L'adoption

Témoignage d’une personne adoptée

image_pdfimage_print
adoption2Nicolas, 33 ans a été adopté. Il a bien voulu répondre à nos questions et nous l’en remercions.
A quel âge as-tu été adopté ? Depuis quand le sais-tu ? Sais-tu comment s’est déroulée ton adoption ?

J’ai été adopté à l’âge de 6 mois – à l’époque il n’était pas possible pour des parents d’adopter un enfant avant ses 6 mois. Ma mère a accouché sous X, je suis donc né nu et sans prénom. Mes parents sont venus plusieurs fois à la pouponnière avant l’adoption, des bilans de santé ont été faits; c’est pas comme un enfant qui se retrouve orphelin.
Je le sais depuis toujours; mes parents ont toujours été francs, honnêtes et assez libres par rapport à ça. J’ai aussi un frère plus âgé, que mes parents ont adopté dans les mêmes conditions, 3 ans avant moi.

Tes parents t’ont-ils raconté les raisons qui les ont motivés ?

J’imagine qu’ils ont essayé naturellement d’avoir des enfants, puis que le projet d’adopter est venu ensuite. Quand on arrive pas à être parents, ça doit être une découverte sur soi, une culpabilité peut apparaître et être transmise à l’enfant adopté. Le fait de ne pas être des parents biologiques peut représenter un accident de parcours et en même temps il y a une rencontre avec l’enfant adopté.
Je pense que ma mère s’est sentie mère tout de suite; c’est ça le sens de l’adoption; et le fait de savoir qu’on a été désiré – désir souvent mis à rude épreuve – c’est essentiel.

T’es-tu souvent posé des questions relatives à ta famille d’origine ?

Oui. A 3 ans, je me rendais déjà compte que dans le monde, il y a des femmes qui peuvent mettre au monde des enfants, mais qui ne les élèvent pas forcément.
Mais surtout depuis l’âge de 9 ans, je me suis posé 1000 questions, du type « qui sont ces gens qui m’ont mis au monde ? »; Et je m’en pose aujourd’hui encore au moins 10 par jour.
Je me suis imaginé aussi plein de scénarios relatifs à mon abandon. Je me suis demandé qu’est ce qui fait qu’à un moment donné il y a un éclatement de la cellule familiale et récupération par une autre famille ?

Articles similaires

As-tu eu envie de contacter, rencontrer ou avoir des informations sur tes parents biologiques ?

Oui bien sûr. Dès l’âge de 9 ans, je voulais les rencontrer, mais mes parents, pourtant disponibles pour me répondre, n’avaient aucune info; alors on se fait une raison. Ce qui est incroyable, quand j’étais ado, c’est que j’avais envie de rencontrer… enfin de voir, pas forcément connaître, ma mère, mais à aucun moment je me suis demandé ce que elle, elle en penserait.
Et en même temps je n’ai jamais parlé avec une femme qui a accouché sous X; peut-être que je projetterais les choses différemment.

As-tu eu la sensation d’être différent des autres enfants, quand tu étais petit / adolescent ?

Oui. Parce que la différence était déjà visible physiquement. Quand t’es un enfant naturel, tu te poses moins de questions sur ton identité: quand tu vois tes parents tu as une idée de la façon dont tu vieilliras. Je pense aussi que, ado, tu te poses pas les mêmes questions quand t’es adopté ou pas.
Depuis que je suis ado, moi-même je regarde les gens différemment, je marche à côté de gens inconnus et je cherche. Dans l’absolu, il est toujours possible de « rencontrer » ses parents.
J’ai beaucoup voyagé dans ma vie, je me suis promené dans les villes à la recherche de quelque chose; il y a un côté un peu « seul au monde ».
La différence aussi avec les autres ados, c’est que, en ce qui me concerne, il y avait une partie de mon histoire qui a été coupée. Quand on me demande d’où je viens, et bien je ne connais pas la réponse.

As-tu attribué le fait d’être adopté aux éventuelles difficultés (relationnelles ou autres) que tu as pu rencontrer dans ta vie ?

Non pas forcément. Mais il faut savoir que même si tu as des parents formidables comme les miens, quand t’es adopté tu pars dans la vie plus fragile que d’autres; parce qu’il y a eu une cassure, un déracinement, un abandon, même si tu ne connais pas les circonstances. Cet attachement défait t’amène à avoir une autre sensibilité.
Je pense que si j’étais né dans mon milieu, je me serais pas autant pris la tête toute ma vie.

