Etre hospitalisé pour une longue durée

La vie à l’hôpital

image_pdfimage_print

HôpitalIl peut arriver que l’on soit hospitalisé juste quelques jours, c’est alors une petite parenthèse dans une vie. Mais, parfois, c’est long, beaucoup plus long. Il faut trouver un nouveau  rythme à partir de celui, bien rodé, du service dans lequel on est. C’est toute une nouvelle organisation : il faut repérer qui fait quoi, se familiariser avec un nouveau lit, comprendre « les règles » de vie de l’hôpital… pour  pouvoir retrouver son espace de liberté et surtout, ne pas (trop !) s’ennuyer.

Le rythme de la journée à l’hôpital

Pour que l’hôpital « tourne » et puisse fonctionner, il a un rythme, différent de celui de la maison. Lever le matin, soins, repas à heures fixes, visites médicales le matin, visites perso l’après-midi, rondes de nuit … Et on ne peut pas modifier ce train-train ! Déjà, à la maison, les horaires imposés sont souvent frustrants, mais là, ils ne sont pas négociables. Imaginez tout un hôpital qui essaierait de se plier aux volontés de tout le monde… Ce serait vite ingérable.

Par contre, rien ne vous empêche d’en discuter avec le personnel. Peut-être qu’il sera possible exceptionnellement de mettre en place de petits aménagements. Vous pouvez aussi mettre en place VOS petits rituels. Passer un coup de fil à la maison tous les soirs après le repas familial, manger vos gâteaux préférés que l’on vous aura rapportés au goûter ; ces petites choses peuvent vous aider à garder vos repères ! Elles vont permettront de rendre le rythme de l’hôpital plus personnel.

Comment ne pas (trop !) s’ennuyer ?

C’est sûr, on est loin de la colonie de vacances. Pensez à amener des objets qui vous permettent de continuer à faire ce que vous aimez. Des magazines (il y a souvent des librairies dans les hôpitaux), des cahiers pour dessiner, un lecteur MP3, une console portable… mais faites attention, l’hôpital est un lieu public où les chambres ne ferment pas à clef. Il y a souvent des petits coffres pour ranger les objets de valeur. N’hésitez pas aussi à partir à la rencontre des autres adolescents. Peut-être que eux aussi s’ennuient. Être hospitalisé n’empêche pas de se faire de nouveaux amis ni de rire ensemble. Au contraire, les autres sont eux-aussi là 24 heures sur 24. C’est l’occasion de partager énormément de moments et d’expériences.

Comment s’aérer ?

Pour ceux qui ne sont pas alités, vous pouvez sortir du service (mais pas de l’hôpital) à condition de prévenir et d’avoir l’autorisation de l’équipe. N’hésitez pas à aller demander au poste de soins. Il y a souvent une cafétéria et des jardins. Si vous êtes mineur, cela peut être un peu plus compliqué, mais ça vaut le coup d’essayer et ça peut être l’occasion de discuter avec les soignants de votre ennui possible.
Il y a aussi en pédiatrie des salles de jeux qui peuvent vous permettre de jouer avec les plus petits. Cela peut aider à trouver un peu de sens à tout ce qui arrive et à se changer les idées !
Vous pouvez aussi, si vous devez rester allongé, demander s’il y a d’autres jeunes de votre âge dans le service et signaler que vous êtes d’accord pour qu’ils viennent faire connaissance avec vous dans votre chambre s’ils ont envie.

La maladie, la perte de son intimité, la séparation d’avec la famille et les copains sont autant de choses qui peuvent isoler. Les contraintes, le fait de vivre une situation que l’on n’a pas choisie peuvent vite faire que l’on se sente seul et incompris. Si vous sentez que c’est votre cas, parlez-en à l’équipe, aux autres patients que vous croisez et à vos visiteurs ! Et surtout n’oubliez pas que pour se sentir bien, c’est aussi à vous de créer des petits instants où vous pourrez faire ce que vous voulez même si vous avez l’impression que c’est plus limité que d’habitude !

Articles similaires

Un commentaire

  1. bonjour je vais me casser la jambe demain au boulot et je me demander se que je pourrais bien faire a l’hopital pendant mon sejour mais grace a votre site j’ai trouver la solution amon probleme d’ennuie merci beaucoup 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 
Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page