Je suis "placé"

Les raisons d’un placement

image_pdfimage_print

En France, il existe deux dispositifs pour protéger les mineurs en danger ou en risque de l’être : l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) et la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ). Les professionnels qui y travaillent peuvent être amenés à placer un enfant (ou une fratrie), c’est à dire le sortir de sa famille momentanément ou pour un temps plus long. C’est le Procureur de la République et le Juge des enfants qui prennent cette décision. Essayons d’y voir plus clair sur la procédure de placement.

Pourquoi on place un enfant ?

Lorsque les parents traversent des périodes difficiles, il leur est parfois impossible d’exercer pleinement et de manière adaptée leur autorité parentale. L’enfant peut alors être en danger au sein de sa famille, parce que ses parents ne s’occupent pas suffisamment de lui ou sont absents (comme dans le cas des mineurs isolés par exemple), ou encore lorsqu’il y a des maltraitances ou des violences (morales, physiques, sexuelles). Dans ces cas-là, pour protéger l’enfant, l’ASE propose des aides et des services adaptés aux difficultés qu’ils rencontrent. Le placement d’un enfant est donc une mesure de protection judiciaire qui retire un mineur de sa famille lorsque :

●    Son milieu familial n’est pas en mesure de garantir sa santé (par exemple, absence de soins médicaux), sa sécurité ou sa moralité.
●    ou si les conditions de son éducation ou de son développement physique, affectif, intellectuel et social sont gravement compromises.

Parfois, ce sont des enfants mineurs qui commettent des actes dits “délinquants” (délits, infractions, crimes etc…), ils sont alors confiés à la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Comme son nom l’indique, c’est le Ministère de la Justice qui prend la décision de les placer pour les protéger. Ce sont des jeunes qui le plus souvent ont besoin d’un rappel des règles sociales, des limites et interdits et aussi d’une aide pour faire face à leur souffrance.

Comment les enfants sont-ils protégés : les mesures prises par l’Aide Sociale à l’Enfance

L’ASE peut donc prendre différentes mesures pour protéger un enfant en situation de danger ou en risque de l’être. Ces mesures peuvent être administratives ou judiciaires.
Afin d’assurer la protection de l’enfant, l’ASE peut faire intervenir un éducateur à domicile dont le rôle va être d’observer comment cela se passe au sein de la famille et d’aider au mieux l’enfant, c’est ce que l’on appelle une mesure administrative.
Lorsque le maintien de l’enfant chez ses parents constitue un danger pour lui ou que la mesure administrative ne fonctionne pas, le Juge des Enfants peut décider de confier l’enfant soit :

•    A l’autre parent (si l’enfant n’habitait pas chez lui et ne court pas de danger)
●    A un autre membre de la famille ou à un autre adulte digne de confiance
●    A une famille d’accueil ou un établissement spécialisé
●    A une structure appelée lieu de vie (petite structure spécialisée pour recevoir des adolescents en danger)

La mesure de placement dure 2 ans maximum. Elle peut être renouvelée par décision du juge.
Les parents d’un enfant placé bénéficient la plupart du temps d’un droit de visite et/ou d’hébergement. Toutes ces mesures visent à garantir la sécurité, la moralité, l’éducation, la santé (mentale et physique) et l’épanouissement de l’enfant.

Les mesures prises par la Protection Judiciaire de la Jeunesse

Pour le jeune dit “délinquant”, c’est à dire qui a commis des infractions, des délits ou des crimes les mesures sont prononcées par la PJJ. Elles visent à favoriser son intégration et son insertion scolaire, sociale et professionnelle. En fonction de son âge, de la gravité des faits commis et de sa personnalité, la PJJ peut proposer des interventions dans le milieu familial, un placement en établissement ou en famille d’accueil, ou encore la mise en place d’activités de jour. Il s’agit essentiellement de le protéger et de l’aider.

Il y a deux possibilités : soit le mineur reste libre, soit il est placé (même contre son gré), c’est à dire qu’il quitte son lieu de vie habituel. Le but des centres éducatifs renforcés (CER) est d’aider le jeune à rompre avec des habitudes la plupart du temps nocives ou destructrices pour lui (santé, comportements) : il pratique des activités de manière intense et reprend un projet scolaire ou professionnel.

