Vivre avec un handicapLes professionnels / structures du social

Vivre dans un établissement pour adultes en situation de handicap

image_pdfimage_print

Ca y est, l’école ou l’IME/IEM c’est fini ! Tu es arrivé au bout de tes études ! C’est la fin d’une époque pour toi, et maintenant, la vie d’adulte t’ouvre ses portes.

Il arrive parfois que le handicap prenne trop de place pour tu sois totalement autonome dans ta vie de tous les jours. Dans ce cas, il existe des lieux adaptés aux particularités de chacun (physiques, mentales, psychiques…) où tu pourras t’épanouir. Des questions ? C’est parti on y répond !

Dans quels cas on peut y vivre 

Quand on présente un handicap assez important, il est parfois difficile voire impossible de vivre seul. C’est à dire que le handicap peut empêcher de réaliser certaines tâches de la vie quotidiennes : s’organiser dans le temps et dans l’espace, faire toutes les tâches ménagères, gérer un budget… Et dans ce cas, il est mieux d’avoir une aide au quotidien pour apprendre petit à petit à faire ces tâches seul et pour gagner en autonomie, non ? C’est aussi un moyen de commencer une vie d’adulte, de quitter ses parents, pour commencer à prendre son indépendance, sans pour autant se retrouver lâché(e) dans la fosse aux lions !

Les différents établissements

– Foyer d’hébergement : c’est un lieu collectif destiné aux personnes qui travaillent en Établissement de Service et d’Aide par le Travail (ESAT). Ces personnes peuvent à la fois aller travailler dans des conditions adaptées et vivre au quotidien avec une aide personnalisée. Les chambres y sont attitrées et individuelles (chacun chez soi )

Articles similaires

– Foyer de vie ou occupationnel : quand il n’est pas possible de travailler en ESAT pour tout un tas de raisons, on peut résider en foyer de vie. Pour ne pas s’ennuyer, tout est prévu : des activités adaptées toute la journée complètent l’accompagnement éducatif personnalisé.

– Foyer d’accueil médicalisé : ce type de lieu accueille des personnes qui ont un handicap qui nécessite une prise en charge médicale. C’est un peu comme un foyer de vie avec un suivi médical en plus.

– Maison d’accueil spécialisée : là encore c’est un lieu collectif qui accueille les personnes qui souffrent d’un ou de handicaps très importants qui retire la quasi-totalité de leur autonomie. Ce sont des personnes qui ont besoin de soins et d’un accompagnement permanent.

La vie en collectivité

La plupart de ces établissements sont des lieux de vie collectifs, c’est à dire qu’il va falloir s’habituer à vivre ensemble. Pas toujours simple quand tu as envie d’avoir un peu de temps pour toi ! Il arrive parfois que l’on traverse des moments pas toujours faciles : parce que tu n’as pas trop le moral ou parce que tu t’es disputé avec un autre résident. Tu peux aussi avoir, par moments, l’impression d’être noyé dans la masse et d’avoir du mal à trouver ta place à toi. N’hésite pas à en parler à un des encadrants présents, il pourra te rassurer et t’aider à résoudre les conflits !

C’est vrai, le groupe, ce n’est pas toujours facile, mais c’est aussi (et plus souvent qu’on ne le pense) de super moments. Des fous-rires au dîner, des activités sympas, des soirées dansantes, de vraies amitiés : au foyer, tu pourras rencontrer des personnes avec lesquelles tu vas pouvoir te créer des souvenirs inoubliables, tout en étant soutenu et accompagné par des professionnels dans les difficultés que tu peux rencontrer.

Le projet d’accompagnement personnalisé 

Pour être sûr que ton accompagnement dans ces établissements se passe au mieux, la loi impose chaque année de faire un bilan sous forme d’un Projet d’Accompagnement Personnalisé. Ce document officiel s’écrit dans une réunion qui a lieu chaque année en ta présence, en présence de ton tuteur/curateur si tu en as un, et de professionnels de ton lieu de vie.

L’idée c’est de faire un peu le point sur ton année sous tous les aspects (médical, relationnel, éducatif, autonomie au quotidien…). Quels ont été tes progrès ? Quel accompagnement t’a été le plus bénéfique ? Qu’est-ce que tu as aimé ou non cette année ? Et quels sont tes souhaits pour la prochaine année ? Ce n’est pas du tout un tribunal, mais un moment où tu peux exprimer ce que tu souhaites ou non !

Un pas de plus vers l’autonomie chaque jour

Vivre en groupe, avoir des personnes pour t’accompagner au quotidien, faire des activités adaptées et/ou travailler dans un endroit qui te permet de t’épanouir malgré ton handicap, c’est finalement le but de ces établissements. Même si ce n’est pas toujours évident, que tu auras peut-être parfois des moments de doutes, chaque jour est un pas de plus vers une plus grande autonomie.

Si tu devais intégrer un nouveau lieu bientôt, peut-être que cet article t’a rassuré ! En attendant, n’hésite pas à parler de tes craintes autour de toi, et si tu en ressens le besoin, l’équipe Fil Santé Jeunes est aussi là pour en discuter au 0 800 235 236 ou dans l’espace « Pose tes questions ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page