As-tu toujours été à l’aise avec le fait d’être adopté ou cela représente t-il un problème pour toi ?

C’est un sujet délicat, on n’est jamais vraiment à l’aise avec, mais ça fait partie de ma vie et je pense d’ailleurs qu’il y a un lien entre mon métier d’architecte aujourd’hui, ma créativité, et le fait que j’ai été adopté.
Pour moi l’architecture, c’est construire une enveloppe vide qui peut être parcourue par des gens que tu ne connais pas. Je me dis que peut-être un jour je construirai un immeuble dans lequel mes parents (biologiques) habiteront.
Je pense que j’aimerai plus tard être père biologique ou pas; parce qu’au fond qu’est ce que ça veut dire… finalement un enfant, c’est un enfant à part entière.

21 commentaires

  1. J’ai maintenant 16ans et cela fait 3ans que je connais que je suis adoptee mais je sais pas comment avouer à mes parents que je connais déjà ça. Je n’ai pas fait aucune réaction j’ai continue à vivre comme rien n’est ce passé mais quand j’entends des gens qui insulte les enfants illégitime je commence à pleurer et ce rappelé le. Oncept de la feuille que je lis avant 3 ans mais maintenant je me sens que je suis un enfant spécial et que mes parents adopté son mes vrai parents car les vrai parents sont ceux qui ont choisi d’accompagne leur enfant dans leur vie  pour le meilleur et pour le pire ouais ils nous a pas fait la naissance mais ils nous amèner vers le Chemin  escarpé de l’autonomie. Merci de lire

  2. Bonjour
    Moi je cherche mon frère qui a été adopté je pense savoir où il est le trop peur d’aller le voir trop peur de sa réaction quand pensez-vous ?
    Merci pour vos réponses

  3. Bonsoir 🙂

    J’ai remarquer qu’il y à beaucoup d’adopté qui réponde sur cette article, alors j’aimerais juste écrire un petit mot pour dire, tout simplement, que notre sort ne peut être que mieux avec nos parent qu’avec nos géniteurs !

    Je vais pas rentré dans les détaille ça ne serais que compliqué les chose, mais j’ai était abandonné deux fois.. Un fois par mes géniteurs, ce qui n’est pas un problème en soit, mais une deuxième fois par mes premier parent adoptif !

    Bref une adoption c’est déjà lourd, mais une deuxième… Pourtant je suis convaincue que je suis mieux ici que si j’était rester dans mon pays, il y à des raison si nous somme adopté et il faut esseyer de l’accepter (même si c’est plus simple à dire qu’a faire, je sais bien).

    En tout cas ça fait plaisire de voir autant de témoignage d’adoption, on se sens moins seule 🙂

  4. Bonjour, j’ai maintenant 15 ans et cela fait 10 ans que je sais que je suis adopté de la Biélorussie. Mes parents, contrairement à certains, ont fait le choix de me l’annoncer dès que j’ai commencer à parler. Sur le coup je n’ai pas vraiment compris et j’était plutôt content et fier puisque cela faisait de moi quelqu’un de spécial, quelqu’un d’unique. Aujourd’hui, je me pose toujours plus de questions sans réponse et je dois régulièrement vivre des situation qui me font sentir seul, surtout lorsqu’il est question de famille avec les liens de parenté, la ressemblance et les innombrable commentaires «  tu ne ressemble pas a ton frère, c`est bizzard« . Malgré tout je considère mes parents comme les parents qui m’ont élever et qui m’ont tant donner …
    Je ne saurais les remercier de m’avoir choisi, de m’avoir aimer et cajolé en tant que leur fils. Plusieurs me demandent si je souhaite retrouver mes parent biologique, je leur répond oui mais je leur dit tous « si un jours je part à la recherche des mes parents biologique ce sera avec ma mère et jamais je ne les appellerai par les défénitif papa et maman mais par leur nom respectif«  Pour moi une mère est la femme qui t’élève, qui te nourris, elle te démontre son amour , elle serait prête a mourir pour te sauver, tu es sa priorité et son plus beau accomplissement , celui qui la fait sourire à chaque fois quelle pense à toi. Voila la raison. Pour ma part je vis l’adoption comme une seconde chance , on t’a abandonner , pour des raisons souvent inconnu mais quelqu’un es venu jusqu’à toi pour te prendre sous son aile et te dire «  tu sera mon enfant ‘cette personne ou ces personnes ont eu la volonté de venir te chercher , mais pour ce faire ils on du remplir des tonnes de papiers, et attendre longtemps voir même quelque année pour enfin te voir et te ramener dans le confort de ta nouvelle maison tout ca en ayant le même vouloir de t’avoir comme enfant . Je pense que personne ne devrait avoir honte ou même avoir peur de parler de leur adoption pour ma part je n’y voit que de la fierté. Arrêter de vous cacher ou de vous choquer, oui c’est difficile mais faisable cela prend seulement un peut de courage et d’estime de sois . j’ai 15 ans et je suis fière d’être adopté !

