Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h. Clique sur le bouton ci-dessous pour chatter avec nous.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Chat' avec nous ...
Publié le , Modifié le 8 janvier 2021

Le sucre, une drogue comme les autres ?

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print

Est-ce que toi aussi en passant devant une boulangerie tu ressens cette envie irrésistible de dévorer un pain au chocolat ou des bonbons ? Impatient de rentrer chez toi après les cours et de te faire le goûter du siècle à base de gâteau, chocolat, céréales etc… ? En réalité ce qui t’attire dans tout cela, c’est une substance très particulière que l’on trouve dans beaucoup de nos aliments… Le sucre ! Mais en fait, c’est quoi le sucre ? Pourquoi nous fait-il cet effet ? Comment est-il devenu indispensable à nos vies ? Et surtout, faut-il s’en méfier ?

C’est quoi le sucre ?

Le sucre, est essentiel au bon fonctionnement de ton corps. Mais, tous les sucres ne se valent pas. Il en existe de différents types et ils n’ont pas tous le même pouvoir sucrant (donne la force du goût du sucre) et énergisant (donne la force de se bouger physiquement et psychologiquement). Par exemple, le glucose, c’est LE sucre dont notre corps à besoin. Il a un pouvoir sucrant très bas (50) et un pouvoir énergisant très long. Celui dont on doit se méfier, c’est le saccharose. Lui, contrairement au glucose, à un pouvoir sucrant très élevé (170) et un pouvoir énergisant bas. Le saccharose, on le retrouve dans pleins de produits industriels et quotidiens comme les sodas, les biscuits, les céréales et parfois même dans certains aliments salé comme les saucisses, le ketchup, les hamburgers etc. C’est celui-là dont il faut se méfier

Et c’est quoi une addiction ?

Certains produits peuvent provoquer une dépendance. Prenons le temps de définir ensemble ce que cela veut dire exactement être dépendant !

On est dépendant à partir du moment où on ne peut pas se passer de quelque chose. Cette dépendance, elle peut s’installer brutalement mais aussi progressivement. Cela varie en fonction de chacun. Ainsi, on peut devenir dépendant sans même s’en rendre compte. Mais être addict, ce n’est pas automatique, il faut respecter quelques critères. Pour être considéré comme addict à une substance ou un comportement, il faut :

– Le besoin tyrannique et pressant de consommer, autrement appelé le « craving» (c’est le moment où l’envie de consommer passe au-dessus de tout).

– La perte de contrôle (consommer de manière irréfléchie).

Le temps passé à consommer (ou à y penser).

– Le syndrome de sevrage (sensation physiques de manque quand il n’y a pas de consommation comme des sueurs froides, mal de ventre ou de tête etc.)

– Le niveau de tolérance (besoin de consommer toujours plus pour trouver la sensation voulu ou qui a été ressentie à la première consommation).

– La poursuite de la consommation malgré les désagréments physiques.

Peut-on être addict au sucre ?

Le sucre agit sur un système très bien organisé de ton cerveau : le circuit de la récompense. Consommer du sucre active une hormone, présente naturellement dans ton cerveau, appelé la dopamine (l’hormone du bonheur). Ce circuit peut être activé par le sucre au même titre qu’une drogue comme la cocaïne. Une expérience menée sur des rats a montré qu’après avoir consommé du sucre pendant plusieurs semaines, les rats préféraient consommer de l’eau sucrée plutôt que de la cocaïne ! Cela prouve combien notre cerveau aime le sucre !

Alors, le sucre drogue ou pas drogue ?

Il y a débat, pour certains scientifiques, le sucre est une drogue car certains critères du syndrome addictif sont observables comme la sensation de craving et la perte de contrôle. Cela s’exprime par exemple quand tu te dis « je vais manger un carré de chocolat » et finalement tu manges toute la plaquette. Ou encore, quand tu te sens ronchon après les cours parce que tu n’as pas encore eu ton goûter. La dépendance au sucre serait alors progressive avec des signes d’alertes physiques et psychologiques assez tardifs et peu perceptibles. En effet, il n’est pas toujours facile de détecter que notre mauvaise humeur, à cet instant, est dûe à notre consommation de sucre.

Selon d’autres experts, le sucre ne provoque ni syndrome de sevrage, ni phénomène de tolérance. Ils affirment au contraire, que le plaisir diminue au fil de la consommation jusqu’à devenir déplaisant lorsque l’on arrive au rassasiement. Selon eux, un processus addictif pourrait bel et bien survenir, mais uniquement dans des situations de trouble du comportement alimentaire. Autrement dit, l’addiction ne serait pas spécifique au sucre en lui-même. On parlerait alors d’addiction comportementale, qui se développe en réaction à un mal-être. En gros, on consomme du sucre pour éviter le déplaisir plutôt que pour atteindre le plaisir. C’est comme un cercle sans fin, car ce comportement n’aide pas à tolérer la souffrance et pousse donc à consommer encore plus d’aliments qui font du bien (comme les produits sucrés mais aussi les produits gras).

En gros…. le sucre c’est bon mais avec modération ! Si toi aussi tu te poses des questions sur le sucre ou sur ta consommation de cette substance, n’hésite pas à nous contacter ! Sur le chat’, l’espace « Pose tes questions » ou au téléphone, on est à ton écoute

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)