La famille

J’ai un parent qui est malade

image_pdfimage_print
alzheimerSoutenir un malade est une épreuve longue et difficile. La maladie d’un proche peut parfois être un sujet tabou, car l’angoisse des résultats d’analyse ou un mauvais pronostic empêche de parler librement du malade. Parfois, avec le manque d’information, on a tendance à tirer nos propres conclusions qui peuvent être erronées et terrifiantes. Pour supporter l’épreuve de la maladie, il est important de trouver les réponses à vos questions, de connaître la vérité car cela permet d’apaiser les tensions. Il ne faut pas hésiter, si on en ressent l’envie de demander à ce que nous soit expliqué les conséquences d’un traitement, l’évolution de la maladie…
Vous n’êtes pas responsable de la maladie de votre parent. Elle frappe souvent au hasard sans que l’on sache pourquoi. La science fait chaque jour des progrès et on voudrait qu’elle trouve plus vite les remèdes à toutes les maux. De la colère peut alors monter en vous car on se sent impuissant. Il arrive parfois de se sentir coupable or désobéir ou fatiguer un de ses parents ne provoque jamais de maladie.
L’inquiétude peut parfois naître quand on ne sait pas qui s’occupera de nous quand la personne sera trop malade ou en cas d’hospitalisation par exemple. Vous aurez peut être à vivre avec d’autres personnes de votre famille pendant un certain temps mais n’oubliez pas que, pendant ce temps, on vient en aide à votre maman ou votre papa. Dès qu’ils iront mieux, vous pourrez à nouveau passer plus de temps ensemble.La plupart des gens éprouvent de la difficulté à parler de maladie. Ils se sentent souvent mal à l’aise, parce qu’ils ne savent pas grand-chose à son sujet. On peut éprouver de la tristesse, non seulement parce que sa mère ou son père est malade, mais aussi parce que nos amis ne comprennent pas. Un sentiment de honte peut parfois émerger et on peut éprouver des difficultés à en parler ou ne pas souhaiter le faire. Il est alors important de s’adresser à des personnes qui vous comprennent et qui vous aident à vous sentir mieux en sachant qu’il n’y a pas de mal à se sentir comme cela.

Certaines personnes ont du mal à accepter les familles qui ont vécu une maladie grave. Il arrive que des camarades se livrent à des blagues cruelles ou s’en prennent à vous. Bien souvent c’est parce que la maladie leur fait peur. En s’entraînant à répondre quelque chose de simple comme : Mon père est malade est il doit se faire hospitaliser pour aller mieux , vous aiderez la personne à mieux comprendre ce qui se passe. Lorsque les gens sont mieux informés, souvent, ils changent d’idées.

Il peut arriver d’avoir peur d’attraper soi même la maladie ou d’en être atteint plus tard. C’est normal de s’inquiéter à ce sujet. Les renseignements des médecins pourront vous apaiser.

Enfin, pour se rassurer, il est parfois utile de dresser un plan d’actions avec ses parents. Cela aide à savoir quoi faire quand on a peur. Cela peut être : la liste des signes indiquant l’état de santé de votre parent, le nom et le numéro de téléphone d’un adulte que vous pouvez appeler.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page