Je vis à la campagne

Les loisirs à la campagne

image_pdfimage_print

campagneLes citadins ont parfois l’idée reçue que lorsque l’on vit à la campagne, on se retrouve souvent désœuvré, en manque de loisirs. Mais qu’en est-il exactement ? Quelles sont les forces et spécificités du milieu rural en matière d’activités et de loisirs ? Vous allez pouvoir constater qu’à la campagne, on n’est pas en reste !

Dans les communes rurales, il y a effectivement moins de choix d’activités sportives, artistiques, culturelles qu’en milieu urbain. Ce sont souvent les centres sociaux ou les centres de loisirs qui proposent ces activités et ces derniers se situent plutôt dans les villes. Le peu de moyens de transports peut également rendre difficile l’accès aux services proposés.

Les activités sportives et artistiques

S’il peut être parfois plus difficile de participer à des cours de Capoeira (un art martial afro-brésilien), de GRS (Gymnastique Rythmique et Sportive) ou de squash, la campagne offre beaucoup de possibilités en matière de sport de « nature ». En fonction de l’endroit où on habite, on pourra ainsi avoir le loisir de pratiquer le ski, le bateau ou l’aviron, la randonnée, l’équitation ou encore le surf … ! De plus n’importe quel coin de nature est propice à des jeux improvisés en plein air comme le foot, le basket, les baignades.…

Facile alors d’être « sportif » à la campagne ? S’il n’est peut-être pas « difficile » de faire du sport en solo, les activités de sport collectif doivent être organisées. Dans les campagnes, les associations sportives sont nombreuses et participent de manière importante au dynamisme local.

Beaucoup d’associations organisent des sorties au cinéma (parfois un peu loin de là où on vit), des concerts et festivals, l’été notamment. En mettant en place des services de covoiturage ou de transports collectifs, en adaptant les programmes et les horaires pour ceux qui déjà font beaucoup de trajets, ces associations, mouvements de jeunes, mairies ou centres culturels s’adaptent aux « exigences » de la vie rurale.

Articles similaires

Saviez-vous par exemple que l’association Familles rurales a été, dans certains départements, à l’origine de soirées pour les jeunes ? Un transport collectif et gratuit y était proposé, pour y aller et revenir…

Aujourd’hui, nombreux sont également les groupes de musique et les troupes de théâtres qui se déplacent pour aller rencontrer les publics géographiquement plus isolés.

La place d’internet

Internet est en outre un moyen qui permet d’accéder à de la culture, mais aussi à certains loisirs : on peut être connectés en tribus avec ses amis, on communique plus facilement et plus vite ; on peut faire des achats sans se déplacer, on s’échange des fichiers, on peut créer des blogs… et on peut jouer en réseau avec des personnes du monde entier.

Sur internet, on peut aussi faire le plein d’infos sur ce qui est proposé dans sa région, son département, son village : sur les sites des mairies par exemple, on peut savoir quelles sont les activités organisées et comment y participer.

Faire des projets

Quand on est plutôt adepte du réel que du virtuel, on peut essayer soi-même de s’organiser pour être véhiculé à son club de sport, à son cours de dessin.
Il ne faut pas hésiter également à construire ses propres projets. On peut essayer de voir si dans le village, il y a un adulte, un copain, qui possède telle ou telle compétence (en musique pour monter une chorale ou enseigner un instrument, monter un club de jeux de société, une association sportive…).

L’accès aux loisirs à la campagne est largement possible, puisque de plus en plus développé. Il est simplement un peu différent. Il nécessite que chacun se bouge pour aller chercher l’information, solliciter le « maillage » local et la solidarité des réseaux. Ça demande peut-être davantage d’initiative d’énergie et d’imagination…

Pour se renseigner : Le Réseau d’Information Jeunesse

Le réseau d’information jeunesse a été mis en place par le Ministère Jeunesse et Sports afin de permettre aux jeunes mais également aux adultes et aux  professionnels d’avoir accès à une information de proximité dans plusieurs domaines de la vie quotidienne : l’enseignement, la formation,  la santé, le logement, les loisirs, les vacances,…

Le Centre d’Information et de Documentation Jeunesse (CIDJ), outre sa fonction régionale en Ile-de-France, est le centre de ressources national et assure le développement et l’animation du réseau national.

Au niveau local, on est accueilli dans des Bureaux d’Information Jeunesse (BIJ) ou des Points d’Information Jeunesse (PIJ), véritables lieux ressources pour avoir accès à toutes les informations de la vie de votre département.
Les BIJ et les PIJ organisent très souvent des Forums pour les jobs d’été, gèrent un service de petites annonces ainsi qu’un service de baby-sitting. Certains mettent en place des actions originales comme le prêt de mobylette ou du covoiturage pour effectuer des recherches d’emploi ou de stage.

Pour permettre à tous l’accès aux nouvelles technologies, des ordinateurs et un accès à internet sont également à la disposition de tous, gratuitement, afin d’effectuer des recherches pour l’école, de trouver un stage ou un emploi, de réaliser CV et lettre de motivation…

Vous avez entre 11 et 30 ans et l’envie de monter un spectacle, un projet humanitaire à l’étranger ou  de créer votre entreprise ? Les conseillers des PIJ vous aident à réaliser votre projet.

Pour plus d’informations et pour connaître le PIJ ou le BIJ le plus proche: http://www.cidj.com/

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page