Pour certains mineurs des mesures plus sévères sont nécessaires. Il existe les centres éducatifs fermés (CEF). C’est une alternative à la prison, les mineurs ne peuvent pas sortir sans être accompagnés d’un adulte. Ils sont entourés d’éducateurs, de psychologues, de professeurs et de professionnels de la santé. Cela évite au mineur d’être incarcéré, il est dans un environnement différent de la prison mais qui lui donne des limites.

Cas particulier : le placement d’un enfant pupille de l’État

On dit d’un enfant qu’il est « pupille de l’État » lorsqu’il a perdu tout lien avec sa famille pour diverses raisons (abandon à la naissance, décès des parents avec aucun membre de la famille pouvant l’accueillir, parents déchus de l’autorité parentale).
Un enfant pupille de l’État est confié à l’ASE et est donc placé. L’autorité parentale est dans ce cas exercée par le Préfet de département.
A la différence des autres enfants placés, il est adoptable. Le placement peut donc exister dans l’attente d’une adoption.

Articles similaires

25 commentaires

  1. Bonjour j’ai 14ans et je me demandais si je devais faire quelque chose par rapport a sa , quand je suis cher moi et que je parle de mais problème etc et de ce qui ce passe dans ma tête .
    ( Principalement à ma mère qui en es là cause principale de certaine chose )
    Je me fais souvent rabaisser et menacer de retourner à l’hôpital ( psy )(la première fois étant pour éviter une tentative) et surtout elle a déjà été violente avec moi a plusieurs reprise maintenant je ne ses pas quoi faire car elle me mes aussi une pression énorme sans même qu’elle s’en rendre compte j’ai l’impression puis en général je me sens extrêmement mal quand je vais la bas et mon frère n’aide pas les chose non plus même il les empire et a eux deux me font culpabiliser tout ce que je dis où renié le fait que ce sois une réelle souffrance pour moi ce que je vie et ce que j’ai vécus .

    Je veut pas oublier non plus la transphobie de leur part envers moi étant un jeune homme transgenre .

    Ma mère m’a déjà menacer ( je ne ses pas si c’était sérieux ) de me couper du monde et m’interdire tout ce qui me ramène à l’extérieur de cher moi ( je crois que ça l’ete )

    1. Bonjour,
      Tu fais part d’une situation difficile que tu vis en ce moment et nous te remercions pour ton témoignage. Cependant, l’espace commentaire n’est pas véritablement un espace d’échange. N’hésite pas à nous contacter par téléphone au 0800 235 236 (7j/7 de 9h à 23h) ou par chat’ (7j/7 de 9h à 22h), si tu as envie d’échanger avec un professionnel de santé de l’équipe sur ce qui te pose question. Notre dispositif est anonyme et gratuit. Tu peux aussi avoir le soutien et le témoignage d’autres jeunes dans nos Forums.
      L’équipe Fil Santé Jeunes

      1. Bonjour.
        Moi je trouve que tu as beaucoup de mérite. Qu’il ne faut pas avoir honte tu es comme tu es cela fais des années que sa existe des personnes se sont battus pour que les gens aiment se qui les rend heureux et aucun jugement doit être fais il faut juste que tu trouves ton bonheur. Écoute pas les gens surtout ceux qui te rabaisse et ne sont pas là pour ton bien. Quand on fais un enfant tout peut arriver mais nous devons rester parent et être là pour l’épauler car être seul s’est difficile. Tu es dans ce centre je ne pense pas parce que tu es quelqu’un de mal mais parce que on t’a jugé peut être rabaissé et que tout cela t’a fais souffrir alors tu as fais ta petite rébellion. Ne te met pas en danger pour autant essaye de profiter de la vie et de la voir positivement même si s’est difficile profite de chaque instant sans te mettre en danger et peut être qu’autour de toi les gens comprendrons et accepterons. Courage !

  2. Jais une question à posé , je ne supporte plus que mes parents soit absent pourtant je suis adulte je vis seul en appartement , mais mes parents comprennent pas , que jais besoin de eux .

