Les odeurs

Le monde des odeurs

image_pdfimage_print

odeursAvant même de venir au monde, alors que tu n’étais qu’un fœtus, ton odorat avait déjà commencé à se développer. A ta naissance, quelques jours ont suffi pour que tu puisses reconnaître l’odeur de ta mère. L’odorat accompagne ta découverte du monde dès les tout premiers moments… mais va ensuite se développer différemment selon l’époque et le lieu où tu vis. Il a beau être une fonction de ton corps, un sens partagé par presque tous les humains, il n’est pas exactement le même chez tout le monde. Laisse-nous t’en dire plus…

Dis-moi ce que tu sens, je te dirai qui tu es

C’est dans ta vie au sein de ta famille que te parviennent les premières odeurs : celle de la lessive avec laquelle sont lavés tes vêtements, le parfum de tes parents, le fumet de ton plat préféré qui chauffe dans le four… Puis à l’école tu vas te familiariser avec l’odeur de la colle et des feutres, ou de vieilles chaussettes dans les vestiaires, les effluves du couloir qui mène à la cantine… A chaque nouvel environnement ses nouvelles odeurs.

Il faut aussi prendre en compte la culture dans laquelle tu vis. Nous n’avons pas tous les mêmes codes pour juger les odeurs : elles ne sont donc pas neutres. Si tu as grandi dans un pays où l’on consomme du curry à presque tous les repas, son odeur sera banale pour toi, alors qu’elle sera peut-être plus “exotique” pour quelqu’un qui y est moins habitué. De même, si tu aimes terminer ton dîner par une bonne tranche de camembert, dis-toi que pour certains, son odeur sera carrément répugnante. A chaque culture ses codes !

A mesure que tu grandis, tu vas ainsi apprendre progressivement que certaines choses sentent “bon”, d’autres “mauvais”, construire tes goûts, et te créer ton petit répertoire d’odeurs perso. Elles vont contribuer à ta découverte du monde et des autres… Peut-être que si tu aimes bien embrasser ton/ta chéri-e dans le cou, c’est un peu parce que tu aimes son odeur, non ?

Les odeurs artificielles

Articles similaires

Les odeurs sont perçues différemment selon les lieux, les cultures, les personnes… mais aussi selon les époques ! Avec l’évolution du monde, les normes se modifient. On ne jette plus ses détritus directement par la fenêtre, on perce de grandes avenues aérées en ville, on se lave tous les jours…

On peut se réjouir que les choses aient évolué vers un monde plus propre et plus “sain”, mais en cherchant à supprimer les microbes et autres bactéries, on a agi aussi sur les odeurs. Et pas que sur les “mauvaises” !

En parallèle, de nouvelles odeurs se sont imposées, et pas forcément les plus sympas : en ville les gaz d’échappements et les parfums de synthèses sont partout. Tu le sais peut-être : les supermarchés, boulangerie, etc., aspergent leurs produits de parfums artificiels pour attirer les clients. Tu crois humer une bonne odeur de pâtisserie qui sort du four et tu ne sens en fait qu’un parfum artificiel…

Comme on a en plus tendance à faire la chasse à toutes les odeurs corporelles, bien souvent associées à la saleté et au manque d’hygiène… Il devient difficile de retrouver une odeur un peu “naturelle” au milieu de tout ça. Peut-être même que toi, tel un petit pain au chocolat, tu t’asperges copieusement de déo et de parfum tous les matins ;-)!

Redonner une place aux odeurs naturelles ?

Si nos nouveaux modes de vie laissent peu de place aux odeurs “naturelles”, il suffit parfois de quitter notre environnement habituel, à l’occasion d’un voyage dans un autre pays, ou simplement d’un petit détour à la campagne, pour s’apercevoir que ce n’est pas le cas partout.

Sans parler de voyage, peut-être que l’on peut aussi réapprendre à apprécier les odeurs, à leur prêter plus d’attention. Faire mijoter un petit plat quand tu en as le temps, faire pousser quelques plantes à ta fenêtre, t’offrir une balade en forêt de temps en temps… Tu découvriras peut-être que ton odorat est bien plus fin que tu ne le croyais !

Les fêtes de fin d’année approchent, n’es-tu pas impatient-e à l’idée de sentir à nouveau la bonne odeur du sapin, de humer le pain d’épice chaud ou les chocolats que tu vas déguster ? Se reconnecter aux odeurs, c’est aussi retrouver des sensations et des souvenirs agréables de ton enfance… ou en créer pour l’avenir. Redonnons une place aux odeurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page