Quelles sont les différentes thérapies possibles ?

La musicothérapie

image_pdfimage_print
musiqueOu quand la musique adoucit les maux, adoucit les mœurs
Une musique se construit autour d’un rythme et d’une ligne mélodique. De la conjugaison de ces deux éléments va émerger une musique aux ondes dynamisantes, apaisantes, relaxantes…. qui donnent envie de danser, de sauter, ou bien de lézarder dans un bon fauteuil et de se laisser aller à ses pensées, de voyager…La musique a ce pouvoir de faire émerger des images qui transportent. Elle crée des paysages, des ambiances. Elle fait également appel à des émotions qui peuvent être liées à des moments forts de la vie.
La musique a donc des effets sur le corps et l’esprit.

Ce sont ces vertus qui sont utilisées dans la musicothérapie.

Utilisée depuis l’Antiquité (déjà les peuples anciens entrevoyaient les pouvoirs quasi magiques des effets sonores et musicaux sur les hommes) la musicothérapie a connu un développement professionnel international depuis le milieu du XXe siècle.

La musicothérapie qui fait partie des arts thérapies, est une pratique d’aide et de soin utilisée dans les secteurs sociaux, éducatifs et de la santé. Elle utilise le son et la musique sous toutes les formes, ils peuvent constituer des médiations facilitant le développement de la relation thérapeutique, pour le patient mais aussi pour le thérapeute.

L’objectif de la musicothérapie n’est pas d’adapter l’individu à son milieu mais de lui apporter plus de possibilité et de liberté d’expression pour une meilleure qualité de vie. Ce développement, d’abord intérieur, passe généralement par l’acceptation du désordre, du chaos, du conflit, de l’agressivité qui sont au cœur du fonctionnement psychique humain. L’éventail des possibilités sonores, comme le bruit, la cacophonie, l’harmonie, l’unisson, en passant par toutes les polyphonies, constitue le répertoire de la musicothérapie.

Il n’y a pas de musique en soi thérapeutique, toute musique peut être utile selon la situation.

Articles similaires

Il existe deux modes d’approche.

La musicothérapie réceptive

Le patient écoute un programme sonore établi après un entretien psychologique et un test de réceptivité musicale. Ce programme est déterminé en fonction de l’âge, de la culture musicale et des problèmes psychologiques du patient. Par des techniques de relaxation sous induction musicale, on parvient à améliorer les états d’angoisse, d’anxiété, de nervosité, d’insomnie ainsi que de permettre une certaine détente chez les malades somatiques.

La musicothérapie active

Elle est davantage axée sur des productions sonores ou sur le travail de la voix pour faciliter la communication avec des adultes ou des enfants en grande difficulté (troubles psychotiques ou autistiques par exemple). Le patient s’exprime par le biais de la musique et du son.

La musicothérapie permet d’acquérir une meilleure connaissance de son corps et facilite la relation avec les autres. Elle constitue ainsi un moyen d’expression et de communication lorsque tous les autres ne suffisent plus ou sont impossibles. Elle peut alors représenter une nouvelle approche et favoriser le développement sensoriel, jouer le rôle de soupape émotionnelle, constituer une stimulation mentale et un moyen de socialisation.

Un commentaire

  1. Salut
    j’aime la musique et je crois à la musicothérapie.Ce que j’ai lu ci-dessus est trè important et m’intéresse.La musique ,c’est la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page