Sida - VIH

Les trithérapies

image_pdfimage_print

sida-adosLa trithérapie se dit de tout traitement médicamenteux comprenant 3 principes actifs (3 molécules) agissant différemment. C’est le cas des traitements pour l’hépatite virale C et la tuberculose.
Mais l’usage du terme le plus courant reste pour le traitement d’une infection par le Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH). Dans certains cas, plus de 3 molécules peuvent être associées, on parle alors de multithérapie.
Il existe deux types de virus, le VIH1 et le VIH 2. Les personnes contaminées par le virus sont dites séropositives.

En France, 150.000 personnes sont porteuses du VIH et 30 à 40.000 personnes vivraient avec le VIH sans le savoir.

Comment agit le VIH dans notre corps ?

Ce virus s’attaque au système responsable de la défense du corps, appelé système immunitaire, en infectant les lymphocytes T4 ou CD4, ce qui entraîne une diminution des résistances aux infections et un risque plus élevé de développer d’autres maladies.

Comment agissent les traitements par trithérapie ?

Ces traitements consistent en l’association de 3 médicaments inhibant le développement du VIH. Elles permettent de diminuer la quantité de virus circulant dans l’organisme et de faire remonter le nombre de lymphocytes T, dont la disparition progressive traduit l’affaiblissement du système immunitaire par le virus. Une efficacité durable et majeure ne peut être obtenue que par l’association d’au moins 3 antirétroviraux.

Articles similaires

Ces traitements préviennent l’apparition de maladies opportunistes, comme par exemple une infection respiratoire type bronchite, qui deviendrait très vite très grave. Cependant, les trithérapies ne guérissent pas de l’infection par le VIH. Tout arrêt de traitement est suivi d’une ré augmentation du nombre de virus dans le corps et d’une re-diminution du nombre de lymphocytes T4.

Comment vivent les patients sous trithérapie ?

Les traitements par trithérapie sont très lourds : ils impliquent la prise de nombreux comprimés plusieurs fois par jour et à heure fixe. Ils ne sont pas sans effets secondaires comme la fatigue, les nausées etc.…

Cependant, grâce à ces traitements, l’espérance de vie des patients séropositifs s’est considérablement allongée. Ils peuvent quasiment vivre une vie normale, travailler, sortir, faire du sport, avoir des enfants etc.…

Seule leur sexualité ne peut pas être encore totalement normale : ils doivent constamment se protéger car ils restent infectés par le virus et peuvent le transmettre. Ces traitements sont des traitements à prendre à vie car le sida est devenu une maladie chronique, c’est-à-dire une maladie avec laquelle on peut vivre mais dont on ne guérit pas. Pour l’instant !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page