La rumeur

De la rumeur à la réputation…

image_pdfimage_print

rumeurLa réputation, c’est la manière dont quelqu’un ou quelque chose va être considéré. On va dire du bien ou du mal de la personne suivant qu’elle ait une « bonne » ou une « mauvaise » réputation… Quand on en a une bonne, on est souvent populaire. Mais, avoir une mauvaise réputation est douloureux. Souvent, la rumeur la créé autant que les faits et l’alimente : quelque pistes pour mieux comprendre le phénomène et s’en sortir.

Réputation et « on dit » : un cercle vicieux

A partir d’un fait anodin, une réputation peut se faire. Souvent, la personne concernée est hors jeu. Par exemple, un garçon parle avec une fille. Rien de palpitant et pourtant… « on » les a vus. Déjà, le lendemain, une petite rumeur circule « t’as vu, il lui parlait ! », « ouais, en plus, elle est trop bonne »… Alors que le garçon demandait l’heure à la fille, deux jours plus tard, tout le monde « sait » qu’ils sortent ensemble. Le garçon voit « sa réputation » gagner des points : il a réussi à avoir une fille que beaucoup trouve jolie. Mais si jamais une autre fille est amoureuse de lui, elle peut dire sous l’emprise de la jalousie des choses sur l’autre (si, si celle à qui il a demandé l’heure, vous suivez ?). Les ragots, la rumeur peuvent en quelques jours faire penser que cette jeune fille est une fille facile.

Avoir une (mauvaise) réputation

Il y a mauvaise réputation et mauvaise réputation. Il y a celle qui en impose aux autres en leur faisant un peu peur, voire en provoquant l’admiration et puis, il y en a une autre. Celle qui est mauvaise pour soi, qui fait mal. Quelle qu’en soit la raison, un fait réel amplifié par la rumeur ou simplement des « on dit » basés sur de la jalousie ou de la rancœur est alors très dur à vivre. Tout d’abord, parce qu’on peut avoir l’impression que l’on n’a rien fait pour, voire parce que l’on ne comprend même pas d’où cela vient. Mais, il faut savoir que cette histoire de réputation touche surtout les gens qui ne connaissent pas bien la personne. Ses amis proches n’ont pas besoin du bruit de la rumeur pour avoir déjà une opinion bien à eux. Généralement, on garde donc autour de soi des vrais amis qui peuvent devenir des alliés dans cette presque guerre des mots.

Rumeur et mauvaises réputations : on peut s’en sortir…

Articles similaires

Souvent, alors qu’en juin on désespérait, les vacances ont pu être l’occasion de se rendre compte que l’on est « aimable » quelle que soit notre réputation à l’école. On a rencontré d’autres personnes dont le cerveau n’avait pas été mangé par les « y parait que », « nan mais tu sais pas quoi » et on a pu tisser des liens normaux !
Preuve que l’on n’est pas ce que l’on dit de nous (un intello, une balance, une p….).

Une réputation est quelque chose de fragile, elle change comme l’eau du ruisseau : quand on le regarde, ce n’est jamais la même qui coule. Les mots sont cette eau. D’ailleurs, la rumeur peut changer de sujet rapidement et, avec la rentrée scolaire, les victimes d’hier pourront voir leur réputation remonter de quelques points sans n’avoir rien fait.

Tout d’abord, plus une rumeur est stoppée vite, moins elle aura d’impact sur la réputation. Il faut essayer de repérer ce qui a déclenché les racontars. Les copains peuvent tendre l’oreille. Après, il faut faire un travail de proximité : aller voir les gens, un peu comme en campagne électorale, et leur faire comprendre que, en y réfléchissant, cela parait un peu gros tout ça (pas besoin de préciser qu’il faut limite être un peu bête).