    1. c drole tu t’appelle alexis et tu as ete adoptes comme moi en plus tu viens de bielorussie et moi du russie ahah bref je suis entierement dac avec toi pour moi des parents c’est ceux qui t’elevent etc et voila je me pose aussi des qsts et comme toi alexis je n’apelerai jamais mes parents bio papa et maman je les appelerait par leur prenom respectif simplement parce que je ne les coco pas malgre le fait qu’ils sont mes parents bio !!! voila je veux juste dire aussi que il n’y a aucune honte a etre adopté et voila mes parents me l’ont toujours dis et j’ai ete adopte a 1 ans donc je ne me souviens de rien voila bisous a tous

  5. Témoignage de satisfaction du retour de mon ex
    Personnellement, je suis depuis 5 ans avec mon petit ami, et nous nous entendons très bien et le 13 Janvier 2014 il m’envoit un message soit disant  » JE NE POURRAI PLUS CONTINUER AVEC TOI  » Ce fut le début de ma détresse . Je me pose la question de savoir COMMENT IL POURRA CHANGER BRUSQUEMENT SANS AUCUNE RAISON, toutes mes tentatives à le ramener sur la bonne voie sont vaines puisqu’il est ferme sur sa décision de ne plus me revoir ni entendre parler de moi . J’ai essayé par tous les moyens sans résultat . Le 17 Mai 2014 par hasard j’ai consulté un site d’annonces et l’annonce du médium voyant ********* me parait convaincant et je me suis confiée à lui et au bout de 9 jours il m’est revenu et il y a l’harmonie dans notre couple .Il a fait et mon commerce se prospère et un essor considérable Je voudrais partager ceci avec vous les internautes vous qui vivez ou avez des proches qui sont dans de telles situations pour vous dire que c’est possible de récupérer son ex ou de consolider le couple avec le médium voyant ****** en lui envoyant de messages : ***********A Bientot

  6. Bonsoirs Voila je sais pas comment je doit dire sa y’a 2 jour j’ai été train de préparer mes valise car je me marie dans une semaine et j’ai commencer a ranger un peux mes papier etc…
    et j’ai trouver des document d’adoption et c comme sa ou j’ai apis que je suis Adopter que mes parents se sont pas mes vrai parents à l’age de 24 ans je sais plus quoi penser je suis perdu donc j’ai insister sur ma mère pour quelle me dise la vérité alors d’âpre elle moi et mon frère nous sommes adopter quand on avez l’age de 6 mois et que nous récupérer dans un hôpital car nous parent se sent décider dans un accident mon frére c mon vrai frère je sais pas plus que sa maintenant je me pose 50000 question aider moi 😥

  7. LES PARENTS BIOLOGIQUES? PITIE!! ILS NE MERITENT PAS CE TITRE!!! MAIS PLUTOT VOS GENITEURS!!!

    CELA DEPEND DES SITUATIONS BIEN ENTENDU!
    TOUTES LES HISTOIRES SONT DIFFERENTES!

  8. je suis vraiment d’accord, je me suis fait adopté en russie à 9mois et en ce moment je suis adolescente et je me pose tellement de question, je me trouve différente des autres, j’ai de la misère à en parler parce que je me suis fais abandonné par mes parents biologiques et c’est délicat. je me sens seule dans ce que je vie, personne peut me comprendre.

