Cannabis

Qu’est-ce que le cannabis ?

image_pdfimage_print

cannabisLe cannabis est le produit interdit par la loi le plus largement consommé en France. Dans notre pays, son usage, sa revente et sa production sont prohibés et réprimés. Qu’est-ce que c’est exactement ? A quoi ça ressemble et quels en sont les effets ? Essayons ensemble d’avoir quelques réponses…

Le cannabis : au départ une plante

« Cannabis » est le nom latin du chanvre. C’est une plante originaire des régions équatoriales, présente dans la plupart des régions du monde. Il en existe deux espèces très similaires mais qui n’ont pas du tout la même utilité :

  • Cannabis sativa indica ou chanvre indien, à partir de laquelle est produite la drogue
  • Cannabis sativa sativa ou chanvre textile, dont la culture est autorisée mais réglementée. Cette espèce est utilisée dans l’industrie du textile, du papier et des cordages en raison de sa résistance

L’usage de certaines substances n’est pas récent. En Asie par exemple, les feuilles de cannabis sont utilisées à des fins thérapeutiques depuis des millénaires. Utilisées pour soigner et guérir, ces produits étaient aussi employés dans des cérémonies sacrées, des fêtes, pour modifier l’état de conscience et renforcer les relations entre les personnes.

Le cannabis est une plante. Le principe actif du cannabis (c’est-à-dire la molécule qui, dans la substance, possède des effets positifs et négatifs) responsable des effets psychoactifs est le THC, le tétrahydrocannabinol, inscrit sur la liste des stupéfiants. Sa concentration est très variable selon les préparations et la provenance du produit ; plus sa concentration est élevée et plus les effets sont importants.

Le cannabis, à quoi ça ressemble ?

Articles similaires

Le cannabis se présente sous trois formes :

  • L’herbe (marijuana, ganja, beuh, etc.) contient les feuilles, les tiges et les fleurs, simplement séchées. Elles se fument généralement mélangées à du tabac, roulées en cigarette souvent de forme conique (« joints », « pétards »…). Elle renferme entre 0.1 et 25% de THC
  • La résine (hachisch, hasch, shit, chichon, etc.) est obtenue à partir des fleurs de la plante. Elle se présente sous la forme de plaques compressées, des « barrettes » de couleur verte ou brune (parfois jaune) – selon les régions de production. Elle contient de 10 à 30% de THC. Elle se fume généralement mélangée à du tabac après avoir été brûlée et émiettée. Le hachisch est coupé avec des substances plus ou moins toxiques (henné, cirage, paraffine)
  • L’huile est une préparation plus concentrée en principe actif (de 60 à 80% de THC), consommé généralement avec une pipe. Son usage semble moins répandu en France

Les effets

L’intensité des effets varie selon chaque personne, le contexte dans lequel le produit est consommé, la quantité et la concentration en THC.
Les effets du cannabis peuvent aller d’une légère euphorie accompagnée d’apaisement à une intoxication aigüe (« bad trip ») en passant par la somnolence, des malaises, des vomissements, des tremblements, l’impression de confusion ou d’étouffement, une angoisse très forte.

Tant que le cannabis est présent dans l’organisme, les capacités de mémoire immédiate et de concentration sont diminuées. La perception visuelle, la vigilance et les réflexes sont aussi modifiés.

Les effets d’une consommation régulière sont problématiques, on parle alors « d’usage nocif » : difficultés de concentration, scolaires, isolement social, perte plus ou moins grande de motivation… Se procurer du cannabis occupe alors toutes les pensées. Chez des personnes fragiles psychologiquement, la consommation de cannabis peut accentuer des troubles déjà présents comme l’anxiété ou la dépression, voire révéler ou aggraver une maladie mentale.

Lorsque le cannabis est fumé, les effets apparaissent au bout de 15 à 20 minutes et durent entre 2 et 4 heures généralement. Lorsqu’il est ingéré, ses effets arrivent entre une demi-heure et 2h après consommation, et ont souvent une durée un peu plus longue (de 4 à 6 heures).

Cannabis : qu’en pense la médecine ?

Autrefois, le mot drogue désignait un « médicament » préparé par les apothicaires (les pharmaciens de l’époque), destiné à soulager un malade. Aujourd’hui, il désigne des substances illicites. D’abord très critiquées, les recherches médicales permettent à présent d’imaginer une consommation encadrée pour des personnes malades.

En France, les  « pro » et les « anti » légalisation s’opposent depuis de nombreuses années. Le débat est toujours ouvert.

11 commentaires

  1. Si je le pouvais, je brûlerais tous les champs de plantations de cannabis aux napalm pour débarrasser l’humanité d’un fléau mondiale …

    1. Tu veux sauver l’humanité de ce « fléau  » mais dit moi pourquoi pas commencer par l’alcool qui ravage beaucoup de personnes aussi alors que ma fois c’est légal «  »bennef » for who ? je suis d’accord sur le fait que dans certaines moments la weed est dangereux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page