Il y a aussi la contre offensive (faire courir une contre-rumeur), mais attention, cela peut faire de nouvelles victimes, ce qui n’est pas un but en soi. D’ailleurs, se venger continuerait à faire vivre cette histoire. On peut aussi en profiter pour essayer de trouver ce qui a pu suffisamment agacer les autres pour qu’ils colportent cette rumeur : cela peut être, contrairement à ce que l’on pense des qualités que l’on a (avoir de bonnes notes, être plutôt beau, avoir un peu plus de sous etc…). Réapprendre à s’aimer est important.

Dans le cas où cette mauvaise réputation est la cause ou le résultat d’un harcèlement : il faut passer au cran supérieur et prévenir les adultes ! Il ne faut pas hésiter. Au-delà de la rumeur et de la réputation, il peut y avoir le harcèlement. Nous vous invitons à aller lire cet article pour trouver les réponses à cette situation de violence !

27 commentaires

  1. Dans mon collège j’avais une meilleure amie, elle s’appelait Clarisse et elle etait tout pour moi,je ne m’imaginais pas vivre sans elle. Pourtant même pas 2 semaines plus tard au moment ou je me disaisqu’elle etait parfaite et qu’on ne pouvais pas avoir de meilleure amie aussi geniale qu’elle elle m’a lachée. Comme ça, sans explications…Pourtant jene lui avait rien fait ! Quand elle m’a lachée j’ai eut très mal parce que c’était elle qui me faisait sourire . Je suppose qu’elle etait juste jalouse de moi parce que j’avais UN PEU PLUS de copines qu’elle. Pourtant elle est discrète, timide, elle a toujours eut 2-3 amis mais c’etait des bons amis et elle les gardait longtemps, ils étaient toujours proches ! Ce n’est pas parce que j’avais 2 copines de plus qu’elle que j’étais populaire ,je n’ai jamais été populaire et je n’ai jamaiseut d’amis du groupe  »populaire » ! Mais elle fréquentait une certaine Melissa…de la mauvaise fréquentation. Elle prend tous le monde de haut, ne travaille pas et cause des problèmes.
    Et puis…elle est passée à l’étape supérieure…les rumeurs
    Elle n’a pas dit que j’étais lesbinne, ou autre chose, ben non pour elle ça devait être trop gentil…elle a dit un truc SEXISTE. Vous voyez les  »pertes blanches » ce qu’on a avant les règles ? Et bien ce qu’elle a raconté, c’est que je mangeais mes pertes blanches !!! Bien sûr c’est faux, mais le problème c’est que les autres l’ont crue !! Pour eux, (pour tout le collège ) je ne suisqu’une personne dégeulasse qui mange ses pertes blanches. Difficile d’avoir pire comme rumeur…en même pas 1 heure, tout le collège était déjà au courant et je venais de perdre toutes amies. En 2 semaines j’avais perdu Clarisse , ma réputation pourtant pas si extraordinaire que ça, et tous mes autres amis. J’ait fais quoi pour recevoir ça ? C’était un coup dur mais je me suis battue, j’ai écris un journal imtime, ça n’a pas marche longtemps, je suis passe au nivrau suprérieur, la mutilation… j’ai fait 2 trais et j’ai regretté tout de suite… en ce moment je teste un truc, je ne sais pas siça va marcher mais je vais parler des mes problèmes ************. Peut-être que ça va me remonter le moral… Ensuite du côté du collège j’ai essayé de me faire des amis, j’ai éte gentille, je me suis incrustée dans des groupes, j’ai fait semblant d’aller bien tout le temps, mais apparemment c’était une torture pour eux que je traine avec eux il prétextaient toujours quelques chose pour que je partes,  »on veut discuter en privé » pff discuter en privé à 7 mon oeil oui et même  »tu veut pas aller avec eux la-bas ils ont l’air sympa ».
    Et pui comme si tout ça n’etait pas suffisant, Clarisse c’était carrement créer une sorte d’armée constituée de mes anciennes copines et copains avec Mélissa à la tête du groupe et ensemble elles ont commencé à me harceler à plusieurs, elle me poussent dans les couloirs, en cours elles fesait tomber mes affaires, colorier sur ma feuille et mes affaires, se moquaient…elles me frappaient pas vraiment, elle fesait toujours leurs trucs en discrétion pour que personne ne voit !
    Aujourd’hui ça continue, pire encore c’est la rentrée et ne sais que cette nouvelle année scolaire va être remplie de tristesse et de solitude.Je n’ai envie de revoir personne, Clarisse et sur ma liste numéro 1 des pires ennemis et je me retiens de l’étrangler dès que je la voit. La rentrée pour moi c’est juste le début du cauchemar qui reprend après une pause de 2 mois…
    ******************** je voudrai juste que vous me répondez pour savoir comment mettre fin à ce cauchemar !?

