Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Service fermé
Publié le , Modifié le 6 mars 2020

Le bouton de fièvre : herpès labial

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print

Tu connais le bouton de fièvre ? Ce truc sur le coin de la lèvre ou sur le bout du nez qui surgit généralement au moment le moins propice : veille de rendez-vous amoureux, de fête, d’examen, d’entretien d’embauche… Mais c’est quoi au juste un « bouton de fièvre » ? D’où ça vient ? Comment s’en protéger ?

Définition

Le « bouton de fièvre » est l’expression qu’on utilise souvent pour parler de l’herpès labial. Il s’agit d’une infection causée par le virus herpès simplex de type I (HSV-1). Le plus souvent situé sur les lèvres ou à proximité (narine, joue ou le reste du visage), l’herpès labial est une maladie très contagieuse qui se caractérise par des poussées récurrentes.

Pourquoi il apparait ?

Déjà (et c’est une point important), le bouton de fièvre n’apparait que chez les personnes infectées par ce virus. Bien souvent l’infection remonte à l’enfance et pendant longtemps le virus reste « endormi » dans les ganglions nerveux. Mais pourquoi diable se décide-t-il à apparaitre d’un coup, comme ça ? Tout simplement – et c’est quand même bien pénible – parce que certains facteurs peuvent le déclencher : la fièvre, le stress physique ou émotionnel, l’anxiété, le rhume ou la grippe, la fatigue, le surmenage, l’exposition au soleil (trop forte), le froid, les règles… ça en fait des choses hein ! C’est à se demander comment il a fait pour rester endormi aussi longtemps

« M****, je le sens, il arrive »

Eh oui, généralement, ceux qui ont un bouton de fièvre pressentent son arrivée imminente à la surface du visage dans les 24h heures précédant son apparition : sensation inhabituelle autour des lèvres, sensation de picotement, de brûlures, de rougeurs et parfois des démangeaisons.

Ensuite, les vésicules apparaissent et grossissent, accompagnées parfois d’une poussée de fièvre.

« ça y est, il est là »

Bon, c’est foutu, il est là. Globalement, les symptômes durent de 7 à 10 jours en moyenne. Même s’il n’existe aucun traitement pour guérir l’herpès labial, il y a quand même des moyens de soulager les symptômes comme des crèmes ou des patchs. Il existe également un traitement « anti-herpès » sous forme de comprimés, prescrit par ton médecin en cas de poussées régulières. Enfin, évite le contact avec d’autres personnes (en particulier les personnes vulnérables comme les nouveau-nés, les femmes enceintes, les personnes dont le système immunitaire est affaibli…) car le risque de contagion est à son maximum. En effet, l’herpès labial est très contagieux dès les premiers symptômes et jusqu’à guérison complète des vésicules. Malgré cette haute contagiosité, les boutons de fièvre ne laissent en général aucune cicatrice… C’est au moins ça

Tu l’as compris, avec le bouton de fièvre, tu prends perpète. Mais, à force d’être confronté.e à des poussées, tu sauras repérer ce qui, chez toi, favorise une crise et tu pourras même essayer d’éviter quelques situations qui déclenchent la crise herpétique.

Et quelques astuces !

D’une façon générale, il faut utiliser de l’écran total sur les lèvres en cas d’exposition au soleil, se laver très régulièrement les mains, ne pas partager les objets qui ont été en contact avec la salive ou la bouche et se protéger lors des rapports sexuels bucco-génitaux lors d’une poussée. Et oui, point essentiel : l’herpès labial peut se transmettre au niveau génital. Donc si t’es en pleine crise herpétique : tu évites d’embrasser ton ou ta partenaire ; et si fellation ou cunnilingus sont au programme, on met un préservatif ou une digue dentaire. Enfin, une complication grave peut survenir en cas de contact avec les yeux. Si des douleurs dans l’œil apparaissent, ou si le bouton de fièvre dure anormalement longtemps (plus de 14 jours) il faut rapidement consulter un médecin.

Dernière astuce : ne te mets pas trop la pression avec cette histoire de bouton de fièvre. Si toi tu ne vois que ça quand tu te regardes le matin dans la glace, les autres y font rarement attention

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Une réflexion au sujet de « Le bouton de fièvre : herpès labial »

Répondre à Anonyme Annuler la réponse

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)