Le bonheur

Je n’arrive pas à me détendre

image_pdfimage_print

détenteSe détendre = prendre le temps, réfléchir à soi… Pas toujours facile.

« T’as l’air stressé. T’es speed. Tu devrais te détendre ». Se détendre, se détendre.

Facile à dire mais moi ça me stresse l’idée de me détendre.

En effet pas simple de lâcher de temps en temps un rythme de vie à 100 à l’heure entre les études, les activités extra, les p’tits boulots, internet, sms et compagnie, les soirées entre potes… La vie speed a ses contraintes mais aussi ses charmes : sensation d’être dans le moove… Rapidité, dynamisme, réactivité : on se sent en phase avec ces valeurs prônées par notre société. Toujours dans le mouvement, certain d’être vivant. Pas de place pour le rien faire et donc le vide.

Mais revers de cette vie grisante : on accumule le stress et un beau matin on « burn out ». C’est-à-dire que notre corps et notre tête disent « stop ! » Il est alors urgent de changer de cadence et donc d’apprendre à se détendre.

Pourquoi est-ce que ce n’est pas si simple de se détendre ?

Articles similaires

C’est accepter de changer de rythme. D’alterner rapidité et « lenteur » (oh que cette idée est mal vue !). Cela nécessite de prendre le temps, d’accepter de ne pas vouloir tout faire, tout de suite. D’apprivoiser la patience.

C’est aussi lâcher prise, accepter de ne pas tout maîtriser et finalement faire place aussi à l’imprévu et à la surprise.

La détente peut faire un peu peur car durant ces moments de relâchement on peut se retrouver face à ses propres questionnements, rester camouflé dans la vie à grande vitesse. Et parfois on n’a pas vraiment envie d’être à l’écoute de ses doutes et questionnements existentiels. On peut être pris de vertige, d’angoisses… Bonjour la détente !!

Se détendre sans prendre de risque

Alors pour se détendre sans se prendre la tête, on peut être tenté par certaines substances pour atteindre des paradis artificiels. Mais justement comme son nom l’indique c’est ar-ti-fi-ciel. On a la sensation de se détendre mais une fois que les effets planants de ces substances s’évaporent, on se retrouve à la case départ, seul face à son stress. C’est là que l’on peut être tenté de recommencer l’expérience pour sentir de nouveau cet état de bien-être artificiel. Au péril de sa santé et sans se pencher sur les origines de ce stress qui envahit.

Alors pour vivre pleinement la détente attitude sans prendre de risque, on joue la carte de la prévention. On s’accorde des moments de détente tout au long de l’année. On n’attend pas les grandes vacances sur une île exotique pour souffler. La pratique régulière d’une activité sportive, artistique permet de décompresser. Mais pas à l’extrême.

Je mange équilibré

Je dors suffisamment

Je vais prendre l’air

Je rigole

Je prends du bon temps avec mes copains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page