    1. Bonjour Loïsladépressive,
      Merci pour ton témoignage ! Si tu souhaites échanger avec un professionnel de l’équipe Fil Santé Jeunes, tu peux nous joindre dans notre espace : « Pose tes questions », ou pour une réponse immédiate nous appeler au 0800 235 236 ou nous contacter sur le chat’. Notre dispositif est anonyme et gratuit et nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (22h pour le chat’).
      Si tu as envie d’avoir le soutien et le témoignage d’autres jeunes, tu peux également poster un message dans notre Forum. N’hésite pas !
      L’équipe Fil Santé Jeunes

  2. Il y a une réputation sur moi qui dit que je suis lesbienne. Au début je m’en fichais car je savais que c’était faux mais mtn c tout les jours qu’ils le repetent. A present les gens m’evitent, se moque de moi, me regarde de travers quand je passe à côté d’eux . On me frappe dans ma chaise pendant le cours ou me lance des choses à la gueule simplement à cause de cela. Je suis completement détruite à cause de ces gens. Je ne sais pas quoi faire.

    1. Bonjour,
      Tu fais part dans ton commentaire d’une situation qui te fait souffrir. Ne reste pas seule avec tout cela. Pour une réponse personnalisée de l’équipe Fil Santé Jeunes (psychologues, médecins) en toute confidentialité, tu peux nous joindre dans notre espace : « Pose tes questions »,ou nous appeler au 0800 235 236, la ligne est anonyme et gratuite. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (22h pour le chat’).
      L’équipe Fil Santé Jeunes

      1. Bonjour ,je vie très mal depuis plusieurs années je craque souvent je change d entreprise car une réputation ma été faite je me suis disputé avec une fille il y a plusieurs annee elle ma fait cette réputation d alcoolique de drogué de méchante que je tapais tous le monde et aujourd’hui je suis désespérée a un point ou j aimerai mourir le plus vite possible

        1. Bonjour,
          Tu évoques une situation douloureuse et complexe. L’espace commentaire n’est pas véritablement un espace d’échange. Si tu as des questions et envie d’en parler avec un professionnel de l’équipe, tu peux nous joindre par chat’ ou dans notre espace : « Pose tes Questions », accessible depuis notre site. Tu peux également nous joindre par téléphone au 0800 235 236. Notre dispositif est anonyme, gratuit et nous sommes ouverts tous les jours de 09h à 23h (22h pour le chat’). Enfin, pour partager ton expérience et échanger avec d’autres jeunes tu peux participer à notre Forum. N’hésite pas !

