Prendre une contraception

La contraception : quelle place pour les garçons ?

image_pdfimage_print

contraceptionA la fin des années 50, un médecin biologiste américain nommé Gregory Pincus (1903/1967)  élabore la première pilule contraceptive. Celle-ci sera commercialisée aux États-Unis en 1960. Les années 60 (surtout dans les pays Occidentaux) constituent une période de changement des statuts sociaux et de remise en question dans de nombreux domaines et notamment sur l’inégalité hommes-femmes. En France, la pilule contraceptive est mise sur le marché dans les années 60. C’est aussi la période où les femmes vont oser porter des minijupes. C’est un tournant dans l’histoire de la femme, elle devient libre de sa tenue vestimentaire, de ses choix sexuels.

Aujourd’hui, le choix d’une contraception n’est  plus seulement une histoire de femmes. Les hommes peuvent également y participer. La contraception est une affaire qui se vit à deux.

Pourquoi ? 

  • Au sujet du préservatif : même si c’est le garçon qui le met, il n’a pas le monopole du choix. Quoiqu’il en pense, en tant que fille, vous avez le droit d’exiger de mettre le préservatif pour vous protéger mutuellement. Pourquoi serait-ce au garçon de l’avoir et de le proposer ?
  • La pilule n’est pas qu’une affaire de filles. Deux mémoires valant mieux qu’une, la responsabilité de la prise de la pilule ne repose pas uniquement sur la fille. Le garçon peut rappeler que c’est l’heure de prendre la pilule.
  • La responsabilité des deux partenaires est engagée dans le cas d’une grossesse. Le choix d’avoir ou pas d’enfants est une décision qui se prend à deux.

La contraception, une affaire de couple

  • La contraception n’est pas une affaire individuelle mais au contraire elle implique le garçon. En effet, elle contribue à donner du sens au couple. C’est aussi une marque de confiance. Il s’agit d’assumer à deux les risques et donc d’éviter à deux les risques.

Le garçon peut aller chercher la pilule du lendemain en cas de rupture du préservatif ou accompagner sa petite amie à la pharmacie ou au planning familial.

  •  Pour les garçons, il est important de s’informer de la contraception prise par sa partenaire.

 On peut expliquer à son copain comment fonctionne la pilule. En effet les garçons ont la sensation d’être moins informés que les filles sur les différentes contraceptions. C’est peut-être l’occasion de leur faire partager quelque chose de soi.

Articles similaires

 Que l’on vive une histoire d’amour ou qu’on soit simplement dans une aventure sans lendemain, montrer que l’on se préoccupe de la contraception est une preuve de responsabilité partagée. Et pour les filles pas de panique, votre copain ne vous enverra pas forcément balader si vous lui proposez d’être plus présent dans votre contraception. En effet, de plus en plus de garçons appellent à Fil Santé Jeunes pour poser des questions sur les moyens de contraception et la pilule du lendemain.

2 commentaires

  1. Si le homme peut en effet aller chercher la pilule du lendemain pour sa petite-amie, en cas d’accident. Comment se fait-il qu’aujourd’hui une pharmacienne ait refusé de la vendre à mon copain ? Sous prétexte qu’il était justement un homme ?

    1. Non, cela arrive malheureusement à tout le monde.
      Le fait d’être un homme n’aide pas car certains pharmaciens penseront que ce n’est pas à un homme de demander ça (bien que ce soit complètement faux).

      Le fait est qu’il y a de très gros problèmes de mentalité parmi les professionnels de santé dont certains sont anti-ivg/pro-vie et ces gens là sont une véritable plaie.
      Si un pharmacien refuse, je dirais qu’il faut faire toutes les pharmacies de la ville jusqu’à avoir une officine qui accepte.
      Je précise que le refus de vente est interdit par la loi et que cela mérite parfaitement une plainte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page