    1. « Eleb », je te comprends aussi, j’ai été abonnée ausssi par mes parents biologiques à la naissance et j ai été placé en orphelinat en Inde (Bombay) jusqu’à l’âge d’1 an. J’ai eu une enfance et adolescence « convenables » et des parents adoptifs aimant mais comme toi je me pose aussi plein de questions ! Je ne connaitrai jamais les raisons de mon abandon et encore moins l’identité de mes parents bio.
      Je me demande si justement mes problèmes relationnels sont liés à mon adoption ou non.
      Courage en tout cas et sache que tu n’es pas seule 🙂

  9. Bonjour, je suis Milan le fils de Franck, j’ai 14 ans.
    J’ai été adopté à 3 ans. Moi, j’adore les langues étrangères je pense que c’est dû que j’ai perdu ma langue maternelle, le serbe; de plus, j’ai un bon accent sans l’avoir pratiqué. J’ai demandé la double-nationalité franco-serbe.Je suis français de culture et serbe de sang. Je pars pour la Serbie dans six jours avec ma mère, cela va être intense! Mes parents biologiques, j’ai appris à m’en lasser petit à petit, mais je voudrais quand même les rencontré (même si c’est presque perdu d’avance).

    1. Bonjour, je m’appelle marine,
      Je m’adresse a toi Milan,car je suis aussi adopté et je suis aussi d’origine serbe^^
      Je trouve sa génial que tu es pus retourné là-bas et pris la nationnalité franco-serbe.

      Si cela ne t’embette pas j’aimerais prendre contacte avec toi discuter ^^
      En espérant que tu vois ce message.
      Tu peux m’envoye un email si tu le souhaite:****************
      Ou m’écrire via le site ^^.
      A bientôt.

  10. On est combien dans ce cas?
    Ca va nous poursuivre toute notre vie?
    J’ai peur que de ne jamais savoir, m’handicap dans tout ce que j’entreprends. Et mes parents adoptifs m’auront aimé correctement je pense. J’ai deux frères éthiopiens comme moi, mais pas de la famille. J’ai l’impression d’être seule à en faire toute une histoire. Le retour est dur pour un pays avec une Hitoire si forte. Contente quand même de voir que je ne suis pas folle ^^ .
    Courage. Merci

  11. Merci Nicolas de tout ces mots si justes. histoire similaire, adopte a 3 mois, famille formidable, toujours une question en suspend, une adolescence « normale », des parents que j’aime, un douloureux secret et un profond desir creatif, artistique (je reveais d’etre architecte… je peins et fait de la photo)
    Depuis 10 ans je laissais tout cela un peu de cote. Ma femme accouche dans 3 semaines et tout cela m’envahit a nouveau, je crains le bloc, l’accouchement, l’arrivee et me « voir naitre »…. Une enorme claque! Terrible! Et on se sent si seul la dedans.
    J’aurais aime trouve un adulte adopte dont l’histoire se rapproche de la mienne, pour dicuter de la paternite et de l’arrivee d’un enfant. …

    Bien a toi

    Gabril

  12. Je suis adoptéée et le centre jeunesse du québec m as annoncé qu il y avait correspondance avec ma mére biologique .La surprise du renoncement de mme a été un deuxiéme rejet je naie pas eu le droit d avoir mes antécédents médicaux si elle ne voulait pas me rencontrer c est son choix moi tout ce que je voulais était les antécédents médicaux car je ne voulais pas enter dans sa vie ,elle a assez souffert quand elle m as donner en adoption je la remercie car elle m as donner le plus beau cadeau La vie merci .

  13. bonjour

    moi même adoptée à l’âge de 1 mois, adoption plénière secret demandé à la naissance par ma mère; j’ai retrouvé à 35 ans ma mère biologique et toute mon histoire

    il faut insister auprès de la ddasse ; il y a des personnes très compréhensives

    bone chance

  14. j’ai été adopté et je ne suis pas du tout d’accord avec certain point, du moins je ne le ressent pas comme vous.
    je suis née dans un pays pauvre , le népal, j’ai été abandonné devant un orphelinat à l’âge de 3 mois environs ( c’est une approximation car on ne saura jamais vraiment) et j’ai vécu dans un orphelinat pendant 1 ans et demi.
    mais je ne me sens pas fragilisé au contraire, peut être plus forte, comme si j’avais vécu quelque chose d’unique et de différent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page