur dire car c’est peut être seulement pour te savoir en sécurité et où te joindre s’ils ont besoin de toi. Le truc, c’est que si tu mens, tu prendras le risque de perdre la confiance de tes parents, et là après, pas facile de la récupérer ! Le mieux est alors peut-être de leur montrer que oui, tu sais tenir tes engagements !

De plus, dans ce laps de temps, tu vas grandir, mûrir, et tes parents trouveront normal de te laisser plus de libertés. Les interdits, les règles, te donnent une idée des limites à ne pas dépasser et te confirment que tes parents s’inquiètent, s’intéressent à toi… t’aiment quoi !

Avec toutes ces bonnes recommandations dans ta besace, profite bien des fêtes qui se profilent, et n’oublie pas qu’aux douze coups de minuit, ton carrosse se transformera en citrouille .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page