Frères et soeurs : coups de gueule et coups de coeur

Être jumeaux / jumelles

image_pdfimage_print

frère-soeurQuand on pense jumeaux, on s’imagine des enfants exactement pareils, avec le même visage, les mêmes cheveux, et habillés de la même façon, mais être jumeaux ça veut dire quoi ?

Que dit la médecine ?

Pour la médecine, les jumeaux, ce sont soit une cellule-œuf qui s’est divisée en deux pour former deux nourrissons traits pour traits identiques, les « vrais jumeaux », ou dits « homozygotes » pour les scientifiques.

Soit deux cellules-œufs qui se sont fixées en même temps dans l’utérus de la mère et vont donner deux bébés qui sont en fait deux frères, deux sœurs ou bien même un frère et une sœur, pas forcément identiques mais nés le même jour, appelés les « hétérozygotes » ou « faux-jumeaux ».

Un duo

Quand on est jumeaux ou jumelles, on est un duo à part entière, deux prénoms toujours associés l’un à l’autre « pour le meilleur et pour le pire ». On a une complicité sans égale, des tempéraments complémentaires, on est « scotché » l’un à l’autre ou au contraire on se dispute tout le temps. La relation gémellaire est toute particulière et souvent très forte, ce qui peut s’expliquer par exemple par le fait d’avoir vécus neuf mois ensemble dans le ventre de la mère. Et ce n’est qu’un début !

Articles similaires

Effet de miroir

Vrais ou faux jumeaux, finalement, quelle importance ? Que l’on se ressemble comme deux gouttes d’eau ou qu’on soit différent physiquement, quand on est jumeaux, ça n’est pas toujours évident de s’affirmer en tant que personne singulière. Car on est toujours ensemble, comme indissociables, et on doit dès le début tout partager : notre mère, notre père, nos grands-parents, les câlins, les moments de jeux, les jouets, la chambre, etc… Difficile de préserver une certaine intimité et d’avoir des moments privilégiés avec quelqu’un d’autre. Et puis au bout d’un moment, se faire appeler systématiquement par le nom de l’autre, ça peut devenir usant.

Mais parfois, on peut aussi s’amuser de la confusion générée par la ressemblance physique. Peut-être avez-vous déjà joué à vous faire passer l’un pour l’autre, ou imaginer « remplacer » l’autre pour un contrôle de maths par exemple ?!

L’amitié, l’amour : Et les autres dans tout ça ?

Souvent, l’une des grandes difficultés quand on est jumeaux ou jumelles, c’est de pouvoir s’extraire de ce duo, de grandir et de se construire. Car petit à petit, on a peut-être créé un langage à nous, on se comprend sans se parler, on aime faire les mêmes choses, alors pourquoi aller chercher à l’extérieur cette complicité et cet amour qu’on ressent déjà pour son frère ou sa sœur ? Car on peut parfois se sentir un peu enfermé dans ce lien fraternel et ne pas oser aller vers les autres, faire des rencontres amicales et amoureuses que l’on garde pour soi.

Il arrive que l’un des jumeaux soit plus indépendant que l’autre, il/elle va donc permettre aux deux de s’ouvrir aux autres, vers d’autres amis, d’autres amours. Cette ouverture progressive va permettre de consolider sa propre individualité, de devenir soi-même sans pour autant se défaire totalement de ce lien si précieux qui vous unit l’un-e à l’autre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page