          L’équipe Fil Santé Jeunes

    2. DIS-LE A TES PROFS!!!!!!!!!!!!!! C’EST GRAVE!!!!!!!!!!!!!!!!!! C’EST L’APOCALYPSE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Bon, ok, j’exagère (et non, mon clavier n’est pas resté bloqué en mode Majuscule!) :good: 😉 😥 :whistle: :yes: 🙂

  3. Hello tous le monde.
    J’ai une sale réputation à cause d’une vidéo et des photos.et maintenant sa parle dans mon école et un peu partout et y a aussi plein de personne qui rajoute des fausses rumeur sur moi, y a une rumeur comme quoi j’ai bz mon grand frère sa part beaucoup trop loins.
    Et je sais pas si je pourrais surporter sa encore longtemps.
    Aider moi svp…

    1. Bonjour,
      Pour une réponse individualisée et gratuite de la part d’un professionnel de l’équipe vous pouvez nous contacter dans notre espace confidentiel : « Pose tes questions » ou nous appeler au 0800 235 236, la ligne est anonyme et gratuite. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h.
      A bientôt.
      L’équipe Fil Santé Jeunes

  4. Il y a 3 ans une photo de moi en souvetement a fais le tour de ma ville depuis sa s’ete arranger mais depuis quel que jour j’entend des rumeur comme quoi j’ai fais des choses avec des garcons dans les batiment etc comment faire pour me debarasser de cette mauvaise réputation svp ?
    Je souffre tout les jour je fais des crises d’angoisse les gens me rabaisse lors que tout cela est faux !!!!
    Aider moi svp

  5. Bonjour à toutes et a tous,

    Je voudrai témoigner, j’ai 13 ans je suis au collège et donc en 4e. Cela fait depuis un long moment que je me fais harcelée. En 6e, j’étais l’intelotte de service, c’était mon surnom. Les gens me disaient d’aller me suicider, lorsque j’en ai parlé a la CPE on m’a (évidemment) insulter de rapporteuse. En 5e je me suis retrouvée dans une classe assez difficile, j’avais des problèmes avec deux filles en particulier, elle était jalouse de moi car je parlais à un garçon. La, c’était un véritable harcèlement moral. Je me faisais autant insulter que menacer, durant toute une année. J’ai entamée ma 4e en étant heureuse et en quelque sorte libérée car ma classe était parfaite. Je suis sortie avec un garçon aux allures charmantes et courtoises mais qui en réalité n’est qu’un moins que rien. Je l’ai quittée car en quelque sorte il me trompait si je puis dire. Sa vengeance a été terrible.Il a raconté a tout le monde que je lui ai envoyé des nudes, ce qui est totalement faux. J’arrivais au collège avec une boule au ventre, peur de se faire menacer, insulter ou a la rigueur frapper. Eux, c’est à dire la plupart du collège, ça leur faisait plaisir de détruire moralement une victime. Ils profitent de cette rumeur pour en créer des autres, c’est tellement simple. J’ai une réputation de prostituée, comment peut on penser ainsi à 13 ans? Il suffit d’une simple rumeur pour foutre une vie en l’air.
    Je dois vous avouer que je le vis très mal, mais en prenant du recul je me rends compte que je suis bien plus intelligente que tous ses abrutis.

    La morale de mon histoire, c’est qu’au collège n’essayez pas de vous rendre populaire ni quoi que se soit. Tous ce que vous allez faire qui va sortir du commun, ça peut très bien être des choses banales comme par exemple un nouveau style; et bien vous allez être critiqué. Allez de l’avant, suivez vos rêves et ne vous souciez pas des critiques! Gardez espoir,plus tard ce serons nous qui allons gagner!

    Je voudrai attirer l’attention également sur vos amis, apprenez a les connaitre, ne cherchez pas à être ami avec des personnes « populaires » comme on dit. Peut être que la fille bizarre au fond de la classe est bien plus mature que vous ne le pensez.

    1. Moi aussije mefait harceler enfaite sacommencer ya une semaine pour larentre javais mis un pantalon taille haute avec un peux de mascara sa commencer a minulter depute que je voulais fzire sapour attirer les garçon alors que cest faux sa fait que une semaine c’est un enfer

      1. Bonjour,
        Ne reste pas seule face à ces insultes. Pour une réponse personnalisée de l’équipe Fil Santé Jeunes en toute confidentialité, tu peux nous joindre dans notre espace : « Pose tes questions » ou nous appeler au 0800 235 236, la ligne est anonyme et gratuite. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (20h pour le chat). Si tu souhaites le soutien ou les témoignages d’autres jeunes nous t’invitons à venir sur nos Forums.

