Tout savoir sur le sexe, le pénis, le vagin, ...

Les lèvres du sexe féminin

image_pdfimage_print

Fleur-lèvres« Ça dépasse ! », « Pourquoi c’est tout froissé ? », « J’ai une lèvre plus grande que l’autre », « Houlà ça grandit qu’est-ce que c’est ? », « Mais les lèvres à quoi ça sert ? », « Ça me gêne quand je marche »… Toutes les questions que se posent les filles et que les garçons n’imaginent même pas !

« C’est normal d’avoir les petites lèvres plus grandes que les grandes ? »

La taille et la forme des lèvres varient d’une femme à l’autre, tout comme le pénis chez l’homme. Pour certaines les petites lèvres vont être assez grandes et dépasser, pour d’autres elles seront cachées dans les grandes lèvres. Chaque vulve est différente ! Dans tous les cas, elles rempliront la même fonction : protéger le clitoris, le vagin et l’urètre. Et procurer du plaisir sexuel, ce qui est un petit plus ! 😉

« Est-il possible de ne pas avoir de petites lèvres ? »

La vulve est composée de grandes et de petites lèvres. Pendant l’enfance, les petites lèvres ne sont pas visibles et se développent à la puberté.
Il est aussi possible que les petites lèvres soient très courtes et que tu n’arrives pas à les voir !

« Pourquoi les lèvres sont-elles froissées ? »

Articles similaires

Les petites lèvres, celles qui sont à l’intérieur des grandes et qui entourent le vagin, peuvent parfois dépasser. Dans ce cas-là, on peut remarquer un aspect fripé, froissé.
Pour la même raison que le pénis au repos est un peu fripé, les lèvres le sont aussi. Lors de l’excitation sexuelle, elles vont se gonfler de sang, se « tendre » pour procurer du plaisir sexuel. Cet excès de peau permet donc ces changements physiques.

 « Elles ont une drôle de couleur ! »

Toutes les lèvres n’ont pas la même couleur ! Certaines sont plutôt roses tandis que d’autres sont plutôt grises, ou marron. Les lèvres vont d’ailleurs se foncer pendant les rapports sexuels. Certaines peuvent même être parsemées de petits points ou de petits boutons blancs. Tout cela est tout à fait normal !
Par contre, si tu remarques qu’un nouveau bouton apparaît ou que quelque chose est douloureux, il faut bien sûr consulter rapidement un médecin.

« Au secours j’ai les lèvres qui pendouillent ! »

Eh oui, si tes petites lèvres sont un peu longues, elles peuvent pendouiller. Cela peut arriver de se sentir mal à l’aise avec cela, peut-être parce qu’on nous a toujours dit que le sexe de la femme, contrairement à celui de l’homme, n’était pas apparent ? Ou peut-être parce qu’on n’a jamais vu ça dans les films pornographiques ? Ou encore parce que c’est déjà gênant de se montrer toute nue devant un garçon/une fille, mais encore plus quand on a l’impression que quelque chose dans notre corps est différent ?

Quand la puberté commence, on a envie de pouvoir comparer les changements qui nous arrivent avec les copains et les copines. Si cela est plus accepté chez les garçons de parler de leur sexe, c’est encore assez tabou chez les filles qui parleront à la limite de leurs seins qui poussent et de l’arrivée de leurs règles. Pas très facile de savoir si tout est normal quand on n’a aucun moyen de comparaison, non ? Heureusement certains artistes se sont saisis du problème et les vulves s’exposent dans l’art !


(The great wall of vagina, Jamie Mc Cartney)

« On m’a dit que les lèvres se mettent à pendre quand une femme a eu plein de rapports, c’est vrai ça ? »

Pas du tout ! L’aspect des lèvres est vraiment différent d’une femme à l’autre et il peut évoluer au cours de la vie, principalement sous l’action des hormones. A la puberté les lèvres peuvent gonfler, ainsi que pendant une grossesse. Elles vont ensuite dégonfler, ce qui peut donner l’impression parfois que leur apparence a changé.

« Ça me gêne quand je marche, comment faire ? »

Parfois, il arrive que les petites lèvres soient suffisamment longues pour que le frottement soit gênant, voire désagréable. Si cela empêche de marcher tranquillement ou si cela provoque des irritations, il est possible d’avoir recours à une opération chirurgicale : la nymphoplastie. Le but de l’opération est de réparer ou changer l’aspect des petites et grandes lèvres.
Certaines personnes la demandent dans un but esthétique, mais c’est une opération très sérieuse qui peut avoir des séquelles importantes, entraîner des pertes de sensation, diminuer le plaisir sexuel pendant les rapports… Alors avant de penser à se faire raccourcir les lèvres parce qu’on pense que c’est plus joli, il vaut peut-être mieux essayer d’apprécier sa vulve comme elle est, non ?

Et pour compléter cet article, n’hésite pas à venir faire le quiz sur le sexe féminin :yahoo:!

7 commentaires

    1. bonjour fantomette le terme « mouiller  » est très simple lorsque la femme va être existé par sont partenaire ou pas elle même elle va produire un fluide semblable au sperme chez qui se prénomme la cyprine . voila

  1. je ne connaissais pas ces vers de Ronsard, ais ils sont trés beaux et je les ai recopiés pour les apprendre par coeur
    Rendre hommage à un sexe de femme , je croyais qu’il n’y avait que moi pour honorer ce petit bijou que chaque femme possède…
    NORBERT du Doubs

    1. Plus contemporain, il y a « Le Blason » de Georges BRASSENS :

      « Ayant avecques lui toujours fait bon ménage
      J’eusse aimé célébrer sans être inconvenant
      Tendre corps féminin ton plus bel apanage
      Que tous ceux qui l’ont vu disent hallucinant.

      Ceût été mon ultime chant mon chant du cygne
      Mon dernier billet doux mon message d’adieu
      Or malheureusement les mots qui le désignent
      Le disputent à l’exécrable à l’odieux.

      C’est la grande pitié de la langue française
      C’est son talon d’Achille et c’est son déshonneur
      De n’offrir que des mots entachés de bassesse
      A cette incomparable instrument de bonheur.

      Alors que tant de fleurs ont des noms poétiques
      Tendre corps féminin’ c’est fort malencontreux
      Que la fleur la plus douce la plus érotique
      Et la plus enivrante en ait de plus scabreux.

      Mais le pire de tous est un petit vocable
      De trois lettres pas plus familier coutumier
      Il est inexplicable il est irrévocable
      Honte à celui-là qui l’employa le premier

      Honte à celui-là qui par dépit par gageure
      Dota de même terme en son fiel venimeux
      Ce grand ami de l’homme et la cinglante injure
      Celui-là c’est probable en était un fameux.

      Misogyne à coup sûr asexué sans doute
      Au charmes de Vénus absolument rétif
      Etait ce bougre qui toute honte bue toute
      Fit ce rapprochement d’ailleurs intempestif.

      La malpeste soit de cette homonymie
      C’est injuste madame et c’est désobligeant
      Que ce morceau de roi de votre anatomie
      Porte le même nom qu’une foule de gens.

      Fasse le ciel qu’un jour, dans un trait de génie
      Un poète inspiré que Pégase soutient
      Donne en effaçant d’un coup des siècles d’avanie
      A cette vraie merveille un joli nom chrétien

      En attendant madame il semblerait dommage
      Et vos adorateurs en seraient tous peinés
      D’aller perdre de vue que pour lui rendre hommage
      Il est d’autre moyen et que je les connais
      Et que je les connais. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page