    Je souhaiterais savoir si un adulte peut se faire adopter par 1 autre personne

    1. Bonjour,
      L’espace commentaire n’est pas véritablement un espace d’échange. N’hésite pas à nous contacter par téléphone au 0800 235 236 (7j/7 de 9h à 23h) ou par chat’ (7j/7 de 9h à 22h), si tu as envie d’échanger avec un professionnel de santé de l’équipe sur ce que tu vis en ce moment. Notre dispositif est anonyme et gratuit. Tu peux aussi avoir le soutien et le témoignage d’autres jeunes dans nos Forums.
      L’équipe Fil Santé Jeunes

  3. bonjour je me suis fait battre par mon pere et mon frere apres plusieur fuge je passe le 1 avril 2022 devant la juge des enfant jai peur quelle me place au foyer je peux refuser ou mon pere peut refuser?

    1. Bonjour,
      Tu fais part d’une situation difficile que tu vis en ce moment. L’espace commentaire n’est malheureusement pas un espace d’échange. Si tu en as envie, tu peux nous contacter par téléphone au 0800 235 236 (7j/7 de 9h à 23h) ou par chat’ (7j/7 de 9h à 22h) pour parler un peu et que l’on cherche des solutions ensemble. N’hésite pas, nous sommes là pour toi !
      L’équipe Fil Santé Jeunes

  4. Bonjour j’ai 16 ans et je suis placé au foyer depuis mais 14 ans je suis très mature je suis plus grande que mon âge et les liens avec ma mère et mon père malgré le foyer s’arrange pas. J’aimerai s’avoir si je peut demander à avoir mon appart où vivre chez mon copain que le foyer connais super bien les parents aussi?

    1. Bonjour,
      Dans l’espace commentaire nous ne pouvons pas te proposer un échange. Si tu as des questions et envie d’en parler avec un professionnel de l’équipe, tu peux nous joindre par chat’ ou dans notre espace : « Pose tes Questions », accessible depuis notre site. Notre dispositif est anonyme, gratuit et nous sommes ouverts tous les jours de 09h à 23h. N’hésite pas !

      L’équipe Fil Santé Jeunes

    2. j’ai aussi 15 ans et j vie la même situation que toi mais jme fais battre aussi, jme suis bcp renseignée sur ça si tu veux des conseils ******on pourra en parler vu qu’on a la mm situation 🙂 ****

      1. Bonjour,
        Sur l’ensemble de notre site nous ne permettons pas l’échange de données personnelles (coordonnées par exemple), car nous ne pouvons pas vous garantir des échanges sécurisés en dehors du site. Tu fais part de violences. Personne n’a le droit de te frapper. Tu as bien fait de témoigner sur ce que tu vis et il est important que tu ne restes pas seule avec tout cela. Malheureusement l’espace commentaire n’est pas véritablement un espace d’échange. Si tu en as envie, tu peux nous contacter par téléphone au 0800 235 236 (7j/7 de 9h à 23h) ou par chat’ (7j/7 de 9h à 22h) pour parler un peu et que l’on cherche ensemble ce qui pourrait t’aider à aller mieux.
        N’hésite pas, nous sommes là pour ça.
        Tu peux également trouver/offrir du soutien et les témoignages d’autres jeunes dans nos forums.
        L’équipe Fil Santé Jeunes

