Et si je partais étudier à l'étranger ?

Je prends soin de ma santé

image_pdfimage_print

Ça y est, c’est bon, tu pars ! Bien sûr il faut préparer ses bagages, trouver un logement et prendre ses billets d’avion, mais quand on va vivre à l’étranger pour quelques temps, il ne faut pas oublier de s’organiser pour prendre soin de sa santé !

Avant de partir

Pour commencer, tu peux te rendre sur le site de l’assurance maladie qui explique très bien les formalités à suivre pour continuer d’être affilié à la sécurité sociale à l’étranger.

Si tu pars en Europe

Tu peux demander la Carte européenne d’assurance maladie. Tu peux même télécharger l’application portable pour l’avoir tout le temps avec toi ! Cette carte te permettra d’être soigné-e au même prix qu’un local si tu vas chez le médecin ou à l’hôpital dans ton pays d’accueil.

Si tu pars hors de l’Europe, plusieurs configurations sont possibles

Articles similaires
  • Tu es étudiant et tu as moins de 20 ans : tu es toujours sur le régime de sécurité sociale de tes parents, même à l’étranger. Tu seras donc remboursé des soins que tu auras eu à avancer !
  • Tu es étudiant et tu as plus de 20 ans : il faut t’inscrire auprès du régime de sécurité sociale étudiante du pays où tu étudies. Souvent, l’université ou l’école dans laquelle tu es inscrite en France te donne les informations nécessaires pour ces démarches. Si ce n’est pas le cas, n’hésite pas à contacter la personne responsable des échanges universitaires.
    Si tu as la nationalité française, tu peux aussi adhérer à la Caisse des Français à l’Étranger pour continuer de bénéficier de la sécurité sociale française hors de l’Europe.
    Attention, dans certains pays les frais médicaux peuvent coûter très cher ! Renseigne-toi avant auprès de la caisse d’assurance maladie et de ta mutuelle. Dans certains cas, cela peut être utile de prendre en plus un contrat d’assurance qui garantit le remboursement des frais et le rapatriement sanitaire.
  • Si tu vas étudier au Québec, tu dois remplir un formulaire et tu n’as pas besoin de t’affilier à la sécurité sociale du pays.

Une fois que tu en as fini avec toutes ces formalités administratives, il est temps de faire un petit tour chez ton médecin généraliste. Cette visite te permettra de renouveler les ordonnances dont tu pourrais avoir besoin. Si tu es sous contraception ou que tu as un traitement régulier, n’oublie pas de partir avec plusieurs boîtes d’avance !

En fonction de ta destination, ton médecin pourra aussi éventuellement te prescrire un traitement contre le paludisme, et des médicaments d’urgence contre la « tourista »

Tu peux également demander conseil à ton médecin pour les vaccins. En effet en fonction du pays où tu te rends certains vaccins peuvent être obligatoires mais d’autres seulement recommandés. Pour savoir de quels vaccins tu as besoin en fonction du pays où tu pars, tu peux regarder sur le site de l’Institut Pasteur.

Sur place

Si tu es parti vivre en Europe, en cas d’urgence tu peux faire le 112 (gratuit depuis les fixes et les portables) pour appeler les services de secours.

–    Soins somatiques

Si tu tombes malade tu peux contacter le consulat de France dans ta ville (ou sur leur site internet) pour accéder à une liste de professionnels de santé. Ces listes sont plus ou moins fournies en fonction des consulats et des pays. Tu y trouveras des médecins généralistes ainsi que d’autres spécialistes.
N’hésite pas aussi à demander conseil aux personnes locales qui connaissent parfois des dispositifs spécifiques, ou des médecins géniaux qu’ils pourraient te recommander. Le bouche à oreille, ça marche aussi pour la santé !

–    Soins psychiques

Et puis parfois, même lorsqu’on est parti super motivé pour vivre une expérience incroyable, ça peut nous arriver d’avoir besoin d’être aidé-e. Si tu as l’impression que tu n’arrives plus à gérer certaines situations de mal-être, que tu as des questionnements ou des difficultés dans certains domaines de ta vie, tes études à l’étranger ne doivent pas être un frein : tu peux consulter un psychologue ou un psychiatre.

Si le consulat n’a pas de numéros de psy à te donner, tu peux contacter un médecin de la liste, qui sera francophone, et lui demander une orientation.

Tu peux aussi chercher sur internet des psychologues francophones dans ta ville : la plupart des spécialistes ont des sites qui les présentent clairement, tu pourras te faire une idée et les contacter si tu en ressens le besoin.

Se faire comprendre dans un mélange de français, d’anglais et de langue locale cela peut être plutôt compliqué pour parler de soi en profondeur ! C’est pour ça que l’on voit se développer de plus en plus la téléconsultation qui permet de commencer (ou de poursuivre) une psychothérapie pour les personnes parties vivre à l’étranger. Ce nouveau service permet de consulter un psy en le contactant par webcam. Évidemment, cela ne remplace pas un suivi en face à face, mais ponctuellement, cela peut être vraiment utile.

Et puis bien sûr, si tu te sens en difficulté, angoissé-e, que tu as besoin de parler, tu peux toujours appeler Fil Santé Jeunes depuis l’étranger en passant par Internet ! Nous ne pourrons pas t’orienter dans le pays de tes études, mais nous pourrons t’apporter l’écoute et le soutien dont tu as besoin.

Site partenaire pour ce dossier : www.jeunes-a-l-etranger.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page