        L’équipe Fil Santé Jeunes

    2. Oh là là! Je suis tellement contente!!!! ENFIN quelqu’un qui pense comme moi! Je croyais que j’étais la seule à résonner de cette manière!!! :yahoo: Tu dois être plus grande, mtn, mais tu as mon soutien en entier! J’ai vraiment envie de devenir amie avec toi même si c’est pas possible 😥 🙁 Je pense maintenant que beaucoup de personne pensent comme nous, et oui, nous sommes plus intelligents! Moi aussi, je suis « l’intello », surtout avant, mais maintenant ça va, je le prend bien. De temps en temps, on m’appelle « google » mais c’est pour me taquiner, pas pour me faire du mal! Un conseil: essayez de faire ami-ami avec un ou plusieurs profs, ça aide toujours. Je veux pas dire par là de faire le fayot, non, juste établir un lien de confiance un peu plus élevé que d’habitude. Il faut bien choisir son prof, il faut qu’il soit à l’écoute, muet comme une tombe et digne de confiance. Il faut qu’il soit de préférence gentil. Je sais que c’est difficile de trouver un/une prof comme ça, mais moi, j’ai trouvé et ça me sert de soutien moral. Bref, même si c’est TRES difficile (et je sais de quoi je parle) garder la tête haute, et laissez de temps en temps votre tête enflée en vous disant que vous êtes sans doute à tout ça (pas trop, tout de même, sinon vous deviendrez orgueilleux!).
      Voilà, courage, c’est une TRES mauvaise période à passer mais ça va aller, ne vous inquiétez pas. Surtout, montrer que vous êtes plus forts qu’eux et que ça ne vous cause pas énormément de mal, sinon, ils vont avoir l’impression de et ça les rendras plus redoutable!
      Courage! :good: B-) :yes: :whistle: 🙂 😉
      Salut, et n’hésitez pas à me répondre!!! :good: 😉 🙂 :bye:

      1. Bonjour,
        L’espace commentaire n’est pas véritablement un espace d’échange. Si tu souhaites échanger avec d’autres jeunes, n’hésite pas à reposter ton message dans nos Forums. Et si tu as envie d’échanger avec un professionnel de l’équipe Fil Santé Jeunes, nous t’invitons à nous contacter directement pour en parler. Tu peux nous joindre dans notre espace : « Pose tes questions », ou pour une réponse immédiate nous appeler au 0800 235 236 ou nous contacter sur le chat’, le dispositif est anonyme et gratuit. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (22h pour le chat’). N’hésite pas !
        L’équipe Fil Santé Jeunes

  6. Je suis harcelée. Ça a commencé en 6e et ça n’en fini plus, je vis peut être une période difficile, a moins que cela s’élargisse à ma vie entière.

    1. Bonjour,

      Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h si tu souhaites en parler avec nous.

      A bientôt.

      L’équipe de Fil Santé Jeunes

  7. Bonjour à tous,

    Je voudrais témoigner moi aussi.

    Aujourd’hui, je suis majeure. Pourtant même 14ans plus tard, je n’ai pas oublié.
    Et je n’oublierai surement jamais.

    Désolée, mes « agresseurs » n’ont pas fait dans l’originalité : comme beaucoup de filles, je suis une sal… sale fille ^^

    Ne prenez pas mes smileys et mes « ^^ » à la légère. Ne soyez pas aussi superficiels que ces gens qui nous ont fait souffrir. Quand je croise qq1 qui s’ait moqué de moi à l’époque, j’y pense encore.
    Eux ne se souviennent certainement pas de moi.

    Sachez bien qu’ils nous oublient vite !
    Pourtant j’ai mis des années à oublier. Je vous souhaite vraiment que cela vous prenne moins de temps !!