        Désapprouver | Répondre

  5. bonjour j’ai 15 ans j’aurais 16 ans en septembre et j’ai une mère toxique qui me rabaisse m’insulte me sous- estime … qui dit mère toxique dit que je suis très mal tout les jours sa fait longtemps que sa dur et je suis a bout de force ma mère a eu 7 filles avec 2 pères différent qui fait que moi j’ai 2 sœurs du côté de mère et de mon pères nous sommes 100 pou 100 Française et mes autre demie sœurs qui ont un père algérien et ma mère qui est française elle a crée des abalgames entre nous et rejettent la faute a moi et mes 2 autres sœurs qui elle sont adultes donc elles ne vivent plus avec elle mais moi si il y as beaucoup de conflit d’insulte et défois sa en vient au coup ma mère ne m’a jamais aimé même quand je fait pour qu’elle m’aime je suis un égoÏste comme elle dit et que quand je dit ce que je ressent a mes sœurs je me plaint alors que je dit seulement ce que je ressent c’est très difficile a vivre la je suis en confinement chez plus grande sœurs qui est métisse mais bon sa se passe bien sauf qu’il y quelque jours j’ai reçu plein de menaces de ma mère du a une histoire Ducoup j’ai garder tout les messages de menaces et d’insulte parce que j’aurais rendez vous un vendredi avec une assistante social et j’espère c’est vraie car je me sent en danger et je veut avoir mes études et pouvoir avoir une belle vie plus tard juste pour me prouver que je suis capable de franchir le pas je suis actuellement en 2nde pour devenir infirmière c’est un métier qui me correspond car j’aime soigner et aider les gens je suis social je me fait très vite des amis mais quand je rentre a la maison c’est direct dans ma chambre je dessend pour manger et remonte pour aller dormir ou faire des insomnies en cas de conflit pendant des jours le je ne dort plus la nuit mais je dort le jour je pense que le mieu pour moi serai d’être de nouveau placer car j’ai déjà placer a l’âge de mes 8 ans avec ma sœur quand elle avait 11 ans maintenant elle est majeur elle a 18 ans et bientôt 19 ma mère veut me séparer jusqu’à mes 18 ans a les seules personne de a famille qui m’aident depuis le dèbut pour que je me retrouve seul surement en sachant que c’est les seules personnes a qui je peut me confier avce si je parle a ma mère de mon mal être elle va encore dire que c’est que du cinéma et que je fais sa pour me faire remarquer alors que non même en écrivant des lettres pour qu’elle tombe dessus je fais du cinéma svp aidez moi car je pense que m’aime un thérapie ou autre ne pourrais jamais changer ma mère car elle fait toujours semblant devant les autres merci cordialment pour les reponses que vous allez me donner <3

    1. Bonjour azerty,
      Tu nous fais part de la situation difficile que tu vis en ce moment. Personne, ni même ta mère, n’a le droit de t’insulter ou te rabaisser. Si tu as envie d’échanger avec un professionnel de l’équipe Fil Santé Jeunes, nous t’invitons à nous contacter directement pour en parler. Il est important que tu ne restes pas seule avec tout ça. Afin d’y réfléchir ensemble et peut-être trouver des solutions, nous te proposons de nous joindre dans notre espace : « Pose tes questions », ou de nous appeler au 0800 235 236 (anonyme et gratuit). En cette période de confinement, nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 13h et de 14h à 18h.
      Si tu as envie d’avoir le soutien et le témoignage d’autres jeunes, tu peux également poster un message dans notre Forum. N’hésite pas !
      L’équipe Fil Santé Jeunes

      1. bonjour et merci d’avoir répondu a mes commentaires en effet c’est très difficile a vivre malgrès le nombre de fois ou j’ai essayer de lui parler rien ne fait elle ne change pas et ne changera jamais oui si je pourrais avoir des conseils de jeunes qui sont ou qui on était dans la même situation que moi j’attend avec impatience vos réponses merci .

        1. Bonjour,
          L’espace commentaire n’est pas véritablement un espace d’échange. Si tu souhaites avoir l’avis et le témoignage d’autres jeunes, tu peux poster ton message dans notre Forum.
          L’équipe Fil Santé Jeunes

  6. tu peux porter plainte contre tous les services qui ont demandé ton placement personnes ne doit porter atteintes à ta liberté plus on portera plainte plus cela fera pression sur les juges et l’ase et les départements les parents doivent porter plainte eux aussi et ne doivent plus taire

  7. Je vien de sécher 1 semaine de cour ma cpe veut contacter une assistante social j’ai peur d’être placer en foyer aider moi je peux l’être ?

    1. Bonjour,
      Pour une réponse individualisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux nous joindre dans notre espace : « Pose tes questions », ou pour une réponse immédiate nous appeler au 0800 235 236 ou nous contacter sur le chat’, le dispositif est anonyme et gratuit. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (22h pour le chat’). N’hésite pas !
      L’équipe Fil Santé Jeunes

    1. Bonjour,
      Pour une réponse personnalisée de l’équipe Fil Santé Jeunes, tu peux nous joindre dans notre espace : « Pose tes questions » par mail, ou pour une réponse immédiate nous appeler au 0800 235 236 ou nous contacter sur le chat’, le dispositif est anonyme et gratuit. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (22h pour le chat’). N’hésite pas !
      L’équipe Fil Santé Jeunes

  8. :wacko:
    Je suis actuellement placer chez mes grands-parents la vie n’est pas facile je ne peux plus parler à ma mère ni à mes amis 😥

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page