L'image

Ecran, mon bel écran !

image_pdfimage_print

miroirLe miroir est une invention qui a révolutionné l’humanité : enfin on pouvait se voir, se regarder sous toutes les coutures (ou presque !). Avant il fallait trouver un plan d’eau calme, clair afin d’obtenir un reflet de soi pas toujours très fidèle. 1er tournant de l’image qu’on a de soi.

Le XXème siècle a inventé l’écran. Et là, 2ème tournant de l’image de soi. Tu ne t’en aperçois peut-être pas, mais tu t’es reconnu sûrement dans un écran avant même de te reconnaître dans le miroir. Alors que beaucoup de psy avaient étudié l’importance pour un enfant de se reconnaître dans un miroir, aujourd’hui ces mêmes spécialistes comprennent que c’est une culture des écrans qui est en train de se mettre en place.

Ça veut dire quoi « culture des écrans » ?

Peut-être que dans ton album photo, la première photo de toi qui y figure est celle de l’échographie que ta mère a subie lors de la grossesse. Toi, tu trouves ça tout à fait normal mais en y réfléchissant, c’est un peu étrange de faire figurer cet examen médical dans l’album des souvenirs, non ? On est dans une génération qui photographie et filme tous azimuts, toi et tes copains en première ligne grâce à vos téléphones portables munis de fonctions « appareil photo » et « caméra ». Le fait de ne te voir que (ou presque) sur un support a des conséquences sur la façon dont tu te perçois. Tu ne t’en rends pas compte, mais tu grandis avec deux images de toi : celle du miroir, où ton reflet est inversé (la droite devient la gauche) et celle de l’écran (support photo ou film) où ton image est redressée (tu te vois tel que les autres te voient)

Et ça change quoi ?

Ça change pas mal de choses en fait, à commencer par l’image que tu peux avoir de toi-même. Les règles ne sont pas les mêmes dans le virtuel et dans le réel. Dans le réel, on se présente tel que l’on est alors que dans le virtuel, il faut surtout NE PAS se présenter tel que l’on est.

Articles similaires

Serge Tisseron, un psy connu pour s’être intéressé à ces choses-là, nous explique que, par exemple, le fait de créer plusieurs apparences (plusieurs identités), qui trouveront tout à fait leur place sur Internet (dans les blogs, les profils Facebook, les forums…), va t’aider à forger ta personnalité.

La culture des écrans change aussi le rapport que tu peux avoir avec les autres. Ainsi, être remarqué sur Internet par les autres (par le nombre de clics que tu engranges) peut être plus important qu’être aimé.

Enfin, la culture des images brouille un peu les limites entre ce qui est vrai et ce qui est faux. On peut avoir du mal à faire la part des choses entre la fiction et la réalité, surtout quand on sait que beaucoup d’images peuvent être truquées ou piratées.

Est-ce dangereux ?

On ne peut parler vraiment de danger, mais c’est vrai que cela engendre une nouvelle façon de se considérer soi et soi avec les autres. Ce qu’on appelle les « nouvelles technologies » expose davantage au jugement des autres : il faut être remarqué sur le net, parfois à n’importe quel prix. Se montrer sur internet c’est aussi se montrer « plus » que dans la vraie vie : on accentue certains aspects de soi, on se livre plus vite, plus directement, on lie connaissance plus facilement, on change, on évolue d’un simple clic….

Internet donne aussi l’impression de posséder des « pouvoirs » comme l’ubiquité (être à deux endroits différents en même temps), l’immédiateté (on accède à ce que l’on cherche tout de suite), la simultanéité (avoir plusieurs identités en même temps)… Pour toutes ces raisons, et surtout pour que tu puisses continuer à utiliser les écrans de façon bénéfique, il est important que tu apprennes à distinguer les limites entre le virtuel et le réel. Nos articles sur le sujet sont là pour t’y aider  😉 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page