    J’en devenais parano. Même si eux étaient passé à autre chose, dès que j’entendais un groupe de mecs rirent un peu trop fort, je le prenais pour moi.
    J’avais peur d’être chez moi (pbm familiaux supplémentaires, sinon ce n’est pas drôle^^), j’avais peur d’être en cours, j’avais peur de sortir… J’en ai passé des étés à 40° enfermée à double tour dans ma chambre, sans que cela ne gêne personne. En bref, aucun échappatoire.

    Je pensais que ça ne passerai jamais.
    Puis les années font que, on n’oublie pas, mais on vit avec. (droit d’auteur à Mmes Ségara et Pausini ^^)

    Puis, en comparant nos vies, maintenant que je croise ces gens, je les regarde de haut avec un sourire en coin.. J’ai fait face à toutes ces épreuves de la vie.. J’ai réussi.
    Personnellement, professionnellement.
    Eux… Disons qu’ils ont un peu moins réussi 😉

    La vie ne s’écroule pas autour de vous pcq ces gens vous insultent.
    Mais elle le fera si vous baissez les bras.
    J’espère que ces « quelques » mots vous aideront.

    Ne pensez JAMAIS à en finir ! Si qq1 tente de vous faire souffrir, ne lui facilitez pas la tâche. Le meilleur moyen de gagner est de se battre – pas d’abandonner. Même si le combat est mental, il peut être gagné !

    Je n’en ai parlé à personne jusque là de ce qui m’ait arrivé.
    J’en ai vaguement parlé à une de mes meilleures amies (17ans que l’on se connaît pourtant) il y a à peine qqs mois. Pour vous dire…

    Je ne vous conseille pas de parler aux gens autour de vous… Ce serait hypocrite de ma part qui n’ai jamais eu le cran de le faire moi-même. lol
    Je souhaiterais également dire MERCI aux personnes travaillant sur ces sites. Mettant des mots sur des problèmes et surtout sur les solutions !

    Mais BATTEZ VOUS ! (pas littéralement évidemment ^^) Ce serait idiot 🙂

    Bon courage !!!!!!

  8. Je reprends cette citation: « Ses amis proches n’ont pas besoin du bruit de la rumeur pour avoir déjà une opinion bien à eux. Généralement, on garde donc autour de soi des vrais amis qui peuvent devenir des alliés dans cette presque guerre des mots. »

    Quand on n’est pas un vrai solitaire et qu’on a besoin des autres, il faut bien s’entourer de gens qui nous veulent du vrai bien et diversifier nos activités pour que cela nous affecte moins.

    Je suis maintenant adulte et je peux vous dire que l’on deviens plus fort en vieillissant tout en gardant notre personnalité.

    Bye,

    1. Salut!
      si tu as un prof en qui tu as confiance et avec qui tu te sens bien, essaies de lui parler. On peut si reprendre à plusieurs foi, à chaque foi un autre petit bout de l’histoire… Reste forte, parce que c’est ce qu’ils veulent, ils veulent de détruire mentalement, etça leur rendrai la tâche plus facile en te suicidant… En plus, si tu reste forte, ils verront que t’es une personne courageuse, alors, ils auront plus de mal… Forge toi une espèce de , , (pas littéralement!) et tu verras ça passera mieux. La répartie, ou être sarcastique; peut beaucoup aider aussi.
      En passant, t’as surement une chance avec ton crush… :heart:
      T’inquiètes pas, t’es plus intelligent, tu PEUX le faire (just do it !!!) :good: B-) 🙂 :whistle: :yes: 😉
      Bye! :bye:

  9. Bonsoir. Je M’appel Léa j’ai 16ans voilà pendant 3 ans j’ai supportée la réputation de « fille facile » j’ai fais une dépression une fois sortie de tout ça j’ai changer de lycée, d’études et j’en passe la alors qu’un garçon de BTS me plais, j’ai vaguement parler avec lui et par hasard le lendemain des filles viennes me voir en me disant que je suis une pute que je vais morfler et que je suis une salope devant lui. Lui il a pris ma defance je sais qu’il n’y ai pour rie. Je ne sais pas pourquoi moi ni pourquoi ces mots j’ai tellement peur que ma réputation reprenne j’ai pas envie de refaire des tentatives de suicides je vais au lycee avec la peur j’en ai fais des crises d’angoisses et j’en passe des conseils SVP aidez moi

  10. Bjr a tous moi jsui plutot le genre de fille hyper sociable et populaire mais depuis le college jai une reputation de catin qui ma suivie jusque aux lycee au debut je ny pretter vrement aucune importance puis ces dernier jour ses devenu issuportable . Comme je nest jamais rien dit par rapport au rumeurs je nest pas su me defendre fasse au propos que lon me disait je repondais juste par des « ok » « a bon » « humm cest cool  » et cest tous . Fasse a ceci ses suivie une forte engeulade avec mon petit ami qui ma repprocher de ne pas reagir et d’aimer que les gens parle sur moi ces faux . Jai besoin daide que faire ??

  11. Pendant un long moment je me suis rapproché d’un garçon a mauvaise réputation. Il a était vue dans les toilettes avec plusieurs filles, il n’est plus puceaux depuis l’age de 12 ans. Tout le monde m’avait dit de faire attention, que sa allez mal finir, mais je ne voulais pas les écouter car j’étais persuader qu’il était diffèrent avec moi. Je pensais vraiment qu’il avait changé. Et un jour il a arrêter de me parler, sans aucune raison. J’étais très triste. Ce qui devait arriver arriva.. Il raconta a tout le monde que je voulais coucher avec lui, et depuis aux yeux de presque tout le monde je ne suis qu’une ‘grosse pute’.. Rien ne c’est amélioré depuis que la grande populaire du collège a voulut ce venger, et crier bien fort aux oreilles de tout le monde que nous avions fait les préliminaires ensemble. Malgré le soutien de mes proches je suis devenue anorexique et j’ai eu plusieur idées sucidaire. Je remonte doucement la pente, mais je voudrais avoir quelques conseils pour m’en sortir.

  12. Bonjour jenaimarre,
    il ne faut pas que tu restes seule avec ce que tu vis. Nous te proposons de nous appeler au 3224, c’est anonyme et gratuit. Nous sommes joignables tous les jours de 8h à minuit. C’est important, nous pourrons t’aider et chercher avec toi les solutions pour que cette situation cesse.

  13. salut tt le monde…

    Moi dans mon college je subit enormement de harcelement moral et la une reputation fuse sur moi ‘ je serais lesbienne’ alors que moi je connais la verité et je sais que nan je ne suis vraiment pas lesbienne…Mais comment faire ? je suis a bout…
    je veux changer de college mais c’est trop tard…enfin jpense
    et j’ai deja essayer de me suicider chose pas super bien mais pour etre onette j’ai jamais eu le courage d’enfoncer le bout de verre dans ma peau alors j’ai juste des petites traces mais sans gravités…mais aider moi…

  14. Moi j’ai une réputation 😳 ; mais mauvaise , une fille que j’ai vu cette été (qui est enfaite mon ancienne meilleure amie) à voulu se venger de moi car elle est jalouse de moi. Je lui avait confié pleins de trucs, et elle les a tout balancés. Elle a inventé beaucoup de choses aussi , comme quoi j’étais une manipulatrice, une menteuse, une fille facile a baiser, que j’avais une problème au cerveau, bref tout et nimporte quoi alors que je ne suis vraiment rien de tout ça. Elle est contente ; elle a réussi a offencer les gens. Mais comment regagner la confiance des gens ? Comment redevenir amis avec eux ? Elle m’a tout fai perdre , et moi j’ai pas réagis . Aidez moi ; voulez vous bien ?! 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page