Chat x

Notre service est ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 22h. Clique sur le bouton ci-dessous pour chatter avec nous.
Pour plus d'informations : www.filsantejeunes.com/tchat-individuel
Chat' avec nous ...
Publié le , Modifié le 15 février 2020

Stress, anxiété, angoisse

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

image_pdfimage_print

angoisseSe sentir stressé, être anxieux ou angoissé : ce sont des émotions qu’on a tous ressenties au moins une fois. Ces émotions peuvent être d’intensité différente, avoir un impact variable sur nos vies selon qu’on les « gère » ou qu’on en est envahi. Stress, anxiété, angoisse sont-ils les différents degrés d’une même émotion ? Ou bien sont-ils des états bien différents ? Tentative d’explication…

Le stress

On rencontre tous des périodes de stress dans la vie, lors d’un examen par exemple, ou d’un premier rendez-vous amoureux. Mais pourquoi ressent-on cela ? Le stress est avant tout une réponse de notre organisme pour s’adapter à une situation présente ou à venir qui sort de l’ordinaire. Dans le monde animal, le stress permet aux animaux de rassembler leurs forces pour fuir une situation dangereuse, par exemple un prédateur qui les poursuivrait. Et oui, c’est un état qui suractive tout le corps !

Chez les êtres humains, le stress a une fonction un peu similaire. En effet, par l’état de tension qu’il provoque, il permet de mobiliser (c’est-à-dire de rendre le plus efficace possible) nos ressources physiques et psychologiques pour surmonter l’événement ou la situation stressante. Par exemple, il peut déclencher une accélération du rythme cardiaque pour mieux oxygéner votre cerveau, une diminution de l’appétit pour ne pas risquer de s’endormir lors de la digestion, une hyper-sudation pour ne pas monter en pression comme une cocotte-minute… Le stress peut donc être bénéfique dans certaines situations. Une fois l’épreuve passée, un sentiment de détente et de soulagement nous envahit : le stress est retombé.

N’oublions tout de même pas les possibles réactions négatives au stress, lorsqu’il devient trop insupportable : dans ce cas, loin de nous permettre de mieux gérer la situation, il nous paralyse… Cela peut arriver notamment dans des situations de violence, les victimes sont parfois dans une terreur telle qu’elles ne peuvent plus bouger : on parle alors de sidération psychique, causée par un événement traumatisant.

L’anxiété

Contrairement au stress, l’anxiété est plus diffuse. Les spécialistes disent que c’est « une peur sans objet » c’est-à-dire une peur qui n’est pas reliée à une situation, une personne, ou une raison précise. C’est pourquoi on parle parfois de « personnalité anxieuse ».

Bien souvent, l’anxiété est ponctuelle elle et s’apaise d’elle-même. Mais, lorsqu’elle devient envahissante et qu’elle empêche de réaliser ses projets, d’aller en cours ou de sortir de chez soi par exemple, on peut parler de troubles anxieux. Les troubles anxieux sont des troubles psychiques qui nécessitent des soins et une prise en charge. Ils peuvent être très invalidants. Les plus connus sont les TOC (troubles obsessionnels compulsifs), mais aussi l’agoraphobie ou encore la phobie sociale.

L’angoisse

Plus que l’anxiété encore, l’angoisse renvoie à notre fort intérieur. Le terme d’angoisse est souvent entendu dans la bouche des psychologues. C’est un des concepts de base en psychanalyse, et dans d’autres courants philosophiques.

Une vie sans angoisse est impossible. Il n’est donc pas pertinent de chercher à la supprimer, d’autant qu’elle permet de se construire, de se poser des questions sur soi et parfois même d’agir. Toute personne ressent de l’angoisse à certains moments de sa vie, et c’est normal. Tout est question de dosage. Si l’angoisse cause une trop grande souffrance (parfois difficile à définir), alors il est important de trouver d’autres moyens d’expression à cette émotion, de parvenir à la rééquilibrer.

C’est bien souvent grâce à des prises en charges psychothérapeutiques qu’on peut mettre des mots sur cette angoisse qui fait tant souffrir, et parvenir à l’apaiser.

Parfois l’angoisse s’exprime de façon extrême suite à un événement déclencheur (souvenir d’un événement traumatique, situation de grande détresse), mais elle peut aussi s’exprimer de façon très intense sans qu’on puisse en identifier la raison de façon évidente. C’est ce qu’on appelle une crise d’angoisse ou attaque de panique.

Stress, anxiété et angoisse sont donc des émotions de la vie courante, mais qui peuvent parfois revêtir un caractère handicapant et difficile à vivre. Dans ces cas-là, il est important de pouvoir se faire aider à mettre des mots sur ces ressentis négatifs et douloureux.

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 235 236.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)