Cannabis

Cannabis : quand s’inquiéter ?

image_pdfimage_print

Que ce soit avec des copains, pour faire comme eux, ou bien en fumant tout seul et de plus en plus, le cannabis provoque souvent des difficultés au quotidien, et une souffrance. Mais comment savoir si ça ne va pas ? Il est bon de se poser les questions : trop, c’est combien ? Quand ? Comment ? Est ce que j’ai un problème avec le cannabis ?

Quelques signes à repérer :

Voici quelques signes qui peuvent te mettre la puce à l’oreille pour te dire qu’il y a un problème :

-tu ressens une fatigue continue et plus importante que la normale

-tu as des trous de mémoire, tu ne rêves plus, tu manges moins

-tu peux t’allumer un joint sans raison particulière et à tout moment de la journée

-tu fumes davantage et plus souvent

-tu veux cacher ta consommation aux autres, si on te pose des questions, tu nies avoir fumé

-tu as essayé de limiter ta consommation, voire de la stopper complètement, mais tu n’y es pas arrivé

-tu passes moins de temps avec tes ami.e.s ou à faire des activités que tu aimes, tu les as peut-être même arrêtées

-les relations que tu entretiens avec les personnes qui t’entourent (famille, ami.e.s, profs…) ont changé, tu as l’impression qu’on ne te comprend pas, que tout le monde est contre toi

-tu ressens un désir incontrôlable de consommer du cannabis

-tu passes beaucoup de temps dans ta journée à t’approvisionner en cannabis et à le consommer, il représente d’ailleurs une part importante de ton budget mensuel.

Nous ne sommes pas tous égaux face à la dépendance. Se sentir déprimé ou angoissé peut pousser certains à consommer davantage que d’autres, afin d’obtenir un soulagement ponctuel. Malheureusement ces consommations quotidiennes peuvent facilement devenir hors de contrôle…

Des questionnaires d’auto-évaluation peuvent t’aider à te repérer, comme sur ce site par exemple : https://www.addictaide.fr/cannabis/les-parcours-d-evaluation/

Que faire ?

Chaque personne est différente, tout le monde ne réagit pas de la même manière au cannabis. On ne présente pas forcément les mêmes symptômes. Si tu te reconnais dans certains des points énumérés plus haut, il est important de ne pas rester seul et de pouvoir en parler afin d’obtenir de l’aide.

Tu peux te rendre dans des associations locales, par exemple les Consultations Jeunes Consommateurs (CJC) pour rencontrer des professionnels et leur poser tes questions. Il existe aussi des lignes d’écoute, appelle-nous au 0 800 235 236 (9h-23h) ou contacte Drogues Info Service (0 800 23 13 13 – 8h-2h). Des professionnels sauront t’écouter et te guider sans te stigmatiser, alors n’hésite pas ! J

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page