Vivre en société

Les lapsus

image_pdfimage_print

Qu’est-ce qu’un lapsus ?

Dans les sociétés traditionnelles, les lapsus sont considérés par les Anciens, comme des prémonitions, des signes de l’avenir. Ils les nomment les omina. Dans notre société à nous, le lapsus est l’ emploi involontaire d’un mot pour un autre, en langage écrit ou parlé. Comment peut-on employer involontairement un mot ? Qu’est-ce qui nous échappe dans ces moments-là ?

Il existe plusieurs types de lapsus

Le lapsus linguae : c’est une erreur de mot à l’oral ou en lecture
Le lapsus calami : c’est une erreur de mot manuscrite
et maintenant depuis que les nouvelles technologies ont envahi nos bourreaux (oh pardon ! nos bureaux) on parle de lapsus clavis : c’est une faute de frappe. Un smiley a même été inventé : 😛

Quel est le mécanisme du lapsus ?

Le lapsus (avec les pertes d’objets, les oublis et les rêves) est un des moyens d’expression de notre inconscient. Sigmund FREUD, en élaborant sa théorie psychanalytique a montré que certaines pensées ou idées étaient renvoyées au fin fond de notre inconscient car elles étaient insupportables, pour notre conscient.. Ces pensées refoulées tendent en permanence à revenir dans la conscience sous une forme déguisée ou détournée. Quand elles aperçoivent une brèche elles s’y engouffrent. Ainsi, ces pensées si intolérables peuvent venir renverser le sens de notre discours. Le lapsus est en général réussi. Bien que très proche de ce qu’on l’on voulait dire, il ne passe jamais inaperçu. La plupart du temps on le corrige tout de suite, empêtré dans notre gêne, mais il est souvent trop tard : toute l’assemblée s’en est déjà aperçu.

Pourquoi le lapsus peut-il être révélateur ?

Le lapsus n’est pas le fruit du hasard. Il a souvent un sens et se produit dans des situations bien particulières. C’est justement quand il ne faut pas prononcer un mot, ou une idée que celui-ci sort de notre bouche. C’est quand il y a eu une interdiction ou une censure (de notre part ou de la part d’autrui) que notre inconscient nous joue des tours et laisse échapper ce qu’il ne devrait pas. Les lapsus expriment donc souvent des désirs inconscients de l’ordre de la sexualité, de l’agressivité ou de la transgression de l’interdit.
Qu’il soit drôle, gênant, révélateur, agaçant, parlé, écrit, le lapsus en fait est salutaire. Il fonctionne comme une soupape de sécurité en permettant un équilibre entre le tout refoulé et le tout exprimé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page