Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h. Clique sur le bouton ci-dessous pour chatter avec nous.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Chat' avec nous ...
Publié le , Modifié le 2 mars 2015

La voie professionnelle

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print

avenir« Les profs veulent que je m’oriente vers un bac pro sauf que moi j’ai aucune idée du métier que je veux faire »… « Et puis c’est quoi la différence entre un bac pro et un CAP ? », « Est-ce qu’on peut quand-même poursuivre des études après ? », « Est-ce que ça veut dire que je ne suis pas doué-e pour l’école ? »

La voie professionnelle c’est quoi ?

C’est une filière qui s’adresse aux élèves qui souhaitent apprendre un métier et l’exercer assez rapidement.
Il existe deux types de diplômes :

  • le Bac Pro : il s’effectue en 3 ans après la classe de troisième (ou après un CAP/BEP) et comprend une centaine de spécialités, dont 75% dans la production (par exemple : commerce, BTP, environnement…) et 25% dans les services (par exemple : aide à la personne, chargé d’accueil…).
  • le CAP ou CAPA (Certificat d’Aptitudes Professionnelles / Agricoles) : il se prépare en 2 ans (voire en 1 an) après la classe de troisième, et permet d’entrer rapidement dans le monde du travail. Il comprend environ 200 spécialités dans le domaine de l’industrie, du commerce et des services, et donne une qualification d’ouvrier ou d’employé dans un métier bien précis. Certaines professions ne sont accessibles qu’après l’obtention d’un CAP comme coiffeur ou charpentier.

Ces deux diplômes se préparent soit :

  • par la voie scolaire : on s’inscrit dans un lycée professionnel (ou professionnel agricole), on conserve son statut d’élève, et on effectue une seconde professionnelle, première professionnelle et Terminale professionnelle. L’admission se fait sur dossier et après avis du conseil de classe.
  • par la voie de l’apprentissage ou en alternance. Destinée aux 16-25 ans, l’alternance repose sur le principe d’un double enseignement : un enseignement théorique dispensé dans un CFA (Centre de Formation d’Apprentis) et un enseignement pratique en entreprise ou en atelier. Considéré comme un salarié, on obtient le statut d’apprenti et on signe un contrat d’apprentissage ou bien (si on est sorti du système scolaire ou si on a plus de 26 ans) un contrat de professionnalisation. Ce n’est qu’après signature du contrat avec un employeur qu’on est admis dans la formation.
  • par la voie de la formation continue, si on a au moins 18 ans et qu’on est sorti du système scolaire. On prépare le bac pro en journée ou en cours du soir dans des GRETA (Groupement d’Établissements de l’Éducation Nationale).

Organisation des enseignements

On y étudie les matières générales (maths, français, histoire-géo, etc…), ainsi que des enseignements professionnels et technologiques sous forme de travaux pratiques, qui sont très concrets car en lien avec les métiers. Le travail en petits groupes est également privilégié – ce qui favorise les relations entre profs et élèves.
On doit également effectuer des périodes de formation en milieu professionnel (stages) : 22 semaines durant les 3 ans pour un bac pro, et 12 à 16 semaines durant les 2 ans, pour un CAP.
En ce qui concerne l’apprentissage, le rythme est différent puisque la formation est alternée entre le CFA et l’entreprise ; généralement le rythme est d’1 semaine en CFA et 2 semaines chez l’employeur.

Études et débouchés

La plupart des bacheliers pro rentrent directement dans la vie active à l’issue de l’examen car c’est un bac très apprécié des employeurs.
Toutefois il est possible de poursuivre des études  vers d’autres diplômes (BTS, DMA (Diplôme des Métiers d’Art), DUT, Licence, etc…) ou vers d’autres qualifications (Mention Complémentaire, Formation Complémentaire d’Initiative Locale, Certificat de Spécialisation Agricole etc…)

Après un CAP, il est possible soit de rentrer dans la vie active, soit de continuer vers un Bac pro (puis d’autres diplômes type BTS), ou vers des qualifications comme la Mention Complémentaire, Formation Complémentaire d’Initiative Locale, Brevet des Métiers d’art, Brevet professionnel etc…

Moins populaire et parce qu’elle ouvre moins de portes vers l’enseignement supérieur, la voie professionnelle est en général moins retenue par les élèves. L’idée lorsqu’on opte pour cette filière c’est d’acquérir un savoir-faire bien spécifique et un diplôme reconnu, afin d’entrer rapidement dans le monde du travail.

Pour plus de renseignements, n’hésite à te rendre soit au BDI (Bureau de Documentation et d’Information) dans les lycées privés, soit au CIO (Centre d’Information et d’Orientation) de ta ville pour consulter les fiches de documentation jeunesse (CIDJ) et discuter avec une conseillère d’orientation. Et puis beaucoup d’infos à consulter en ligne sur le site de l’Onisep.

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)