La télé-réalité

La gloire éphémère

image_pdfimage_print

télé-réalité4On a tous un jour laissé notre pensée vagabonder à l’idée d’être connu, reconnu et admiré par le monde entier… Passer à la télévision, recevoir des récompenses, être félicité sont des désirs qui s’inscrivent dans un besoin naturel de se sentir aimé et exister dans le regard de l’autre et en particulier dans celui de nos parents.

Pour nous construire nous avons tous besoin de recevoir de l’amour. En grandissant, on développe une confiance en nous qui nous permet de nous rassurer et faire face aux critiques sans avoir besoin d’un regard positif systématique venant des autres. Les bonnes notes, les performances sportives, les relations amicales, amoureuses, familiales sont des moyens de valorisation qui permettent de nourrir la confiance en soi. Mais parfois, cela ne suffit pas. Certains ont besoin d’être sur le devant de la scène pour avoir l’impression d’avoir une valeur et d’exister.

Le monde du spectacle et la télé-réalité

Depuis les débuts de la chanson, du cinéma, de la télévision, les célébrités sont admirées et font rêver. Le monde du spectacle a toujours été un monde d’image, d’apparence et de médiatisation, où l’on existe de manière plus ou moins provisoire. Pendant longtemps, la célébrité était réservée à très peu de gens, mais depuis l’arrivée d’internet et de la télé-réalité, on a tous la possibilité de devenir célèbre en postant par exemple des vidéos humoristiques sur internet, en faisant les castings de télé-réalité…. La télé-réalité permet à chacun d’avoir son « quart d’heure de célébrité » comme le disait Andy Warhol.

Les émissions de télé-réalité sont beaucoup moins couteuses à produire qu’une série ou un téléfilm, en partie grâce à des participants plus malléables et moins chers que les acteurs professionnels. A l’inverse du monde du spectacle, beaucoup de télé-réalités ne valorisent pas un talent mais une mise en scène de l’intimité, du physique, des relations amoureuses et amicales, de disputes… Cette médiatisation amène une confusion entre la notoriété et la réussite. Quand cette notoriété ne s’appuie pas sur un talent, quel qu’il soit, la médiatisation peut être de courte durée.

De l’anonymat à la vie publique

Articles similaires

Le tourbillon du star-system dans lequel sont pris les participants des télé-réalités est très intense en sensations et en valorisations. Il donne l’impression à tous qu’il existe une vie pleine de satisfactions (argent, notoriété, beauté, amour…) sans avoir à fournir d’effort. Du jour au lendemain, les participants admirés, adulés, médiatisés, sont reconnus dans la rue, espionnés par les paparazzis…

Cette sur-stimulation peut être addictive c’est-à-dire que la célébrité peut rendre accro : on entre dans une course effrénée à l’autosatisfaction qui donne la sensation agréable d’être comblé. Pourtant cet effet reste superficiel et temporaire car il dépend entièrement de leur médiatisation, qui n’est que très rarement durable. Comme on zappe devant sa télé, on zappe d’une célébrité à une autre.

Retour à l’anonymat

La célébrité étant très stimulante, le retour à l’anonymat peut-être accompagné de sentiments très négatifs voire dépressifs (vide, désintérêt de personnes que l’on pensait proches, désintérêt du public, moins d’argent, moins d’activité…). On a tous besoin d’être valorisé sans pour autant être armé de la même manière pour y faire face. Pour les plus fragiles, le retour à l’anonymat est insupportable et fait d’autant plus ressentir le vide et le manque d’estime d’eux-mêmes. Ils peuvent alors réagir de différentes manières : effondrement dépressif pouvant aller parfois jusqu’au suicide, addictions, mises en danger, acharnement démesuré pour être toujours médiatisés…

D’autres, après un temps d’adaptation plus ou moins long et difficile, arrivent à trouver d’autres sources de satisfaction dans leur vie personnelle et professionnelle. Leurs expériences de célébrités peuvent devenir une période étourdissante et incroyable de leur vie dont ils se souviendront.

Retenons qu’être célèbre ne rend pas forcément plus heureux… et qu’il existe mille et une autres façons de réussir et d’être reconnu !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Bouton retour en haut de la page