L'amitié virtuelle

Les amis imaginaires

image_pdfimage_print

L’ami imaginaire est souvent présenté comme un compagnon de jeu que certains petits enfants s’inventent. Tout le monde n’en a pas eu un. Si, la plupart du temps, il disparait au moment où l’enfant concerné se « socialise », certains adolescents, voire des adultes, continuent à parler avec cet ami « intérieur ».

Mais, dès que l’on quitte l’enfance, le sujet devient tabou au point que les ados concernés peuvent avoir l’impression d’être un peu fous et cachent ce secret. Nous avons décidé de lever le voile sur ce phénomène et de réfléchir à ce que c’est, à quoi cela sert et quand il peut devenir le signe que quelque chose ne va pas.

Qu’est-ce qu’un ami imaginaire ?

Comme son nom l’indique, c’est un ami qui n’existe pas pour de vrai. Il ne s’agit pas d’un petit copain inventé dont on parle à ses copines pour faire l’intéressante ni d’un hypothétique pote de vacances avec qui on aurait fait les 400 coups. C’est plutôt comme un ami intérieur.

Quand on est petit, c’est un ami avec qui on joue quand on s’ennuie tout seul dans sa chambre ou qui fait les bêtises, cela peut même être une peluche.

En grandissant, la plupart l’oublie pour se tourner vers d’autres aventures et au moment où ils commencent à « penser » dans leur tête, il n’y a qu’eux.

Articles similaires

Pour d’autres, il reste au niveau de la pensée et va devenir quelqu’un avec qui on parle dans sa tête. Certains vont même donner un nom à ce copain.

A quoi sert-il ?

Cette petite voix dans la tête est « amicale », intime, personne d’autre ne peut l’entendre et elle est tout le temps disponible.

L’ami imaginaire est un moyen de développer son imagination mais surtout c’est quelque chose qui peut rassurer, protéger, accompagner. Il est une création, une facette de soi et pas une autre personne. Face à une situation difficile, il permet de se sentir moins seul, soutenu de l’intérieur, d’envisager des solutions en imaginant plusieurs possibilités. Une partie de soi devient un peu son propre ange gardien.

Chaque personne qui a un ami imaginaire peut chercher dans son histoire comment cette création lui a permis de faire face à un monde parfois inquiétant, d’affronter des situations difficiles ou, tout simplement, de se créer un jardin secret où personne ne pouvait aller.

Quand est-ce que cela devient inquiétant ?

Si la plupart du temps, ce phénomène est le signe d’une vie intérieure riche, il peut devenir celui que quelque chose va mal.

Tout d’abord, si l’on commence à préférer être seul(e) avec lui ou elle, plutôt qu’avec des copains réels, il y a peut-être un repli sur soi, une souffrance. Si cet ami intérieur prend trop de place, c’est inquiétant.

Dans certains cas, il peut aussi y avoir des voix intérieures désagréables qui peuvent injurier, donner des ordres. Il ne s’agit plus du tout alors d’un « ami imaginaire ». Si l’on a l’impression que ce phénomène nous échappe, prend trop de place ou fait peur, il ne faut pas hésiter à aller en parler avec un professionnel comme un psychologue par exemple. Il peut se cacher derrière un mal-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page