Etre ado : les montagnes russes !

Devenir adulte : qu’est-ce que ça veut dire ?

image_pdfimage_print

etre-ado2« Tu verras quand tu seras grand », « Tu feras ce que tu veux quand tu auras 18 ans », « Être adulte c’est AUSSI avoir des responsabilités »… Toutes ces phrases qu’on entend depuis toujours mais que l’on n’écoute pas vraiment… Être adulte c’est quoi finalement ? Une bonne ou une mauvaise nouvelle ? Plus ou moins de liberté ?

Pouvoir choisir mais devoir renoncer

Entre choisir ce que l’on veut faire plus tard, la filière d’études, quel métier sera synonyme d’avenir ou d’impasse et/ou choisir avec qui partager des moments forts et intimes (avec qui faire l’amour par exemple) finalement c’est toujours la même question : si je fais ce choix là je renonce à quoi ?

Devenir adulte, c’est vrai, c’est être libre de ses choix… et donc être libre de renoncer. « Mais alors si je me trompe, est-ce possible de revenir en arrière ? »  En arrière : non. Mais changer de chemin quand celui qu’on a choisi ne nous plait plus : oui ! Donc faire des choix ne veut pas dire que l’on est enchainé à jamais et pour toujours à son premier choix. Pas de panique ! Si jamais finalement on s’est trompé on aura l’occasion de faire d’autres choix et de renoncer à nouveau 😉 .

Être plus libre mais assumer ses responsabilités

Ça y est les 18 ans, on est majeur et libre de faire ce qu’on veut. On est adulte (au moins sur sa carte d’identité). Aux yeux de la loi et de la société on peut acheter ce qu’on veut, se faire tatouer, partir à l’étranger, habiter où on veut, rentrer à l’heure que l’on veut… Trop cool !

Articles similaires

Mais on assume aussi les conséquences (bonnes et mauvaises) de cette liberté. Et parfois on n’en a pas envie, on peut aussi ne pas en avoir les moyens. Si tu es libre de voyager mais si tu n’as pas l’argent pour le faire c’est rageant. On voudrait les avantages sans les inconvénients…

Comme par exemple : Liberté de faire l’amour avec qui on veut, quand on veut, où on veut. Sans penser à : Responsabilité de se protéger d’une grossesse non désirée, d’une IST (Infection Sexuellement Transmissible), ou d’éviter de tomber sur une personne qui ne nous respecte pas.

Le tout est de trouver le bon équilibre entre ces deux pôles : une liberté assumée et des responsabilités assurées. Pas toujours facile, surtout quand on est qu’au début de sa vie d’adulte. La balance fait parfois des allers/retours dans les extrêmes…

Grandir mais garder sa part d’enfance

Devenir adulte c’est d’abord grandir mais aussi accepter de mûrir. On n’a plus les mêmes joies, la même capacité à trouver merveilleux de sauter dans des flaques quand il a plu, à jouer des heures avec ses mécanos, à attendre notre anniversaire avec impatience… On en découvre d’autres mais on peut avoir un peu de nostalgie.

Laissons les enfants que nous étions nous aider à choisir. En effet, ce qui nous plaisait hier peut aussi nous aider à trouver ce qui va nous plaire demain… Sauter dans les flaques se transformera peut être en l’envie de battre le record de Renaud Lavillenie (champion Olympique de saut à la perche) 😉 .

Être adulte mais pas « vieux »

Devenir adulte c’est aussi parfois se dire qu’on a la responsabilité de qui on va devenir. Et ça, ça peut être flippant.
Mais pourquoi c’est flippant ? Parce qu’on a peur de se planter et de se ringardiser ? Ou bien de ne pas accomplir ce que l’on souhaite vraiment avant de mourir ? Parce que c’est aussi très excitant de devenir adulte, on va pouvoir choisir de faire ce qui nous plait, qui on veut être.

C’est comme prendre la place des « vieux » que l’on a toujours regardés comme très différents de nous : « quand je serai grand je ne ferai pas comme toi ». Certains de ces « vieux » on les trouve même ringards, has been, dépassés comme ce prof de math et ses pantalons en velours. Alors si on devient adulte, on sera comme eux ? On aura les mêmes petites manies qu’eux ? Comme quand notre mère veut à tout prix nous recoiffer avant qu’on sorte ? Ou que notre père raconte toujours les mêmes blagues ?

Finalement, devenir adulte c’est une merveilleuse et effrayante aventure à découvrir. Mais ce n’est pas tout noir ou tout blanc. C’est une palette de couleurs qui nous permet d’évoluer vers cet objectif qu’est la vie d’adulte. A toi de voir quelle couleur dominante tu veux choisir !

Pour en discuter sur le forum

10 commentaires

  1. devenir adulte c’est tous simplement NUL. je suis désolé mais moi avant je m’amusais avec un rien. maintenant je dois faire des efforts hallucinant pour arriver a avoir du fun. C’est très dure en tous cas! être adulte tourne toujours autour des même affaire nul facture, loyer, facture, responsabilité, loyer,stress, loyer, facture, tous le monde c’est que ses NUL!!! les enfants eux il ont tous!!! les walt disney, les jouets, l’amusement, les jeux cool, les sortie cool, TOUTE semble plus cool, alors moi je dis qu’être adulte c’est accepter de s’ennuyer pour le restant de la vie :negative:

  2. La palette de couleur d’une vie est bien triste, pourquoi ne pas rester au naturel, faut-il forcer les choses, c’est ça être adulte, ne pas respecter les choix des autres et forcer la mains jusqu’a ce que l’on aime ?

    Je me suis forcer à manger mon plat d’épinard en étant gosse.

    Mais même si j’aime l’amour plus que tout, je suis incapable, même dans mes rêves érotiques de m’imaginer passer à un acte de ce genre.

    Le travail, les responsabilités, même sans aucune erreur, tant que tu n’as pas vidé un tube de guache… ça ne sert strictement à rien.

    Je me trouve bien comme je suis… et je préfère le rester.

    Tout mes respects.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page