L'alimentation au quotidien

Pourquoi les légumes sont-ils mal aimés ?

image_pdfimage_print

Légumes4Depuis notre plus tendre enfance nos parents usent de stratégies plus ou moins loufoques pour nous faire manger des légumes : ils nous distraient avec toutes sortes d’histoires inventées pour ne pas que nous regardions ce qu’il y a dans l’assiette, et ils tentent de nous duper en cachant ces dits légumes dont nous avons horreur sous une couche de fromage râpé !!!! Mais rien à faire, les légumes on n’aime pas !! Pourquoi tant de haine ?

Avant tout une question de survie…

Une étude scientifique réalisée par deux psychologues américaines démontre que dès bébé notre cerveau est programmé pour que nous rejetions les légumes, verts notamment. Pourquoi ? Pour nous protéger contre les dangers potentiels des plantes (toxines végétales, blessures causées par les défenses naturelles des plantes, épines, poils fins etc…) ! Bon et aussi peut-être parce que notre cerveau nous dit que les pâtes, le riz et les frites ont un apport énergétique plus élevé que les légumes ! Un réflexe de survie donc…

Une mauvaise réputation qui a la peau dure

Quand on vous parle de légumes, à quoi vous pensez ? « Beurk, les épinards c’est pas bon », « le chou ça sent mauvais », « les endives c’est trop amer », bref rien qui donne très envie !
Ou alors est-ce peut-être parce que ça vous rappelle de mauvais souvenirs ! Non ? A la cantine par exemple ? Non toujours pas ? On a tous un souvenir en tête, d’un repas que l’on nous a forcé à manger, qui sentait mauvais, qui ressemblait a du vomi, et qui n’était pas bon du tout…et c’était quoi ? Des légumes !! Alors pas étonnant aujourd’hui qu’on soit un peu traumatisé et réticent-e à en manger.

Le délit de faciès : les laids-gumes

Donc en résumé les légumes sont pas bons, ils sentent mauvais, ils ont une sale tête… Une injustice pas si anodine. Car qui est-ce qui profite du fait que les légumes sont mal-aimés ? L’industrie alimentaire. En fait, c’est elle qui mène le bal et ça marche ! En effet, ce qui rapporte le plus à cette industrie, ce sont les aliments transformés, en pots, en bocaux, en tubes, bref tous ces aliments leur fait gagner beaucoup d’argent. Ainsi, moins vous mangez de légumes, plus vous mangez d’aliments transformés, plus vous êtes un consommateur rentable pour l’industrie.

Une question d’habitude

Les habitudes ont la vie dure… Aujourd’hui, les bienfaits des légumes ne sont plus à démontrer alors pourquoi ne pas s’y mettre ? Il n’y a pas de mal à se faire du bien ! Il est en effet possible de transformer, détourner, sublimer les légumes et de retrouver leur goût authentique (complètement différent de celui de la cantine, on vous jure !). Faites un petit tour dans un potager,  laissez parler vos envies et votre créativité, pourquoi ne pas mélanger des féculents (pâtes, riz…) avec des légumes, c’est tout à fait possible ! Vous finirez par trouvez un légume qui plaît à vos papilles !

Articles similaires

Et puis nos goûts changent et évoluent avec le temps ! Alors, ça vous branche ? De céleri… ;-).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page